Urban Comics

Urban Comics

1 / 7 (2018)

Urban Comics

10 / 10 (2018)

  • thombuilder
    thombuilder

    il y a 7 ans

    Scénario L'histoire avance un peu mais le coeur de ce tome est sans aucun doute la découverte du nouveau pouvoir de Barry..Think Fast. Le problème c'est qu'à l'image de notre héros le scénario va trop vite et c'est dommage. De plus l'arrivée de ce nouveau pouvoir aurait pu être mieux introduite. Dessin J'adore, entre le découpage très réussi, ce trait particulier et une colorisation originale mais très bien foutue, c'est sans aucun doute un point fort pour la série. Conclusion Une série toujours intéressante parfaitement illustré mais je ne donne pas une note supérieure pour ce comics. POurquoi ? La découerte du nouveau pouvoir de Flash est très mal introduite, facile voir bancale et surtout trop vite assimilé même si l'idée en elle même est bonne. IL aurait été je pense judicieux de faire un arc de quelques numéro juste pour développer l'idée en confrontant un vilain en adéquation et permettant une vrai évolution du personnage. Mais là en 10 page non merci. A ce moment là il fallait autant mettre une petite note lors du premier numéro juste pour dire que Flash avait maintenant ce pouvoir. La série sera certainement plus intéressante par la suite.

  • -Setsu-
    -Setsu-

    il y a 7 ans

    Ce numéro nous dévoile un peu plus de l'intrigue, le scénario avance et se centre sur le personnage de Manuel, en tout cas, on découvre des bribes de souvenir le concernant. Barry met en place un puzzle qu'il va devoir résoudre pour comprendre ce qui se cache derrière l'affaire. Barry découvre aussi un nouveau pouvoir, il découvre qu'il peut aussi penser vite, et Manapul fait très bien ressortir avec sa mise en scène. Une autre numéro de qualité.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    En retard dans mes lectures DC new 52 et après avoir lu le N°#00 du Bolide Rouge de Central City, je devais absolument lire le début du relaunch de Flash. Barry Allen, scientifique de la police de Central City, a été victime d’un accident mêlant foudre et produit chimique. Il apprend à maîtriser ses nouveaux pouvoirs en portant le costume du justicier surnommé le Flash. Il se retrouve au milieu d’une histoire où est impliqué un vieil ami d’enfance entre clonage et ex-barbouzes de la CIA. Des dessins très beaux et originaux servant un bon scénario. A noter, les excellentes variant cover de Greg Capullo sur The Flash #02 et de Jim Lee sur le #03. Un cliffhanger monstrueux à la fin du #03 pour une explication à la fin du #04.