[Review VF] Evil Dead 2, la série Tome 2

[Review VF] Evil Dead 2, la série Tome 2

La review du jour est un titre proposé par Vestron. Il s'agit d'Evil Dead 2, la série tome 2 : Même pas mort !. L'équipe créative est composée d'Hannah et Bazaldua. Il est sorti le 25 juillet pour 12.95€.

Du sang pour sang Ash !
Six mois après s'être échappés de l'enfer, Ash et Annie partent à la chasse aux Deadites ! Leur nouveau plan : les envoyer dans la dimension miroir. Leur nouveau problème : Ils s'y retrouvent aussi...

Suite directe du film d'horreur le plus populaire de sa génération, Evil Dead 2, la série se déroule en parallèle du film Evil Dead 3 : L'armée des ténèbres, de la série TV Ash Vs Evil Dead et des comics Army of Darkness.

Evil Dead... S'il y a bien une saga horrifique complètement barrée à voir, c'est bien celle-là. Sam Raimi et Bruce Cambell sont parvenus, en trois films, un remake et une série TV, à nous proposer quelque chose de fort, horrifique à souhait et au ton unique. Beaucoup de choses sont à souligner dans ces films : le côté sans complexe de Raimi, son talent certain derrière la caméra, le maquillage, les idées délirantes et bien sûr un Bruce Campbell incroyable. Aujourd'hui, MDCU, en plus de vous conseiller de voir les trois premiers films si ce n'est pas déjà fait, vous propose la review du tome 2 du comics Evil Dead 2, la série.

Comme pour le premier tome, il est de bon ton de faire une petite mise en garde. Comme signalé ci-dessus, Evil Dead est vraiment un univers à part. En tant que tel, il est assez difficile pour un comics de rendre véritablement hommage à l'univers si unique de Raimi. Entendez par là que vous aurez toujours un comics qui pourra, tout au plus, s'approcher de l'oeuvre de base. Dans le cas présent, et comme pour le premier volume, on notera que l'essentiel pour passer un bon moment et bel et bien présent. Le livre est différent, c'est évident, mais il propose suffisamment de bonnes choses, de bonnes idées pour que le fan y toruve son compte.

Vous en avez assez de ces couteaux qui ne coupent rien ? Nous vous présentons le Ash-oir ! Essayez donc d'en faire autant avec vos couteaux habituels. Il est garanti à vie. Avec le nouveau Ash-oir, vous découperez... comme un chef !

Comme la première fois, on est assez vite dans l'ambiance et ce, grâce à deux points : Tout d'abord, le travail éditorial qui est très sympathique avec pas mal d'éléments assez décalés du type "Du sang pour sang Ash". Ensuite, il y a le récit en lui-même. Difficile de ne pas apprécier de voir Ash faire des livraisons de Deadites (ndlr : ce n'est pas une image, il faut prendre cette phrase au pied de la lettre...).

Comme pour le premier volume (ou ce genre d'oeuvre au sens large), il n'y a rien de particulièrement incroyable à se mettre sous la dent du point de vue du scénario. Comme d'habitude, il s'agit plus d'un enchaînement de scènes violentes et bien crades, le tout entouré de vannes plus ou moins crades et qui peuvent concerner assez fréquemment le dessous de la ceinture. L'opus se lit très vite, les dialogues sont funs, et le visage d'Ash est toujours aussi travaillé. De la violence, du sang, de l'humour gras et morbide... on en demande rarement plus concernant Evil Dead. Encore une fois, nous ne sommes pas devant le film... mais on s'en approche déjà pas mal.

Cette fille est folle de moi. Je ne suis pas le type le plus malin du monde, mais je sais quand une fille a le feu aux fesses.

Côté dessins et colorisation, et comme le montrent les planches présentes dans la review, il y a de très bonnes choses. Les décors, le design des créatures ou même la gueule d'Ash, il y a un travail de qualité effectué par les artistes et qui contribuent largement au ton général de l'oeuvre. La colorisation n'est pas en reste avec un panel de couleurs intéressantes qui subliment d'autant plus les traits du dessinateur. Enfin, nous avons un bon découpage et une excellente mise en scène. Comme déjà signalé, il est assez difficile de représenter l'univers d'Evil Dead dans une BD, mais le travail reste fidèle et donc, largement acceptable. Mention spéciale aux planches qui mettent en scène la dimension miroir. Il s'agit de quelques pages dans lesquelles le dessinateur a pu avoir bien plus de libertés et cela s'en ressent clairement dans le rendu final. Ces quelques pages sont tout bonnements excellentes.

En bonus, vous trouverez quelques croquis en fin d'oeuvre et quelques informations sur les autres oeuvres proposées par l'éditeur.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Gore... et drôle... et crade
- Un univers respecté
- On entre très vite dans le vif du sujet
- Très bons dessins
- Bonne colorisation

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

4.5

Excellente lecture

Conclusion

Tous les ingrédients de la célèbre saga de Sam Raimi sont présents. Vu comme ça, il est difficile de ne pas se laisser tenter...

 

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Mark Millar lance une suite surprise pour Noël

Mark Millar lance une suite surprise pour Noël

18 Septembre 2019

Le titre dévoilé qu'à la vente

The Resistance, une série par Straczynski et Deodato Jr

The Resistance, une série par Straczynski et Deodato Jr

09 Aout 2019

Le début d'un nouvel univers

Premier aperçu de la série animée The Rocketeer

Premier aperçu de la série animée The Rocketeer

20 Juillet 2019

Buzz L'Éclair, qui ?

  • mmat1986
    mmat1986

    il y a 1 mois

    Dévoré en même temps que le second opus d'army of Darkness et oui c'est pas malin, c'est de l'humour bauf et prétexte à de la violence totalement farfelue mais que c'est agréable de retrouver Ash et son idiotie légendaire tenté de se sortir du pétrin dans lequel il passe son temps à se fourer