[TPAMC#10] La relance de Superman

[TPAMC#10] La relance de Superman
Aujourd'hui, je vous propose un "Touche Pas A Mes Comics" qui détail les coulisses de la reprise en main de la franchise Superman en vu de la parution de la saga New Krypton en Octobre. Attention, ce n'est pas un dossier exhaustif, juste un coup d'œil avec des explications pour les novices. Il n'y a aucun spoilers pour les lecteurs vf donc bonne lecture et venez en parler sur le forum, on ne vous attend pas mais c'est pas grave, y'a de la place ! Au passage, c'est le 10ème TPAMC, donc merci pour les lectures et merci aux fondateurs pour cette tribune.



La relance de Superman


Superman a perdu ses pouvoirs
Infinite Crisis est un crossover de DC comics paru en 2005 qui a réglé bon nombre de problèmes. Le but était de donner un nouvel élan à l'univers DC et tous les personnages ont ainsi été relancé. Pour marquer le coup, DC a donc fait un bond de 1 an et ainsi permis aux scénaristes de reprendre les titres sur de nouvelles histoires pour attirer le maximum de nouveaux lecteurs. Cette époque a un nom : ONE YEAR LATER (OYL). Cette année perdue a été raconté dans une série publiée de façon hebdomadaire, appelée tout simplement « 52 ». Le pitch était simple : suite à Infinite Crisis, la trinité Superman, Batman et Wonder Woman « a pris des vacances pour se ressourcer » et à laissé le monde sous la protection des autres héros. Cela a donc permis un retour sur le devant de la scène de ces personnages lors de OYL, tout frais de leurs vacances passé à Ibiza (Paradise Island étant détruit, fini les plages remplies d'amazones à poil). Fait important, Superman a perdu ses pouvoirs lors de Infinite Crisis en traversant pendant un combat le soleil rouge de Krypton . Il a donc pendant un an vécu comme un humain, sans pouvoirs, auprès de Lois (qui a sentie la différence...pourquoi tout de suite vous pensez à ça ???). Il a ravi son patron en fournissant enfin un travail régulier et très satisfaisant et cela lui a permis de vivre simplement. Il n'a pas pour autant abandonné son combat pour protéger les plus faibles, travaillant ainsi avec ses amis super-héros ou enquêtant sur les criminels comme tout bon reporter.



Pendant ce temps-là, lors de « 52 », Lex Luthor n'a pas chômé. Superman ayant disparu, il a repris le devant de la scène et comme d'habitude offert au monde un remède miracle, juste pour frimer. Cette fois-ci, il a organisé une sorte de star-ac des super-héros en offrant des pouvoirs à tous les pignoufs qui se présentaient. Bien sûr, il y avait une magouille : il a subitement appuyé sur le bouton off après quelques mois, privant de pouvoirs les petits jeunes qui lui faisait confiance et entrainant de nombreuses victimes (je vole, je tombe, je suis mort). Cette histoire (parmi d'autres) est disponible chez Panini et est fortement conseillé, sous peine d'être flagellé par une bande de hobits shootés à la cocaïne sous les ordres de sieur Scarecrow .



Eh mamie, regarde dans le ciel !
C'est donc dans ce contexte que Geoff Johns et Kurt Busiek ont repris les reines de la franchise. L'arc « Up, Up and Away » paru en 2006 est le point de départ des nouvelles aventures de l'Homme d'acier. Pour tout lecteur, c'est LE point d'entrée dans cet univers. Cette histoire est disponible dans le premier numéro de feu le mag de Panini « Superman & Batman ». C'est un crossover entre les deux titres de Superman : Action Comics (Johns) et Superman (Busiek). Après, les deux auteurs vont développer leurs histoires sur la base de celle-ci. 3 ans plus tard, les titres vont à nouveau se rejoindre pour participer à la grande saga New Krytpon qui vient de s'achever aux USA (et commence en France dans quelques jours). Entre temps, les auteurs ont présenter divers histoires qui ont rebâtie la mythologie de Kal-El . Je vous propose donc un retour sur ces histoires qui ramènent des ennemis célèbres, reconnectent le héros à certains concepts et présentent des évènements qui vont amener à New Krypton . Si vous souhaitez suivre cette saga en librairie, ceci vous sera utile. Le but des auteurs est de faire le ménage autour du héros car de nombreux détails se contredisaient. Ses pouvoirs, ses ennemis, son héritage kryptonien, sa personnalité...Certains ne se retrouvent pas dans cette version mais il faut l'accepter comme telle : il s'agit d'ordonner ce fouillis pour que, dans une dizaine d'année, on se réfère encore à ces concepts. Avant, on ne savait pas qu'elle version de Zod ou Brainiac était importante. Là, on a une sorte de version finale de l'univers de Superman . Ce n'est pas toujours originale mais très adroit et fort sympathique.



