[Review] Hachette Collection Tomes 126 et 127

[Review] Hachette Collection Tomes 126 et 127

Aujourd’hui, MDCU vous propose la review des deux numéros suivants de la collection Hachette : les incontournables Marvel. Il s’agit des numéros 126 et 127 de la collection soit Silver Surfer : Aube Nouvelle (qui portera le numéro 94 sur votre étagère) et Nova - Origines (qui portera le numéro 99). Nous allons commencer avec le Silver Surfer.

 

 

La sentinelle de l'espace revient dans une nouvelle aventure spatiale... Et cette fois-ci, elle n'est pas seule ! Le Silver Surfer a un compagnon de voyage : la jeune terrienne Dawn Greenwood. Mais comment le destin d'une calme jeune fille d'Anchor Bay se trouve-t-il mêlé à celui d'un voyageur intergalactique possédant des pouvoirs cosmiques ? Venez trouver la réponse et plus encore dans ce tome !

 

L'approche du Silver Surfer Aube Nouvelle est assez simple. Dans un sens, on est revenu à l'âge d'or de Marvel, à une histoire de super-héros à l'ancienne. Entendez par là que vous avez ici une grosse humanisation du récit et donc, par extension, du personnage de Silver Surfer. Comment Dan Slott a-t-il fait cela ? Grâce au personnage de Dawn Greenwood. La jeune femme est une excellente idée qui apporte beaucoup au Silver Surfer notamment en terme d'approfondissement. Une idée simple mais qui nous permet de voir un nouveau visage du personnage. De plus, Dawn n'est pas uniquement là dans le but d'aider le personnage principal. Elle a elle-même sa propre histoire et son intérêt. Notons d'ailleurs que, de manière générale, c'est le cas de tous les personnages. Dans cette oeuvre, les personnages qui ne sont pas traités correctement sont plutôt rares. La jeune femme, la reine des jamais ou même le Silver Surfer sont bien exploités.

De manière générale, l'histoire est assez originale. Il y a un côté déjanté qui est loin d'être désagréable. C'est un petit peu moins épique qu'il n'y parait mais ce n'est pas forcément plus mal. Par contre, dire que ce récit est un incontournable de la collection Marvel est assez exagéré. Pas sûr que cette histoire aurait eu sa place dans les 60 premiers tomes.

 

Cette planète est parfaite. Elle convient parfaitement aux besoins de mon maître. Une fois consumée, elle calmera sa faim. Mais il faut d'abord la détruire complètement. Chaque créature qui y vit, la planète elle-même... tout doit brûler.

Concernant les dessins, ils collent assez bien à l'univers mis en place. C'est une approche simple, touchante et assez directe. Paradoxalement, vous pouvez également avoir une image incroyablement complexe sortie de nulle part avec un gros travail en terme de colorisation. C'est notamment le cas de la double page mettant an scène l'Impéricon. Quelques pages, quelques cases ci et là et sur lesquelles il y a un gros travail. Parfois, cela donne un résultat final assez confus mais la plupart du temps, cela reste assez impressionnant. Même chose concernant les covers qui sont assez représentatives du contenu. Le côté décalé/dérangé est très présent et plusieurs covers sortent clairement du lot comme celle de Silver Surfer #3. Même chose concernant les covers alternatives. Celles de Francesco Francavilla et Skottie Young valent vraiment le coup d'oeil.

La première histoire étant faite, passons à Nova.

Sam Alexander a toujours cru que les histoires de police intergalactique et d'invasion extraterrestre que son père lui racontait n'était rien d'autre que des délires d'ivrogne. Mais lorsqu'il découvre un vieux casque de Nova , Sam réalise que ces récits étaient sûrement plus que de la poudre aux yeux ! Reprenant le rôle de son père en tant que Centurion Nova , Sam se retrouve entraîné dans une bataille contre les Chitauris, une armée extraterrestre qui se tient prête à détruire la Terre.

 

Cette revisite de Nova reprend tous les éléments caractéristiques des héros Marvel de la "belle époque". Il y a une belle humanisation du personnage grâce à de grosses difficultés qui impactent sa vie de tous les jours. Des difficultés qui pourraient arriver à n'importe quel lecteur. Dans son cas, elles sont surtout liées à son père qui n'arrive pas à voir la lumière au bout du tunnel. Alcoolique, il oblige son fils à lui sauver la mise pour ne pas qu'il perde son travail. En somme, Sam Alexander n'a pas une vie facile mais il reste quelqu'un de fondamentalement bon, bienveillant. D'ailleurs, il se rapproche de Spider-Man sur de nombreux points. Le lycée n'est pas facile. Sa relation avec les autres membres de sa famille est peu commune et les combats sont autant d'occasions de lancer de nombreuses vannes. Tout cela pour dire que le fan de Marvel va s'y retrouver et plus particulièrement le fan de Spidey qui ne devrait pas être perdu pour un sou avec ce nouveau Nova .

Pour le reste, la relation entre Sam et son père est très intéressante. La lecture est agréable et ne tombe jamais dans la surenchère. Le tout est plutôt bien ficelé et dynamique grâce à une alternance intelligente des scènes d'action et des scènes plus posées. Même chose concernant la découverte des pouvoirs qui se fait en plusiuers étapes. Il s'agit de plusieurs scènes placées ci et là et qui ont le mérite de couper la lecture et d'en apprendre plus sur le personnage sans qu'il y ait un effet bourrage de crâne. C'est d'autant plus appréciable pour les anciens lecteurs qui connaissent déjà Nova sur le bout des doigts. Enfin, on notera que plusieurs scènes offrent un beau panel d'émotions mais également de bons retournements de situation comme la fin du premier numéro qui est énorme. De même certaines scènes sont plus détachées, plus drôles comme celles mettant en avant Rocket. Le personnage n'est pas omniprésent mais il reste pourtant bien fun. De manière générale, il s'agit d'une bonne petite histoire assez épique et pourtant bon enfant.

 

Je préviendrai les Avengers. Cap. Thor. Iron Man. La fille avec le bidule sur le truc. Tous.

 

RAS concernant le dessin. Le travail fourni est régulier et plutôt bon. Quelques dessins en double page sortent clairement du lot et ont un réel impact sur le lecteur. Côté covers, elles sont également plutôt bonnes. Celle du premier numéro n'est pas prise de tête mais rend plutôt bien. Même chose pour la cover du numéro 2 qui est très bonne.

Par contre, on notera également la présence de quelques fautes d'orthographe. Une dernière relecture n'aurait pas été de trop.

Le tout est accompagné des bonus habituels.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Les bonus, le travail autour
- Le prix

LES POINTS FAIBLES

Aucun.

 

4

Bonnes lectures

Conclusion

Deux oeuvres qui ne sont pas forcément à placer dans la catégorie des incontournables mais qui restent d'excellentes lectures.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[Preview VO] Avengers - Edge of Infinity #1

[Preview VO] Avengers - Edge of Infinity #1

21 Avril 2019

Sortie ce mercredi

[Preview VO] Thanos #1

[Preview VO] Thanos #1

21 Avril 2019

Sortie ce mercredi

Début des reshoots pour Spider-Man: Far From Home

Début des reshoots pour Spider-Man: Far From Home

20 Avril 2019

Annoncé par l'ami Jackson

Pas d'avis pour le moment.