Le scénariste Grant Morrison se déclare non-binaire

Le scénariste Grant Morrison se déclare non-binaire

Lors d'une interview avec Mondo2000, le scénariste Grant Morrison, à qui l'on doit des oeuvre comme Doom Patrol, Batman, The Invisibles, The Green Lantern , et on en passe, s'est exprimé.e sur l'évolution du langague, du vocabulaire et de la perception des choses. "Iel", a notamment déclaré qu'il/elle se considère comme non-binaire, et selon CBR qui l'a contacté.e, souhaite désormais être désigné.e par le pronom "iel" (They/them en anglais, qui n'a pas de distinction masculin/féminin).

Lorsque j'étais enfant il n'y avait pas de mots pour décrire certains aspects de mon expérience.  Je suis non-binaire, travesti (cross-dressing), 'gender queer' depuis que j'ai 10 ans, mais les termes disponibles pour ce que je faisais étaient peu nombreux et disparates. On avait transsexuel et travesti mais qui ressemblaient plus à des classifications psychatriques qu'à un choix de vie ! Je ne voulais pas être considéré comme une aberration médicale parce que ce n'est pas ce que je ressentais, et ce n'était pas non plus quelque chose que l'on pouvait juger hâtivement. Des termes comme 'genderqueer' et 'non-binaire' ne sont devenus à la mode qu'à la fin des années 90. Donc les jeunes comme moi avaient peu de choix pour décrire notre attraction vers l'ambiguité sexuelle. Aujourd'hui il y a tout ce nouveau vocabulaire, permettant aux jeunes de savoir exactement où ils se situent sur l'échelle du genre et de la sexualité, donc je pense que c'est positif de perdre quelques mots controversés quand on en créer de nouveaux qui offrent une approche plus fine et juste de l'expérience.

Le volume 3 de Wonder Woman: Earth One sort le 9 mars prochain, et Morrison est revenu.e sur cette histoire, qui n'est pas étrangère à ce sujet plus général sur sa perception de soi, ainsi que la perception de genre et de preconceptions dans ces perceptions.

Dans le livre Wonder Woman que je fais, par exemple, j'ai essayé d'éviter au mieux l'arc du héros masculin qui est si répandu et semble inévitable - l'histoire familière de l'Élu, le champion, le mono-mythe Joseph Campbell qui guide tellement de films à Hollywood et d'histoires pour jeunes ados. On l'a déjà vu. Le Roi Lion. Le jeune novice perd sa mère ou son père, ou sa place dans la tribu, et il doit se battre pour revenir et sauver le royaume de son chef corrompu, avant de libérer la princesse prisonnière et devenir le nouveau roi... ad infinitum. Le cercle de la vie comme s'il ne s'appliquait qu'aux garçons. Je me suis dit, où est l'histoire mythique de l'héroïne ? Et alors, quand je pensais à ces différences entre les parcours des héros et des héroïnes, cela m'a donné pas mal de gammes différentes avec lesquelles travailler. Trouver des manières de ne pas re-raconter l'histoire du garçon héros a été très libérateur. Ça m'a donné de nouvelles idées, une nouvelle façon intéressante de raconter des histoires qui ne se basent pas que sur l'arc du héros dont parle Campbell.

 

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Décès de l'artiste Richard Corben

Décès de l'artiste Richard Corben

10 Décembre 2020

Repose en paix, l'artiste

[Review VF] Supergods de Grant Morrison

[Review VF] Supergods de Grant Morrison

27 Novembre 2020

L'histoire des super-héros

Vers un report global des prochaines sorties comics ?

Vers un report global des prochaines sorties comics ?

04 Novembre 2020

Les sorties Panini disponibles le 25 novembre

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 4 mois

    La drogue et ses ravages.

    • mmat1986
      mmat1986

      En réponse à Jeff

      il y a 4 mois

      Y a quand même un truc de tordu dans ces histoires de "non genre" durant des années on s'est fait tapper sur les doigts pour parler des ces gens là sans faire de distinction et maintenant ce sont eux qui demandent à être traités comme des choses et non des gens o.O! et après on te lache "on ne veut pas être vu comme des cas psychiatriques!" 

      dans les années 80-90 quand tu imaginais le futur à partir de l'an 2000, tu imaginais des voitures volantes, des voyages sur la lune et mars, des cyborgs etc.... t'es en 2020 t'as des pandémies, des terroristes, des platistes, vegans et non genrés....putain d't'planète! XD mdr

      • Monsieur Ramior
        Monsieur Ramior

        En réponse à mmat1986

        il y a 4 mois

        Où tu pourrias te renseigners un minimum ou lieu de ricanner comme un hyène.

        mmat1986
        mmat1986

        En réponse à Monsieur Ramior

        il y a 4 mois

        Bah désolé mais les dire venant des non genré n'ont rien de clair et de très logique donc oui ça me fait bien rire! 