Dans « Up, Up and Away », Luthor sort de prison suite aux évènements de « 52 ». Clark vit tranquillement comme un reporter sans ses pouvoirs. Cet arc va présenter tout ce qui arrivera par la suite. Il s'ouvre sur un film projeté à Métropolis revenant sur la légende de Superman , c'est dire. Alors que Kal-El va retrouver ses pouvoirs petit à petit (hommage aux vielles histoires où Superman sautait au lieu de voler par exemple), Lex déterre le vaisseau qui a permis à Superman d'arriver sur Terre quand il était bébé. Il projette de l'utiliser pour raser Métropolis, ville qui l'a humilié : ainsi, elle sera punie par la technologie de son sauveur, Superman. Ce dernier parvient à stopper sa Némésis, revenant ainsi aux affaires. Lois est contente pour lui même si c'est la fin de cette période de tranquillité et des détails marrants comme les séance d'UV pour ramener sans succès les pouvoir de Superman (il a juste bronzé).



Dans « Back In action » (Action Comics), Superman fait face aux interrogations des terriens : est-ce bien lui ? Est-il vraiment de retour ? Une firme alien arrive sur Terre pour venir faire son marché (voler de bâtiments mais aussi de super-héros !!!!) et revendre ses trouvailles de par la galaxie. C'est l'occasion pour l'Homme d'acier de prouver son identité (après sa mort dans les années 90 ,des imposteurs avaient déjà semé le trouble) ce qui rassure le gouvernement américain (mais pas tous). Johns pose déjà des jalons utiles pour la suite, ce qui fait tout le charme je trouve de ces histoires. On à l'impression que rien n'est inutile et que chaque chose va (r)amener un concept intéressant.



Lors de « Camellot Fall » (Superman), un magicien, Arion essaye de faire comprendre au héros que ces interventions pour sauver l'Humanité ne font que l'affaiblir. Il ne peut casser ce cycle de désastre car, à chaque fois, le danger sera plus grand. Superman comprend mais se refuse à abandonner la Terre. Il pense que c'est son rôle de sauver le maximum de personnes; il ne peut ignorer une catastrophe sous prétexte que cela ne fait que repousser le jour où elle arrivera. Je ne suis pas très objectifs avec cet arc que j'ai adoré : avec Carlos Pacheco aux dessins (Ultimate Comics Avengers), on a affaire à une histoire délicieuse avec en prime un futur alternatif bien foutu. De toute façon je fais cette rubrique, donc je dis ce que je veux ! Résumons : Superman est de retour, il a prouvé sa détermination et le peuple lui fait toujours confiance. Il est temps de tester amour et loyauté envers la Terre.



La filière kryptonienne : des immigrés clandestins ?
« Last Son » est un arc de la série Action Comics avec Geoff Johns et Richard Donner (réalisateur du premier film Superman !) au scénario et Adam Kubert aux dessins...sérieux, qui peut dénigrer cet arc ? (artistiquement, parce que les lecteurs en ont bavé, on verra ça plus loin). Vous connaissez Zod ? C'est le général kryptonnien qui a souvent tenté de récréer Krypon et accessoirement buté Superman. Il y a eu plusieurs version de lui, donc celle-ci rétablie « la vérité », même si on sait tous que dans 20 ans on aura droit à autre chose (quand au premier qui me parle de la série TV Smallville prend un coup de taser dans les organes génitaux). Dans « Last Son », Superman va faire la connaissance d'un jeune kryptonnien qui débarque de la zone Fantôme . Oula, beaucoup de mots compliqués, on va détailler. D'abord la zone Fantôme : c'est un lieu désertique (une sorte d'espace, pas un désert comme dans Smallville) qui sert de prison pour les ennemis de Krypton . Cette dernière ayant été détruite, il revient à Superman de protéger la galaxie de toute évasion. Johns ramène ce concept dans la mythologie de Superman . Donc, de cette zone apparaît le jeune Christopher Kent (c'est le nom que va lui donner le couple Lois & Clark) qui va être adopter par les Kent. Ce que ne sait pas Superman , c'est qu'il est en réalité le fils de Zod , son ennemi. Ce dernier arrive sur Terre avec ses sbires au même moment mais en secret. On y reviendra. Pour l'instant, Kal-El a décidé de l'élever comme un fils (alors que au même moment Batman découvre son fils biologique Damian ).



