[Review] What If...? 1x01 - Et si... Captain Carter était devenue le premier Avenger ?

[Review] What If...? 1x01 - Et si... Captain Carter était devenue le premier Avenger ?

C'est aujourd'hui que débute la nouvelle série Marvel Studios intitulée What If...? ! Après WandaVision, Falcon and the Winter soldier et Loki, le MCU prend un virage de l'animation, avec cette série d'épisodes de 30 minutes, qui propose de nous plonger dans le multivers, pour revivre les grands moments du Marvel Cinematic Universe, mais avec des variations de taille !

Le premier épisode est consacré au personnage de Captain Carter, la version super-soldat de l'agent Peggy Carter, qui reçoit le sérum à la place de Steve Rogers . Voici les avis de quelques membres de l'équipe MCU sur cette première incursion dans le multivers.

 

JULIEN

C'est parti pour cette nouvelle série qui offre encore une facette inédite du MCU puisque Marvel Studios se lance dans l'animation... et le multivers ! D'emblée, le générique fonctionne bien et permet de poser le concept de la série et du Multivers. La présence du Watcher, Uatu, comme narrateur de la série, est également un bon choix puisqu'il apporte une particularité à la série, on comprend rapidement que ce ne sera pas comme toutes les autres, et il apportera aussi une cohérence bienvenue entre les différents épisodes et réalités. J'ai trouvé intéressant que le moment charnière qui change tout soit bien identifié et montrer du doigt par Uatu. On a bien cette sensation qu'une seule décision, un seul petit choix anodin, peu changer beaucoup de choses ; et c'est bien le concept de la série.

Captain Carter semble être naturellement le meilleur épisode par lequel commencer. C'aurait pu être Iron Man aussi, qui est le premier film du MCU, mais l'histoire de Steve Rogers et Captain America est sans doute la plus marquante. Et chronologiquement, c'est la première. L'épisode ne va trop loin dans les changements, Peggy Carter devient le super-soldat, mais on retrouve ensuite de nombreux éléments du film The First Avenger. C'est une bonne manière d'entrer doucement dans ce concept, et de ne pas trop dérouter dès le premier épisode. Cela rend également l'épisode très efficace et globalement divertissant, même s'il manquera un peu de surprises, justement. Le fait d'avoir quasiment l'histoire d'un film entier à faire tenir en 30 minutes donne l'impression que c'est assez rapide par moments, ce qui est compréhensible, mais le rythme est tellement endiablé que ce n'est finalement pas choquant, ni même un défaut. On s'attend à voir des vignettes des évènements qui se sont déroulés dans ces univers parallèles, et non les histoires complètes.

Le plus intéressant dans le fait que Peggy devienne Captain Carter est bien sûr la portée féministe de ce choix, ce qui est plutôt bien retranscrit en début d'épisode. Même si ce n'est pas toujours subtil, ou forcément très travaillé, c'est plus que bienvenu. C'est également appréciable d'avoir conservé Steve Rogers comme un personnage majeur de l'histoire, et de lui avoir offert un rôle différent. L'héroïsme de Steve a toujours été porté par son coeur, sérum ou pas, et on le voit bien ici. Le rythme d'ensemble est bon, les séquences d'action sont percutantes, et les montages de plans rapides sur musique de fond sont vraiment réussis. L'animation est moderne est très agréable, et le doublage me semble lui aussi de qualité. Ça m'a fait penser aux épisodes de la série Love, Death & Robots, ce qui est plutôt un joli compliment. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le rythme
- L'animation
- La portée féministe
- Le rôle de Steve Rogers
- L'intro/conclu de Uatu

LES POINTS FAIBLES

- Très proche du film First Avenger

 

4

Des débuts réussis !

Conclusion

Un premier épisode qui a été bien choisi pour lancer la série. C'est efficace et de qualité, même si ça manque encore de folie. Mais on espère que ça va venir.

