[Review VF] Aliens Résistance

[Review VF] Aliens Résistance

La review du jour est un titre proposé par Vestron. Il s'agit d'Aliens Résistance. Il est écrit par Brian Wood, dessiné par Robert Carey et colorisé par Dan Jackson. Il est sorti le 24 juillet pour 16.95 euros.

Amanda Ripley mène la résistance ! Brian Wood continue sur la lancée d'ALIENS : DEFIANCE pour écrire un nouveau chapitre de la célèbre saga. Réduite au Silence par la Weyland-Yutani, la fille d'Ellen Ripley (héroïne du fameux jeu vidéo ALIEN ISOLATION) s'allie à Zula Hendricks (héroïne des comics ALIENS : DEFIANCE) pour empêcher la compagnie d'utiliser les xénomorphes comme armes de guerre.

Certaines choses devraient rester perdues.

Aliens résistance est la suite de Défiance. A ce titre, le comics reprend plusieurs éléments de l'opus précédent mais tout apportant ses propres règles, sa propre originalité. Concernant les nouveautés, ce qui le différencie de Défiance mais également de tous les autres comics parus jusque-là, c'est sa relation avec les Aliens. En fait, il est sans doute le comics qui met le moins en avant la fabuleuse créature. Résultat, on ne peut nier que le comics peut perturber le lecteur. Finalement, tout dépend de votre profil, de votre lien vis-à-vis de la licence. Si vous résumez le comics aux monstres venu de l'espace, cette lecture va effectivement vous poser problème. Si ce n'est pas le cas, vous devriez largement trouver votre bonheur avec Résistance. Pourquoi ? Tout simplement parce que les Aliens ont beau n'apparaître que sur une poignée de planches, nous ne sommes pas dans une simple histoire de science fiction pour autant. Par exemple, cet opus met plus en avant Weyland-Yutani que ce que l'on a d'ordinaire (ndlr : sans que nous ayons l'intégraltié des réponses que nous attendons depuis des années, malheureusement). Bref, tout cela pour dire que la lecture est vraiment différente mais que le fan d'Aliens ne devrait pas être perdu pour autant.

A côté de cela, les dialogues et les idées ne sont pas mauvais. Les retournements de situation sont plutôt efficaces et les deux personnages féminins sont, à la fois, travaillés et attachants.

Cela n'a pas l'air amical.

Pour ce qui est de la partie graphique, les choses sont, une fois encore, très différentes. Les créatures et tout ce qui touche aux bâtiments ou aux vaisseaux est assez impressionnant. Par contre, pour ce qui est des personnages ou des scènes d'action, c'est... différent. Ce n'est pas que c'est mauvais, c'est juste que les traits sont fins et, du même coup, extrêmements perturbants. Il s'agit d'un avantage pour tout ce qui touche aux édifices puisque cela permet d'avoir un résultat final particulièrement minutieux. Mais pour les visages, les tenues vestimentaires, cela donne une idée de perfection, de visage toujours très bien dessiné, sans aucun défaut, et qui est assez gênant. Bien sûr, cette observation déprendra essentiellement du lecteur. Pour le reste, la colorisation et la cover sont bonnes.

En bonus, vous trouverez un sketchbook particulièrement intéressant.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Les deux personnages féminins
- L'ambiance Alien, omniprésente
- Les décors, les vaisseaux

LES POINTS FAIBLES

- Moins de créatures que d'ordinaire, cela peut perturber

- Des dessins parfois un peu trop "clean"

 

4

Bonne surprise

Conclusion

Un opus qui prend une direction différente de ce que l'on a l'habitude de lire dans un comics Alien. Une bonne surprise.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Séances de dédicaces pour le mois de septembre avec Album Comics

Séances de dédicaces pour le mois de septembre avec Album Comics

30 Aout 2021

De belles rencontres en perspective !

Donny Cates et Ryan Stegman rejoignent aussi Substack

Donny Cates et Ryan Stegman rejoignent aussi Substack

19 Aout 2021

3 projets déjà annoncés pour KLC Press

Skottie Young relance I Hate Fairyland chez Substack

Skottie Young relance I Hate Fairyland chez Substack

11 Aout 2021

Un nom supplémentaire pour la plateforme

  • Kallax
    Kallax

    il y a 1 an

    J'aime bien Vestron, les histoires sont cools mais par contre le prix est hyper elevé je trouve...