Lors de « The Third Kryptonian » (Superman), notre héros découvre qu'une autre kryptonnienne se cache depuis des années sur Terre. Après moult-péripéties (il découvre qu'il y a d'autres survivant un peu partout dans la galaxie mais il sont traqués, c'est normal quand on sait que cette planète n'était pas tendre avec le reste de l'univers), un combat entraîne la destruction de la bouteille qui contient la cité de Kandor. En effet, il a y longtemps, Brainiac a miniaturisé une cité kryptonnienne, Kandor. Il l'a enfermé dans une bouteille pour son plaisir et sa curiosité. Superman a sauvé ceux de sa race mais n'a jamais pu rendre une taille normale à ses habitants. Quand la cité est détruite, il découvre que ce n'était qu'une imitation. La vraie n'est pas là. Il y a donc quelque part une cité remplie de kryptonniens qui attendent son aide. Quand à la 3 ème kryptonnienne, elle repartira dans l'espace.



On revient maintenant à « Last Son » (mon article suit la chronologie et non les dates de parutions). Alors que Superman a appris à vivre avec Chris Kent , Zod passe à l'attaque avec de nombreux prisionniers de la zone Fantôme . Johns réécrit toute cette mythologie déjà vu dans les films, comics et série TV. On apprend comment Zod a été emprisonné, etc....Quoi ? Une bio de Zod raconte tout ? Bon bah allez la lire bande de chenapans, je vous attend (attention la fin raconte New Krypton donc faites gaffe). C'est bon ? Non, je suis sur que vous êtes même pas partie voir. Pas grave. Pendant le combat, Superman est piégé dans la zone Fantôme alors que ses ennemis débutent la conquête de la Terre. Sans Superman , elle tombe rapidement. Cet événement va fortement marqué les militaires américains qui vont alors tenté par la suite de trouver un remède à toute invasion alien, en particulier kryptonnienne. Au même moment, Superman visite la zone Fantôme et y retrouve son vieil ami Mon-El (on reparlera de lui). Ce dernier lui explique ce qu'il s'est passé avec Zod et l'aide à quitter la zone. De retour sur Terre, Superman doit faire alliance avec Lex qui est ravi de bouffer du kryptonnien. Devinez qui va les aider ? Metallo, Bizarro et le Parasite !!! Encore une fois, Johns remet sur le devant de la scène ces personnages. Il ne fait rien de spécial, mais permet aux novices de découvrir ces personnages et offre aux anciens le retour de ces pas-si-joyeux lurons. A la fin, les héros gagnent, Chris sauve tout le monde en se piégeant avec les siens dans la zone Fantôme et Luthor rererererere-trouve la prison. Quand à Mon-El, il cherche activement le petit Chris dans la zone Fantôme .



Faites la queue pour prendre mon poing dans la gueule !
On a alors le droit à une série d'arc assez inégaux mais parfois jouissif. Dans « Escape from Bizarro Wolrd », Superman découvre un monde remplie de Bizzaro singeant tous les personnages de son univers. Cette histoire n'est pas paru en France. Elle ressemble fortement à ce qu'a fait Grant Morrison dans son All-Star Superman , mais c'est pas grave, tant que c'est bon on pardonne. Actuellement, aux USA, dans la série Supergirl , l'auteur reprend où l'histoire c'était finie (ici Bizarro avait kidnappé le père de Clark).