    • Monsieur Ramior
      Monsieur Ramior

      En réponse à Jeff

      il y a 4 mois

      La transophobie et ses ravages.

      • Wolf
        Wolf

        En réponse à Monsieur Ramior

        il y a 4 mois

        @Monsieur Ramior pour le coup il est pas trans justement, sur twitter tu te ferais insulté par les lgbt pour avoir dit qu'il etait trans alors qu'il est non genré, frappé avec ton propre baton de social justice warrior mdr

      • Jeff
        Jeff Staff MDCU

        En réponse à Monsieur Ramior

        il y a 4 mois

        Aucune transphobie dans mes propos, merci.

    • Kojiro
      Kojiro

      En réponse à Jeff

      il y a 4 mois

      Si les propos de Morrison sont liés à la drogue, pourquoi relayer ça ? Ce ne serait quand même pas pour faire du clic ?

      • mmat1986
        mmat1986

        En réponse à Kojiro

        il y a 4 mois

        En même temps, je te mets au défi de trouver une déclaration de Morrison où le gars ne semble pas avoir plongé à pieds joints dans la schnouf... du coup on ne pourrais jamais partager aucune de ses déclarations.

        même dans ces récits, tu te rend bien compte que le jour où le gars part en détox, il n'écrira plus jamais rien....

        Kojiro
        Kojiro

        En réponse à mmat1986

        il y a 4 mois

        Si je te suis, tout ce que dit Morrison serait l'effet de la drogue. Un peu exagéré, non ?

        mmat1986
        mmat1986

        En réponse à Kojiro

        il y a 4 mois

        éxagéré sans doute dans les faits mais dans le ressenti on est pas loin de ça

  • Seyfr_Rebirth
    Seyfr_Rebirth

    il y a 4 mois

    Je doute qu'il soit ici question d'enbyphobie (tel est son nom). Mais je pense qu'il soit surtout question d'incompréhension.
    Être non-binaire (j'abègerai en NB) c'est pas uniquement question d'être une chose, ni des cas psychiatriques. C'est un un état qui est assez récent parce que beaucoup n'ont pas de mots pour décrire ce qu'ils ressentent.
    Oui, pendant une partie de mon enfance et adolescence, je me suis "défini" (le terme n'existant pas) comme NB. Pourquoi ? Comment s'expliquer que l'on puisse ne se sentir ni garçon ni fille, tout en étant attiré (sentimentalement tant que sexuellement) par "les deux genres"  sans distinction? C'est un état qui pour certain peut être assez confus. Et ça a été pour moi un état transitoire. Et ça l'est peut-être pour beaucoup. Et mettre un mot sur cet état (qu'il soit ou non transitoire) ça aide énormément, parce que j'en ai énormément souffert en ne sachant pas comment je me définissais ni comment je "devais" vivre.
    On peut être biologiquement un homme ultra poilu, avec la musculature de He-Man et ne pas se sentir forcément masculin. C'est facile de se moquer quand on ne sait pas ce qui se passe dans la tête d'un personne. Et j'avoue que Grant Morrison a des délires souvent chelous, donc ça peut être compliqué à prendre au sérieux. Mais... Pourquoi pas ? Qu'est-ce qu'on sait réellement de sa vie, nous ? Qu'est-ce qui nous donne le droit de juger ses dires ?

    "dans les années 80-90 quand tu imaginais le futur à partir de l'an 2000, tu imaginais des voitures volantes, des voyages sur la lune et mars, des cyborgs etc.... t'es en 2020 t'as des pandémies, des terroristes, des platistes, vegans et non genrés....putain d't'planète! XD mdr"

    Là, par contre, je ne comprends pas ta réponse. Être vegan et non genré c'est un soucis ? C'est de là que commencent les raisonnements des terroristes (ouais bon... le fanatisme ça compte) Pour moi le soucis vient du manque d'acceptation de l'autre visiblement. Et ce manque vient tout simplement de l'ignorance. Notre millénaire voit arriver de nouveaux questionnements, et ce genre de message me donne que peu d'espoir sur l'arrivée de "l'acceptation universelle". A savoir le point où on arrête de se juger les uns les autres pour juste vivre en harmonie en acceptant que l'on a tous une vision différente du monde.

