scénaristes : Sebela Christopher, TYNION IV James - dessinateurs : Barrows Eddy, Collectif, Martinez Alvaro, Carnero carmen

Tim Drake est vivant, mais o√Ļ se trouve-t-il ?
Enferm√© dans une myst√©rieuse prison hors du temps, Red Robin devra faire un choix et r√©ussir √† √©chapper √† son myst√©rieux ravisseur. De son c√īt√©, Spoiler poursuit sa qu√™te de vengeance dans les rues de Gotham. Et l'√©nigmatique Anarky est bien d√©cid√© √† lui venir en aide.
Contenu vo : Detective Comics Vol.5: A Lonely Place of Living (#963-968)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 3 ans

    On poursuit l'excellent run de James Tynion IV sur Detective Comics avec un arc qui voit le retour de Tim Drake. C''est bien mené et l'auteru tente de l'inscrire dans l'intrigue de Rebirth. On voit ce que subit Red Robin durant sa captivité et on a quelques éléments mis en place pour les arcs suivants. On a aussi deux épisodes centrés sur Spoiler, un peu moins intéressants mais qui se laissent lire. 

  • Tacos
    Tacos

    il y a 3 ans

    Excellent ! Ce tome confirme que c'est une des meilleures séries du rebirth

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 1 an

    Toujours aussi bon, et en plus il y a le retour de Tim Drake ! Des éléments importants pour la suite apparaissent aussi, tout semble faire penser que cet album est un album charnière dans le superbe run de Detective Comic

Utopia Part 1

Detective Comics (2016)

Dystopia

Detective Comics (2016)

A Lonely Place of Living Ch...

Detective Comics (2016)

A Lonely Place of Living Pa...

Detective Comics (2016)

A Lonely Place of Living Pa...

Detective Comics (2016)

A Lonely Place of Living Co...

Detective Comics (2016)

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Batman Detective Comics Tome 5 : Un sanctuaire solitaire. L'équipe créative est composée de Christopher Sebela, James Tynion IV, Eddy Barrows, Alvaro Martinez et Carmen Carnero. Il est sorti le 1er février pour 15.50€ et contient les titres US Detective Comics #963-#968.

Tim Drake est vivant, mais où se trouve-t-il ?
Enfermé dans une mystérieuse prison hors du temps, Red Robin devra faire un choix et réussir à échapper à son mystérieux ravisseur. De son côté, Spoiler poursuit sa quête de vengeance dans les rues de Gotham. Et l'énigmatique Anarky est bien décidé à lui venir en aide. 

 

 

L'opus contient deux histoires. Une première intitulée Utopie et une seconde intitulée Un sanctuaire solitaire. La première histoire ne contient que deux épisodes et tourne autour de Spoiler et Anarky. Il y a deux-trois bonnes idées mais de manière générale, c'est tout de même très anecdotique. Par rapport à cette histoire, on retiendra surtout le traitement de Gueule d'Argile dont le personnage continue d'évoluer, tout doucement.

Vous avez perdu cette bataille à la seconde où elle a débuté.

Le gros morceau de cet opus est bien évidemment la deuxième histoire qui met en scène le retour tant attendu de Tim Drake. Expédié on ne sait où depuis le début de Rebirth, il s'agissait d'un gros point du Batverse qui finit enfin par avancer. Dans les pages de ce tome, nous avons beaucoup de réponses sur pas mal de points : où il est, comment il a fini là-bas, qui se cache sous l'identité de son geôlier Monsieur Oz, comment il s'en est échappé. Au-delà de cela, il y a également beaucoup de contenu autour de choses plus "classiques" à l'univers de Batman et qui devrait parler au plus grand nombre. Il y a notamment un gros monologue autour du parcours de Drake pour rejoindre la team Batman. Si certains éléments tiennent plus de la redite/du rappel, d'autres sont bien nouveaux et permettent d'étoffer, encore un peu, le passé de l'ancien Robin. Même chose du côté de l'identité secrète de Batman. Il est vrai que c'est un sujet qui passe souvent par la tête de nombreux fans. Comment se peut-il que si peu de monde ait découvert l'identité du Chevalier Noir jusque-là ? Ici, l'approche est très intelligente car en expliquant comment Tim Drake y est parvenu, il explique combien c'est compliqué voire impossible. On peut avoir l'impression que l'explication est uniquement là pour noyer le poisson mais non, il y a une part de réflexion. En fait, il est expliqué qu'il est très difficile de deviner que Bruce Wayne est Batman. Par contre, une fois que vous êtes au courant, les preuves se présentent d'elles-mêmes. Concernant Drake, il a fait le lien avec l'apparition du premier Robin, capable de faire les mêmes acrobaties que Dick Grayson, peu de temps après que Bruce Wayne l'ait adopté. Le lien entre Bruce Wayne et Batman était, après cela, assez évident. Ce genre de raisonnements est toujours intéressant à lire.

 

 

A côté de cela, vous avez également de nombreux rebondissements que le lecteur découvre avec plaisir : Qui se cache sous le pseudonyme de Monsieur Oz, Tim Drake qui fait face aux anciens Robin, le retour d'anciens personnages déjà développés par Tynion IV... Les auteurs font même l'effort de lier l'absence de Red Robin à DC Rebirth au sens large et pas uniquement à l'univers de Batman. Ce n'était pas forcément facile mais cela reste une excellente idée qui donne un réel sentiment de continuité. Ajoutez à cela un peu d'humour, de bons petits dialogues, pas mal d'action, une bonne fin de tome et vous avez, malgré un début assez moyen, un tome 5 plutôt solide.

Peu importe ton visage, Basil. Tu seras toujours un monstre.

Concernant la partie graphique, les dessins proposés sont très variables. On peut trouver de bonnes choses et, à l'inverse, des choses plus discutables. On peut penser aux poses des personnages qui sont, très souvent, assez "clichés". Cela arrive deux fois rien que dans la première double page mettant en avant Batman. On retrouve ce dernier une fois avec les bras croisés, une autre fois avec les poings fermés sur les hanches avec le torse bombé. Deux poses "typiques" de super-héros en quelques cases, c'est assez déroutant. A côté de cela, il y a également de bonnes choses à se mettre sous la dent. Le découpage est très efficace, très dynamique et la colorisation est plus que bonne. Enfin, quelques planches sortent du lot comme la dernière image du numéro 965 ou celle avec Spoiler en pleine page.

Même chose concernant les covers, régulières ou alternatives. Il y a du bon et du moins bon.

En bonus, vous trouverez la galerie des variant covers.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un Tim Drake remis sur le devant de la scène
- Beaucoup d'explications
- De bonnes idées
- Des dialogues plutôt bons
- Un récit construit

LES POINTS FAIBLES

- Une première histoire anecdotique
- Des dessins à la qualité en dents de scie

 

4

Un bon volume

Conclusion

Si la première histoire n'est pas sans défauts, elle est vite oubliée grâce à la deuxième qui met en avant le retour tant attendu de Red Robin.