L'arc «Superman & the Legion of Super-Heroes » est beaucoup plus important. J'en ai déjà parlé dans mon précédent TPAMC (le lien est à la fin de cet article, « le retour des légionnaires »). Superman va enfin renouer un contact avec la LSH, ce qui va être utile pour ramener à la vie Superboy (on verra ça plus bas). Ce qui compte, c'est que Johns s'attache encore une fois à faire le ménage dans la mythologie de Superman . Il réhabilite Superboy (comme dans les premières pages de Up, Up and Away), son lien avec la LSH et offre ainsi une rampe de lancement aux retour des légionnaires.



Dans « Shadow Linger » (Superman), Superman est confronté à la maladie de Mon-El. Ce dernier est un alien de la planète Daxam. Le plomb qui est dans l'atmosphère terrienne le tuait à petit feu quand il est arrivé sur Terre. Pour le sauver, Superman l'a envoyé dans la zone Fantôme pour stopper l'intoxication. Depuis, il essaye de trouver un remède, sans succès. Il va alors être confronté à l'intégrisme de certains habitants de Daxam venu sur Terre. Cet arc permet au nouveaux lecteurs de se familiariser avec Mon-El.



Enfin, dans « Coming of Atlas » (Superman), on découvre un certain Atlas qui va être manipulé par le gouvernement américain (ou plutôt un groupe secret) pour combattre Superman . Encore une fois, ce personnage va être assez présent dans New Krypton . Maintenant, je vous avoue que cet arc est...pitoyable. Il a cependant l'avantage de remettre sur les rails certains personnages. D'autres arcs sont parus entre temps, mais j'ai préféré me focaliser sur la qualité et ce qui a un rapport direct avec la grande saga New Krypton .



Oublie pas de passer l'aspirateur !
Bon là je vais essayer de vous faire un topo sur plusieurs personnages en un minimum de temps (ouais y'en a qui ont déjà abandonné la lecture). On a tout d'abord Superboy (Connor Kent). C'est un clone de Superman ET de Lex Luthor . Il est mort lors de Infinite Crisis mais a été ramené à la vie dans Legion of 3 Worlds. Il cherche sa voie. Il est assez puissant et est le leader des Teen Titans. Il vit à Smallville avec la famille Kent. Son retour se fera au milieu de New Krypton , coïncidant avec la parution de Final Crisis (ouais en France la série Superman est en retard). Il a pendant quelque mois été membre de la Legion des Super-Héros.



Supergirl (Kara Zor-El) a été relancé dans la série Superman /Batman. Elle a sa propre série (qui va participer au crossover New Krypton ) mais n'a pas le succès de son cousin (je parle en terme de popularité dans l'univers DC, pas auprès des fans). Elle est assez critiqué pour ses erreurs et a sur le dos une journaliste du Daily Planet qui cherche tous les ragots possible sur elle. Elle a du mal a trouvé sa place sur Terre et, contrairement à Kal-El, est nostalgique de Krypton . Elle a pendant un certain temps été membre de la Legion des Super-Héros.



Mon-El (Lar Gand) est un ami de Superman prisonnier de la zone Fantôme . Il a des pouvoir similaires à ce dernier. C'est un héros épris de Justice mais qui n'a jamais eu le temps de gouter à sa liberté perdue suite à sa fuite de sa planète natale, Daxam. Fait important, il a longtemps été membre de la Legion des Super-Héros (au 31ème siècle donc). Il accepte son sort et est prêt à tout pour aider Clark.



Steel (John Henry Irons) est un scientifique qui a conçu une armure lui permettant de combattre le crime. Il est apparu à la mort de Superman et est ensuite devenu un ami. Il élève une nièce (Natasha Irons) qui, lors de 52, est tombée dans le piège de Lex Luthor . Depuis, on ne sait pas ce qu'il lui est arrivé à la jeune fille.



Quand à Jimmy Olsen ...qui ne connaît pas Jimmy ? C'est le meilleur ami de Superman , un photographe du Daily Planet intrépide. Il aura un rôle à jouer, vous inquiétez pas.

