[Review VF] Infamous Iron Man Tome 2

[Review VF] Infamous Iron Man Tome 2

La review du jour est un titre proposé par Panini Comics. Il s'agit d'Infamous Iron Man Tome 2, écrit par Brian Michael Bendis et dessiné par Alex Maleev. Il est sorti le 2 mai pour 18€ et contient les titres US Infamous Iron Man  #7-#12.

Le Docteur Fatalis a fort à faire sur plusieurs fronts. Les super-criminels veulent l'éliminer parce qu'il a changé de camp, le SHIELD veut l'arrêter pour tous les crimes qu'il a commris par le passé et sa mère lui prépare une drôle de surprise. Victor von Fatalis est néanmoins plus determiné que jamais à suivre la voie qu'il s'est choisie : combattre pour la Justice . Cette mission sera d'autant plus difficile à accomplir que de nouveaux obstacles inattendus vont bientôt se dresser sur sa route...

Passer un méchant en gentil ou un gentil en méchant, cela a toujours été quelque chose qui a intrigué les lecteurs. La preuve la plus flagrante de ces derniers temps est sans doute le Batman : White Knight de Sean Murphy même si, du côté de Marvel, on sait également très bien se défendre à ce niveau (Superior Spider-Man ou encore les Dark Avengers). Ici, nous suivons le Docteur Falatis qui porte la cape d'Iron Man. Le pourquoi du comment mérite débat. Dans un sens, c'est très bien pensé. Dans un sens, c'est discutable. En fait, ce bon vieux Fatalis explique qu'il est arrivé au top. Il a alors regardé derrière lui et fait le point. Le résultat est simple : il n'était pas fier. Ce n'était pas "gratifiant". Il est donc parti du principe que si faire le mal n'était pas gratifiant, faire l'opposé (autrement dit le bien) le serait sans doute. A côté de cela, un lien a été mis en place entre Tony Stark et Fatalis. C'est donc tout naturellement (tout du moins selon l'éditeur Marvel) que Fatalis récupère le titre d'Iron Man lorsque Stark disparaît...

Il n'y a pas d'autre façon de le dire. Même si ça semble impossible d'entendre ces mots mis à côté des autres dans la même phrase... Victor von Fatalis s'est rangé.

Si la mise en place des différentes pièces n'est pas parfaite, la série Infamous Iron Man en elle-même, est plutôt bonne. Après un premier tome souvent apprecié par les critiques et les lecteurs, Bendis en remet une couche avec les numéros 7 à 12 et en changeant, très discrètement, de sujet. Jusque-là, nous avions un Fatalis qui faisait le point, et qui se demandait quelle était la meilleure manière de rattraper ses erreurs. A présent, ce point est terminé. Selon l'ancien super-vilain, rattraper ses erreurs est la bonne solution. Il en est sûr. Là où Bendis est intelligent, c'est qu'il fait évoluer le personnage mais pas le reste du monde. Il y a donc un décalage entre Fatalis et l'univers Marvel. Entendez par là que ce n'est pas parce que Victor veut faire le bien que les autres sont disposés à le laisser faire.

Je... Je suis venue vous empêcher de piétiner l'héritage de Tony Stark .

Cette approche est très bonne car elle sous-entend que Fatalis n'a pas sa place au sein de l'univers Marvel. Lorsqu'il était un super-vilain, il avait beau faire cavalier seul, il restait du côté des "mauvais garçons" et était affilié en tant que tel. Ici, c'est différent. Fatalis se place du bon côté mais sans être accepté en tant que tel par le reste des super-héros. Il n'est donc affilié à aucun groupe selon les personnages. 

Cette redéfinition du personnage est possible grâce à plusieurs scènes fortes avec, en tête, la toute première. Il s'agit d'une réunion de super-vilains et dont le débat principal est Fatalis. La scène est rapide et pratique car elle permet également au lecteur de se faire son propre avis sur l'ancien super-vilain. En outre, elle se termine par un bel affrontement qui prouve définivement que le nouvel Iron Man n'est pas là pour rire.

Pour le reste, les dialogues de Bendis sont bons, cela se lit très vite et sans trop se prendre la tête. Plusieurs personnages appréciés répondent présents, la mise en scène et le jeu des ombres sont bons et, surtout, de nombreux retournements de situation sont disséminés à travers l'opus. Bendis fait du Bendis est, dans le cas de Fatalis, cela marche plutôt bien. L'exploration du super-vilain est un des très bons points de ce tome 2.

 

 

Pour ce qui est de la partie graphique, il n'y a pas de gros défauts à relever. Le travail de Maleev est très bon, que cela soit au niveau des personnages (design, pose, visages...) ou de ce qui se passe en arrière plan. Il est clair que Iron Man avec une cape et un côté intriguant, cela en impose visuellement. Les dessins sont accompagnés par une excellente colorisation (les nuances de bleu sont superbes). Les covers sont sans doute la preuve qu'Alex Maleev est un très bon artiste. Elles dégagent toutes un petit quelque chose avec, en tête, les covers de Infamous Iron Man #9 (autrement dit la cover principale) et Infamous Iron Man #11. Il y a également des choses à se mettre sous la dent du côté des variant covers. On peut penser à celle du numéro 12, toujours réalisée par Maleev.

En bonus, vous trouverez les variant covers.

Iron Man Tome 2">

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Fatalis en Iron Man
- Les retournements de situation
- Les dialogues
- Toute la partie graphique

LES POINTS FAIBLES

- Quelques raccourcis

 

4

Bonne lecture

Conclusion

Un deuxième opus qui est dans la continuité du premier. Bendis continue sa superbe exploration de Fatalis magnifiquement illustrée par Alex Maleev.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Spider-Man : Far From Home, le prologue du film

[Review VF] Spider-Man : Far From Home, le prologue du film

21 Aout 2019

Edité par Panini Comics

[Review VF] Spider-Man/Deadpool Tome 1 : Marché Noir

[Review VF] Spider-Man/Deadpool Tome 1 : Marché Noir

18 Juillet 2019

Edité par Panini Comics

[Review VF] Décennies : Marvel dans les années 60

[Review VF] Décennies : Marvel dans les années 60

16 Juillet 2019

Edité par Panini Comics

Pas d'avis pour le moment.