[Review VF] GI Joe : Homefront

[Review VF] GI Joe : Homefront

La review du jour est un titre proposé par Vestron. Il s'agit de GI Joe : Homefront Tome 1. Le numéro est écrit par Fred Van Lente et est dessiné par Steve Hurth. Il est sorti en décembre 2019 pour 16.95€.

Fred Van Lente expose G.I. JOE au public !

« Tenue secrète jusqu’à présent, l’existence de G.I. JOE est révélée au public alors que Duke et ses hommes affrontent Cobra sur le sol américain. »

Les célèbres figurines Hasbro prennent vie en comics dans cette histoire imaginée par Fred Van Lente (Archer and Armstrong, Marvel Zombies…).

Si vous avez mon vénérable âge (en somme, si vous avez connu le club dorothée), GI Joe doit sûrement vous parler. Non pas grâce à la BD que nous allons vous présenter aujourd'hui mais grâce aux différentes publicités de jouets qui tournaient non stop à l'époque mais également pour son dessin animé. L'histoire est souvent assez simple à résumer : les GI Joe et les membres de Cobra se font la guerre à l'aide de nombreux véhicules et d'armes le tout entouré d'une bonne dose de testostérone. Autrement dit, si le comics suit un minimum ce que l'on nous présentait à l'époque à la télévision, nous devrions avoir droit à un comics bourré d'action dans une ambiance plutôt bon enfant.

Vous ne connaitrez que leur nom de code. Mais leurs actions vivront pour toujours.
 
Pourtant, le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on en est loin. En fait, nous avons bien Cobra contre GI Joe, mais c'est à peu près tout. Finalement, nous avons dans cet opus tout ce qui fait GI Joe mais étant totalement opposé aux codes du dessin animé. C'est vraiment très différent. En tête, on peut penser au ton de la série. Dans le comics, on repassera pour le côté bon enfant. On laisse place au franc-parler, aux mots doux et autres sous-entendus sexuels (porté sur la chose ou non, quand un personnage féminin balance "j'aime quand ça dure longtemps", il y a peu de chance pour qu'on ne lise pas entre les lignes). L'action est toujours aussi présente mais avec une finalité toute autre : la mort. Cette fois, c'est sang, coup de couteau et de nombreuses blessures mortelles. Nous avons même droit à une scène de torture réalisée par une demoiselle. Autant dire qu'ici, le but n'est bien évidemment plus de faire plaisir aux enfants pour qu'ils achètent des jouets.
Concernant le scénario en lui-même, il est plutôt convenu mais en restant plutôt bon. La narration est bonne, on prend le temps de préparer l'histoire et de placer les différentes pièces et les retournements de situation sont plutôt bons. Les amateurs du genre ne devraient pas être déçus.
 

Je m'appelle Duke. Commandant de l'agence interservice de lutte contre le terrorisme. Mon matricule est DTC.

Pour ce qui est de la partie graphique, les dessins sont plutôt bons. L'action est bien représentée et les personnages sont clairement imposants. Le design des personnage est intéressant et la colorisation est de qualité. La mise en scène et le découpage participent grandement au rendu final tout comme le sens du détail du dessinateur et le travail apporté aux décors.
 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De la baston et du sang
- Moins de jouets, plus de violence
- Un récit construit
- La partie graphique

LES POINTS FAIBLES

- Des scènes parfois assez convenues
- Quelques raccourcis

 

3.5

Bonne lecture

Conclusion

Un peu moins de jouets et un peu plus de torture que dans mes souvenirs <3

Galerie images
Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Trailer pour la partie 3 des Nouvelles aventures de Sabrina

Trailer pour la partie 3 des Nouvelles aventures de Sabrina

18 Janvier 2020

Pour une arrivée le 24 janvier

[Review VF] Comics USA : Histoire d'une culture populaire

[Review VF] Comics USA : Histoire d'une culture populaire

17 Janvier 2020

Edité par Huginn & Muninn

[Review VF] Frank Miller, une biographie

[Review VF] Frank Miller, une biographie

15 Janvier 2020

Edité par Huginn & Muninn

Pas d'avis pour le moment.