Embouteillage sur l'autoroute Krypton -Terre : volez au ralenti !
Si ces histoires ont été un succès critique (surtout Last Son), elles ont aussi eu de grooooooooos retard. Kubert et Pacheco ont rendu leurs copies avec parfois des mois de retard (DC a du utiliser des numéros dits « annuals » pour publier la fin de ces aventures). Résultat ? Des histoires bouche-trous, appelées fill-ins, ont permis de maintenir le rythme de parution. On parle de Superman , LE héros de DC (Batman est tout aussi important mais Superman a une aura qui dépasse tout ce qui est possible dans la culture mondial). On ne pouvait avoir de trous dans les sorties. Cependant, la qualité n'est pas au rendez-vous et on a pas mal d'histoires inutiles (après certains n'ont pas forcément été déçus). Cela s'inscrit dans un mouvement plus global d'échec éditorial chez DC. Avec OYL, DC avait l'occasion de tout relancé, mais la machine s'est grippé. D'autres titres ne s'en sont pas relevés (FLASH) ou ont terriblement déçu (Wonder Woman).



C'est dire le culot qui anime l'initiative New Krypton . Proposer chaque mois pendant un an et demi un crossover sur les 3 titres (Superman, Action Comics et Supergirl ainsi que la maxi-série en 12 épisodes World of New Krypton ) alors que les retards ont plombé la relance...En plus, chaque numéro se suit, les auteurs se concertant pour écrire de concert une belle histoire. New Krypton est une grande saga. La qualité est discutable mais l'effort est louable. C'est cohérent, original (on sort du syndrome dernier survivant, ça faisait longtemps qu'on attendait une telle initiative sur une telle échelle de temps) et a de réelles répercussions tout au long de l'histoire (ça va très loin dans l'escalade, tout est permis). Après, pour le long terme, c'est une autre histoire...Je me rends compte que je n'ai toujours pas expliqué ce qu'était New Krypton . On va voir ça de suite.



Petit scarabée un jour tu deviendras grand
Panini vient de publier en HS l'arc « Brainiac » (Action Comics). Cet arc clôture la relance de Superman tout en offrant un prélude à New Krypton . Johns ramène le vilain Brainiac avec une idée sympathique : toutes les versions qu'on a vu jusqu'à maintenant ne sont que des double du personnage. Ce dernier les a envoyés à travers la galaxie pour assouvir sa soif de connaissance. Superman a foutu une raclée à chacun d'eux, il est temps de lui rendre la politesse. En faisant cela, Johns n'efface aucune des histoires précédentes. Ce procédé n'est pas nouveau (le coup du « c'était pas lui ») mais à le mérite de préserver la mythologie. Je vous laisse lire cette histoire, la fin vous fera comprendre la teneur exacte de New Krypton .



Pour finir, un petit mot sur « Secret Origins ». Cette mini-série par Johns et Gary Frank présente une énième fois les origines de Superman . Pour le coup, c'est du déjà vu cent fois. Mais, encore une fois, ça à le mérite de faciliter la vie aux nouveaux et, surtout, faire le ménage. Quand à New Krypton , ça va foutre un zouk comme vous en avez jamais vu...




Les autres numéros de "Touche pas à mes comics" :

Iron Man : Reboot en mode sans échec

Dark Reign : Allume la lumière

Young Avengers : Papa est en haut, maman est en bas

Wonder Woman : Autopsie d'une icône à l'abandon

Captain America : T'aurais pas vu mon bouclier ?

Mais qui est donc Booster Gold ?

Méritons-nous DC Comics en France ?

Sentry ou le syndrome Superman

Le retour des légionnaires
Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[TPAMC 51] Valiant Comics

[TPAMC 51] Valiant Comics

15 Décembre 2013

Le retour fracassant d'un éditeur de talent

TPAMC N°50 – LE PLUS GRAND SECRET DES COMICS

TPAMC N°50 – LE PLUS GRAND SECRET DES COMICS

08 Décembre 2013

Et aussi ce que nous prépare Marvel pour 2014

[TPAMC#49] X-MEN REGENESIS : BACK TO EAST !

[TPAMC#49] X-MEN REGENESIS : BACK TO EAST !

07 Septembre 2012

Scott et Logan se mettent sur la gueule

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 9 ans

    Superbe article! Permet de refaire un petit récap de toutes les précédentes aventures de Supes et voir comment il en est arrivé là!

  • Ben1138
    Ben1138

    il y a 9 ans

    Très bon numéro avec une excellent touche d'humour !

  • ze-kevin
    ze-kevin

    il y a 9 ans

    super travail !

  • -Setsu-
    -Setsu-

    il y a 9 ans

    Toujours aussi bon !