 

 

JEFF

Après WandaVision, Falcon & The Winder Soldier et enfin Loki , Marvel continue de développer le format série avec, cette fois, un animé. Un animé qui va reprendre un principe bien connu des lecteurs des comics puisqu'il s'agit de "What if". En gros, vous prenez une histoire connue, vous changez un élément, et vous regardez ce qui se passe. Un principe très bien expliqué dans l'introduction du premier épisode qui permet de prendre la main du téléspectateur pour ne plus la lâcher. Le fait qu'il y ait un narrateur commun à tous les épisodes permet également, à terme, d'apporter une certaine cohésion à l'ensemble de la série. 

Les premières scènes défilent et on ne peut qu'apprécier le fait que Marvel soit parvenu à faire revenir une bonne partie de ses acteurs. Côté animation, on reconnaît les personnages en un coup d'oeil et la mise en scène est bonne. Par contre, l'animation en elle-même va diviser. Le Cel Shading reste une approche très particulière. Après, le ton de la série est déjà différent des autres animés Marvel. Avoir une véritable "cassure graphique" est donc un point qui se défend. Reste à savoir si les fans vont suivre.

Concernant l'épisode en lui-même, il y a tout de même de bonnes choses. On ressent le côté what if sans aucun problème dans le sens où de nombreuses scènes font écho à ce que l'on a d'ores et déjà vu dans le film Captain America : First Avenger (sans parler de la carte de la nostalgie qui est plusieurs fois jouée). Après, ce principe a également son lot de défauts si on ne fait pas attention. Que Peggy et Steve parlent de danse 3 ou 4 fois dans un film de deux heures, cela passe sans aucun problème. Qu'ils en parlent 3 ou 4 fois dans un animé de 25-30 minutes, c'est une autre paire de manches. Néanmoins, le fait d'avoir utiliser le film de Captain America en premier épisode reste une bonne idée, effectivement. Il s'agit d'un des premiers films du MCU mais il est également le tout premier "chronologiquement parlant". On a donc un petit côté "commençons par le commencement" qui n'est pas désagréable.

Par contre, là où je suis en total désaccord avec Julien, c'est concernant la portée féministe de l'oeuvre. Mon collègue mentionne que "ce n'est pas toujours subtil". Non, non, ce n'est tout bonnement JAMAIS subtil selon moi. C'est simple, hormis Stark et Rogers, tous les personnages masculins ou presque ont au moins une remarque désobligeante ou maladroite envers Carter. C'est vraiment trop. D'accord, l'époque était différente et cela se passait sans doute comme ça. Mais dans les faits, cela nous donne un épisode de 25 minutes où l'homme, s'il n'a pas un nom connu de l'univers Marvel, passe pour un gros connard. Une fois, deux fois, dix fois... au final, cela donne un côté bourrage de crâne. C'est vraiment dommage car, à l'inverse, les scènes autour de Peggy sont extrêmement fortes dans Captain America : First Avengers. Elles sont pour beaucoup dans le fait que le personnage de Peggy Carter soit entré dans la légende du MCU. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un ton différent

- L'introduction
- Captain America en premier épisode
- Le traitement des personnages
- Le principe du what if est bien exploité
- Nostalgie, quand tu nous tiens

LES POINTS FAIBLES

- Un message féministe que l'on te rentre dans le crâne à coup de marteau-piqueur.
- L'animation va diviser

 

3

Belle découverte

Conclusion

Un premier épisode qui n'est pas sans défaut mais la recette est clairement la bonne. Les prochains épisodes seront à surveiller de près.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
Un nouvel aperçu du costume de Ms.Marvel

Un nouvel aperçu du costume de Ms.Marvel

26 Novembre 2021

Sur le tournage de The Marvels

[Preview VO] Black Panther #1

[Preview VO] Black Panther #1

22 Novembre 2021

Relance du personnage par Ridley et Cabal

Nouvelles vidéos promotionnelles pour la série Hawkeye

Nouvelles vidéos promotionnelles pour la série Hawkeye

22 Novembre 2021

Plus que deux jours à patienter

Pas d'avis pour le moment.