[Review VF] Evil Dead 2, la série Tome 1

[Review VF] Evil Dead 2, la série Tome 1

La review du jour est un titre proposé par Vestron. Il s'agit d'Evil Dead 2, la série tome 1 : Ash en Enfer. L'équipe créative est composée d'Hannah, Bagenda, Bazaldua et Summers. Il est sorti le 28 mars pour 12.95€.

Suite directe du film d’horreur le plus populaire de sa génération, Evil Dead 2, La Série se déroule en parallèle de la série TV Ash vs Evil Dead, du film et des comics Army of Darkness.

Le Necronomicon va faire pleuvoir Deadites, démons et cadavéreux sur Ash, qui retrouve son alter-ego féminin Annie, morte dans la cabane au fond des bois et coincée en enfer…

Evil Dead... S'il y a bien une saga horrifique complètement barrée à voir, c'est bien celle-là. Sam Raimi et Bruce Cambell sont parvenus, en trois films, un remake et une série TV, à nous proposer quelque chose de fort, horrifique à souhait et au ton unique. Beaucoup de choses sont à souligner dans ces films : le côté sans complexe de Raimi, son talent certain derrière la caméra, le maquillage, les idées délirantes et bien sûr un Bruce Campbell incroyable. Aujourd'hui, MDCU, en plus de vous conseiller de voir les trois premiers films si ce n'est pas déjà fait, vous propose la review du comics Evil Dead 2, la série. Il s'agit du premier comics sorti autour du deuxième long métrage de la saga. Est-ce un bon départ ? Cela dépend du point de vue que l'on adopte. Est-ce que ce comics est une bonne adaptation de l'univers de Raimi ? Pas à 100%. Est-il possible de retranscrire intégralement l'univers créé par Raimi ? Pas vraiment. Entendez par là que ce comics est très bon, il se rapproche beaucoup de ce que les films proposent. Par contre, ce n'est pas parfait... et il y a peu de chance que cela le soit un jour, tant les films ont cette aura si particulière et qui transpire les années 80.

Et voilà, ça finit toujours comme ça... ça gicle et y'en a partout !

Pour autant, et comme déjà signalé, cela ne veut pas dire non plus que le comics est en reste. Après tout, on est assez vite dans l'ambiance et ce, grâce à deux points : Tout d'abord, le travail éditorial qui est très sympathique avec des références du type "prix tronçonné", "Retrouvez Ash pour la suite de la suite... avant l'autre suite" et autres références morbides. Ensuite, le début du récit en lui-même. Après tout, dès les premières planches, nous avons la cabane perdue dans les bois, les horribles créatures et le nécronomicon. Difficile de faire mieux pour un début de récit. Nous sommes clairement dans du Evil Dead et ce, dès les premières pages.

Pour ce qui est du scénario, il n'y a rien d'incroyable à se mettre sous la dent. Autant le dire tout de suite. Il s'agit plus d'un enchaînement de scènes violentes et bien crades. Ici aussi, ce n'est pas une surprise non plus dans le sens où c'est, un petit peu, ce que propose les films également. Difficile de parler du scénario concernant Evil Dead. On parlera plus d'ambiance et de bonnes idées que de scénario bien construit. Le côté positif, c'est que cela se lit très vite. Le tout est agrémenté d'éléments tirés directement de l'univers de Raimi comme son type d'humour tantôt noir, tantôt gras. Ce n'est pas omniprésent mais il reste assez représenté. Les scènes faisant un parallèle entre le sexe et le sang sont très bonnes tout comme celle avec la recherche d'une personne vierge ou la scène que l'on pourrait appeler Ash Vs l'obèse qui voulait un bout de pizza... en enfer ! Pour le reste, on notera de bons dialogues et plusieurs expressions de la part d'Ash qui font mouche. De la violence, du sang, de l'humour gras et morbide... on en demande rarement plus concernant Evil Dead. Encore une fois, nous ne sommes pas devant le film... mais on s'en approche déjà pas mal.

Minute ! Alors, le vrai moi est paumé dans l'espace-temps, sans sa main... et moi, je suis en enfer avec toi ?

Côté dessins et colorisation, et comme le montrent les planches présentes dans la review, il y a de très bonnes choses. Les décors, le design des créatures ou même la gueule d'Ash, il y a un travail de qualité effectué par les artistes et qui contribuent largement au ton général de l'oeuvre. La colorisation n'est pas en reste avec un panel de couleurs intéressantes qui subliment d'autant plus les traits du dessinateur. Enfin, nous avons un bon découpage et une excellente mise en scène. Comme déjà signalé, il est assez difficile de représenter l'univers d'Evil Dead dans une BD, mais le travail reste fidèle et donc, largement acceptable.

Ha ha ha ! On ne peut nous arrêter. Tu es faible ! Nous sommes forts ! Nombreux ! Légion !

En bonus, vous trouverez quelques croquis en fin d'oeuvre, quelques informations sur les futurs numéros de la série et sur les autres oeuvres proposées par l'éditeur.

Pour plus d'informations, c'est par ici.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Gore... et drôle... et crade
- Un univers respecté
- On entre très vite dans le vif du sujet
- Très bons dessins
- Bonne colorisation

LES POINTS FAIBLES

- Les mimiques présentes sur le visage d'Ash qui ne sont pas à la hauteur de ce que l'acteur Bruce Campbell est capable de faire (on s'en doutait un petit peu, cela dit)

 

4.5

Excellente lecture

Conclusion

Tous les ingrédients de la célèbre saga de Sam Raimi sont présents. Vu comme ça, il est difficile de ne pas se laisser tenter...

Galerie images
Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Evil Dead 2, la série Tome 2

[Review VF] Evil Dead 2, la série Tome 2

19 Aout 2019

Edité par Vestron

The Resistance, une série par Straczynski et Deodato Jr

The Resistance, une série par Straczynski et Deodato Jr

09 Aout 2019

Le début d'un nouvel univers

Premier aperçu de la série animée The Rocketeer

Premier aperçu de la série animée The Rocketeer

20 Juillet 2019

Buzz L'Éclair, qui ?

Pas d'avis pour le moment.