    • mmat1986
      mmat1986

      En réponse à Seyfr_Rebirth

      il y a 4 mois

      Oui ma réponse est foireuse mais franchement le monde l'est tout autant alors oui tu as raison dans les faits, le fait d'être vegan ou non genré on s'en fout complètement mais c'est dernières années la moindre "orientation" à la mode génère imédiatement des groupuscules extrêmistes et pour moi, je ne me suis jamais caché mais certaine chose devrait clairement resté du domaine du privé ce qui réduirait clairement les prises de paroles d'illuminé dangereux, alors certe Morrison ne dit rien de dangereux mais comme je l'ai déjà dit, le gars est loin d'avoir des discours clairs et on sait le genre de demeurés que les discours ambigus génèrent, de plus outre atlantique si le discours non genré était expliqué comme tu as pris le temps de le faire on pourait tenter de se dire: "ok, je ne juge pas je ne sait ce que c'est de ressentir ça" mais le discours servit par des imbéciles, ultra perchés qui vire au harcèlement bah, ça donne pas envie de les accepter!(encore une fois, ce n'est plus de Morrison que je parle là)

      pour les vegans je pensais surtout au tarés extrèmistes genre qui font crevé leurs animaux de compagnie car ils doivent être vegans aussi et qui te harcèle si tu mange un bout de jambon.

      Tu dis que ma réponse ne te donne que peu d'espoir sur un avenir où on s'accepterait tous mais à quel moment as tu eu le sentiment qu'on allait dans cette direction? les gens sont de plus en plus totalitaires, sur ce site déjà tu peux pas péter un coup sans que Ramior vienne te casser les couilles à tout bout de champ,tu n'as le droit de rire de rien sinon tu te prends des associations sur le coin de la tronche en moins de deux, dans une affaire compliqué on ne cherche plus à faire triompher la vérité mais à plaire au plus grand nombre en faisant du politiquement correcte et ce même si la minorité que tu favorise est une grosse merde... on a jamais vu autant de médiatisation pour des groupes cherchant à supprimer les libertés d'autres groupes que ces dernières années, même un dessin est un bon prétexte pour assassiner ou déclarer une guerre!

      après merci de ton intervention car au moins, tu as clarifier certaine chose, alors que d'autre viennent l'ouvrir pour faire genre, sans aucune connaissance du sujet contrairement à ce que leur égo mal proportioné aimerait bien faire croire

