[Review VF] Harley & Ivy

[Review VF] Harley & Ivy

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Harley & Ivy. Il est écrit par Jody Houser et est dessiné par Adriana Melo. Il est sorti le 28 novembre pour 15.50 euros. Il contient les titres US Harley Quinn & Poison Ivy #1-6.

Il y a peu, Harley Quinn a bien cru qu'elle avait perdu Poison Ivy pour toujours.
À nouveau réunies, elles ont maintenant la ferme intention de profiter de la vie. Imaginez donc la réaction de la reine de Coney Island quand sa meilleure amie devient la cible d'une nouvelle menace ! Ou plutôt... sa réaction quand elle réalise qu'Ivy a bien changé, et qu'elle fait plus que flirter avec le côté obscur ! Harley se laissera-t-elle séduire par cette nouvelle facette, ou saura-t-elle tenir tête à son alliée de toujours ?

Harley et Ivy... On a vraiment tout vu et tout fait, ensemble. Les bonnes périodes et les mauvaises. Et aussi les très mauvaises périodes.

Une fois n'est pas coutume, il y a un petit contexte à connaître dans cette histoire. Ici, vous avez en réalité la suite de Heroes in Crisis de Tom King. Une histoire dans laquelle le personnage de Harley Quinn subit de très lourdes épreuves puisqu'elle assiste à la mort puis à la renaissance d'Ivy. Ici, nous sommes peu de temps après cette fameuse renaissance. Nous retrouvons donc une Harley Quinn qui veut tout faire pour aider Ivy qui, de son côté, a du mal à conserver l'apparence que nous lui connaissons.

Malheureusement, ce synopsis peut également faire office de résumé. C'est-à-dire que le scénariste ne fait pas vraiment évoluer l'histoire et encore moins les personnages. Ivy gagne en force mais au-delà de cela, les personnages restent plus ou moins dans la même lignée que nous les avions découverts lors de la première page du comics. C'est également le cas de leur relation d'ailleurs. Il y a bien un ou deux rebondissements sur le sujet mais rien de véritablement décisif qui aiderait à porter et à faire évoluer la relation entre les deux femmes. Attention, leur relation est intéressante et il y a bien des passages plein de tendresses. Ce n'est pas le propos. A nouveau, le problème est bien lié au fait que rien ne bouge. Comment prendre cette dernière phrase ? Peu importe ce que vous avez en tête lorsque vous lisez que cela ne bouge pas, vous avez forcément raison. Si vous pensez au sexe pur et dur, vous avez raison (sans surprise). Mais si vous pensez au fait de voir un couple gay mis en avant, vous avez raison aussi (et là, c'est déjà plus dérangeant. Nous sommes en 2020, et on est encore à aller à reculons sur l'homosexualité). Autrement dit, il y avait l'occasion de faire des choses, mais rien n'a été fait. Ce n'est clairement pas la vision de DC (on devrait le savoir depuis le temps). Et on ne parle pas que des dessins, de la mise en scène. On ne parle pas que de l'absence de scènes plus directes. Ici, on parle également des dialogues qui auraient pu gagner en force, en intensité, en profondeur au fil des pages. Et ce n'est pas le cas. Tu peux te dire que les deux femmes sont ensemble mais qu'elles gardent leur distance ou alors qu'elles sont amies et qu'ellex aiment se montrer de l'affection. On est pile au milieu. Or, si c'était pour les présenter une fois encore de la sorte, on n'avait pas vraiment besoin d'une série. Après tout, cela fait bien 20 ans que les deux personnages en sont là, non ?

 Tout ceci est notamment dû au fait que, finalement, chaque chapitre suit le même schéma narratif. Une scène plutôt quelconque entre Harley et Ivy, un boss (connu ou non), un affrontement et on recommence. Avoir enfin la possibilité de faire enfin quelque chose avec ces deux personnages et avoir un comics sans envergure ni ligne directrice, c'est franchement triste. 

Pour résumé, le comics se lit sans problème, on peut également prendre du plaisir et sourire sur quelques scènes mais le lecteur qui en attendait plus restera clairement sur sa faim.

Maman, pourquoi cette dame est toute nue et toute verte, avec le dedans dehors... ?

Pour ce qui est de la partie graphique, elle est assez incroyable. Il y a un réel effort qui a été effectué sur les physiques de Harley et Ivy, leur pose mais également leurs tenues vestimentaires (Ivy est superbe dans la dernière page du numéro 5). Ce n'est pas un défilé de mode, mais cela n'a pas été pris par-dessus la jambe non plus comme on peut le voir dans tant d'autres livres. La colorisation est efficace et les covers sont plutôt bonnes. Et, bien sûr, la cover principale est tout bonnement sublime. Elle avait charmé de nombreux lecteurs lorsqu'elle était sortie aux Etats-Unis, elle en charmera d'autres en France. Bref, on ne dira jamais assez que Stanley "Artgerm" Lau est très impressionnant.

En bonus, vous trouverez les variant covers (dont les très jolies covers de Warren Louw) ainsi que des ouvrages dans lesquels nous pouvons retrouver Harley et Ivy.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Enfin une série autour des deux personnages
- La partie graphique
- La cover

LES POINTS FAIBLES

- Un manque d'ambition
- La relation Ivy/Harley qui n'évolue que très peu

 

3

Aurait pu être bien meilleur

Conclusion

Un titre qui se lit mais qui ne répond pas à toutes les attentes des fans autour de ces deux personnages. Aucun problème concernant le dessin ou la colorisation.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Review VF] Suicide Squad Renégats Tome 1 : Hécatombe

[Review VF] Suicide Squad Renégats Tome 1 : Hécatombe

29 Décembre 2020

Edité par Urban Comics

Le prochain DCeased est pour avril chez Urban Comics

Le prochain DCeased est pour avril chez Urban Comics

14 Décembre 2020

Toujours avec Tom Taylor

Justice League Endless Winter débarque en avril en France

Justice League Endless Winter débarque en avril en France

14 Décembre 2020

Pas de temps à perdre !

Pas d'avis pour le moment.