      • Seyfr_Rebirth
        Seyfr_Rebirth

        En réponse à mmat1986

        il y a 4 mois

        Désolé que l'on se soit mal compris :)
        Effectivement, il y a des formes d'extremisme un peu partout, et dans tous les domaines. Et effectivement, je pense que certaines choses doivent rester dans le domaine privé. Oui je suis pour une représentation plus large de toutes les communautés, mais pas forcément ce que font les séries américaines (et films) ces dernières années à inclure au moins une personne de chaque origine et/ou religion, que chaque orientation sexuelle soit représentée... Ce qui au final rend des films avec un seul homme blanc cis et hétéro au milieu de X gay, bi, trans etc... asiatiques, noirs, latinos... C'est abusé. Et ça ne concerne pas que la "communauté" LGTBQ+ (ce qui est un comble quand on veut être accepté de se différencier... Mais bref). Le féministes ont leurs extremistes (et les mouvements féministes ont donné à des situations tout aussi ridicules), les vegan, comme tu le dis ont eux aussi leurs extremistes. Mais je pense pas que ce soit forcément la faute à ces personnes en particulier. Dans le sens où ce sont les réseaux sociaux qui font monter par groupuscules ce genre d'idée tellement haut en tête qu'ils en deviennent illuminés (ça marche aussi pour nos amis SJW qui sont des cas propres aux réseaux).
        Et effectivement, beaucoup de discours semblent sortir tout droit d'un livre "Comment prêcher [remplacer par votre sujet] en trois étapes". Et peu de gens prennent le temps d'expliquer posément les choses sans tomber dans un discours de fou furieux. Et c'est ce que j'essaie d'éviter.
        Et tant mieux si j'ai pu éclairer un peu ta lanterne.
        Il y a, je crois une différence entre comprendre et accepter, mais on peut accepter sans comprendre. Mais il faut tout de même faire l'effort d'essayer de comprendre. Ce pour quoi, on a besoin de gens qui essaient de mettre les choses à plat.
        Perso, je n'ai jamais compris la religion. Je ne comprends pas qu'on puisse croire en un vieux barbu qui a claqué des doigts. Et j'en ai discuté avec une amie fervente croyante qui m'a expliqué ce que représentait la religion dans sa vie. Et sans forcément arriver à comprendre ce besoin, j'ai fini par l'accepter.
        Malheureusement, tout le monde n'est aps prêt à faire ça, et les récents événements te donnent raison. j'ai probablement un espoir illusoire, utopiste. Mais je me dis que si les comics, manga, séries TV tenaient plus ce genre de discours (à la place de "regardez on met des gay asiatiques et musulmans REGARDEZ NOUS BON SANG !!!"), on arriverait probablement à calmer au moins une partie des tensions (et il n'y a que Star Trek qui y arrive et encore, la franchise court sur un fil suspendu...). Et les comics n'étaient-ils pas sensé diffuser un message de paix, et d'unité dans la différence ? Je me demande où est passé ce message... Attendez, on me dit "probablement écrasé par le 11 septembre". Sacrés américains !
         

  • mmat1986
    mmat1986

    il y a 4 mois

    Effectivement on pourrait faire ce que tu dis et pour les comics bah j'ai souvent écris pour que tu saches ce que je pense de l'hypocrisie commeciale actuelle déguisée en mouvement altruiste (qui ressemble de plus en plus à un gag des simpsons!)

    tu cites star trek, je trouves que la série Grimm s'en sortait très bien en incluant des personnages varié niveau éthnie etc sans se la jouer " hey venez voir on à ça ou ça comme perso/acteur!" 

    Pour la religion je suis comme toi en étant en plus entouré de pseudos croyants catholiques qui ne connaissent même pas leur religion... 

    Après j'espères que ton espoir n'est pas qu'illusoire même si actuellement on a pas l'air d'être sur le bon chemin, comme pour tout il faudra longtemps avant de voir des retombées positives, tu parles justement de religion et de politique et pour moi, je crois que ces deux éléments foutent déjà fameusement la merde pour une entente confortable entre tout le monde, des religion et politique qui condamne des chose comme la sexualité ou la liberté de disposé de son corps ou même sa fin de vie tel qu'on le souhaite.... je n'ai jamais compris d'où leur venait ses droits; quel éléments permet à une assemblé politique ou religieuse d'interdire à une femme d'avorter en la traitant d'assassin quand eux sont responsable de lacher des bombes à l'étranger qui tuent des centaines de femmes et d'enfants sans lien avec leurs ennemis? quel droit ont'ils d'interdire à une personne de choisir l'euthanasie quand eux tuent des millions de gens en pleine santé?

    Après oui les réseaux sociaux qu'on voyait comme un progrès pour l'humanité ne s'avèrent effectivement qu'un tremplin pour demeurés qui ont plus leurs places en taule ou à l'asyle d'aliènès mais bon les médias bien traditionnelles (radios, télé, journaux) sont loin d'encore garantir un rôle d'information et ne s'en différencient plus trop non plus

    Après, on dit que toutes les tenssions actuelles sont apparues à cause du mandat de Trump, on verra si les quattre prochaines années calment les choses mais ça me semble bien hypocrite car même si Trump est un gros abruti, le monde n'était pas plus calme sous ces prédecesseurs mais l'hypocrisie était plus générale.... d'ailleurs avec Biden faut m'expliquer en quoi c'est une bonne nouvelle ce type? niveau comportement, il n'a encore rien fait mais tu peux déjà trouver des dossiers pas plus reluisant que pour Trump niveau agression sexuelle (et je ne parle pas des accusations de pédophilie mais d'agression de femme noires ayant porté plainte...) de propos racistes (le gars parle d'Obama en lachant publiquement: " c'est le premier afro américain à savoir parler!") et contrairement à Trump, lui ça ne choque pas trop le monde o.O! moi pour moi, on a juste remplacé une merde par une autre.