[Review VF] Eaglemoss tome 43 : Flash - La révolte des Lascars

[Review VF] Eaglemoss tome 43 : Flash - La révolte des Lascars

Plus rapide que l’éclair, Flash est de retour dans la collection Eaglemoss. Et comme le titre l’indique, il va se retrouver confronté aux Lascars !

Maintenant que l’on a dépassé la moitié de la collection, nous pouvons dissocier un schéma dans les choix de publication d’Eaglemoss. L’éditeur se focalise sur des récits récents, les New 52, dont il publie plusieurs tomes par série, et il entrecoupe tout ça d’histoires plus cultes, de récits DC marquants. Ce tome de Flash fait partie du premier type de publication, car on retrouve ici la suite directe du tome 10 de la collection. En parlant plus simplement, il s’agit du tome 2 de la série Flash issue des New 52. Et si parfois, publier plusieurs tomes d’une série n’est pas indispensable, ici c’est totalement justifié, car dans ma critique de ce tome 10, je m’inquiétais justement de la publication de la suite, sachant que l’album se finissait en suspens. Je suis donc content de trouver la suite des aventures de Barry Allen.

Flash sort de la force véloce, et se retrouve à Gorilla City, au milieu de singes qui parlent. On découvre donc le Grodd des New 52 qui veut manger notre héros. Pourtant, tous les singes ne se sont pas ralliés à lui, et certains pensent que Flash est un messager. Les scénaristes, Francis Manapul et Brian Buccellato, ne s’attardent pas trop sur ce récit qui dure seulement un chapitre, et dans le suivant, Flash se retrouve en Amérique du Sud. Pour aller à l’essentiel, on prend cette nouvelle histoire en cours de route. La conséquence est de gros blocs de texte pour nous expliquer le contexte de l’histoire. C’est un peu dommage, ça n’aurait pas fait de mal de rajouter quelques planches pour expliquer tout ça. Là encore, c’est expédié en un chapitre.

Il n’y a pas de mal de raconter des histoires en un chapitre, c’est parfois très réussi. Mais ici, on a un peu l’impression d’un fil décousu. Il faut savoir que la série est construite comme ayant une intrigue principale, et il est difficile de saisir où on va, sachant que des éléments introduits dans le tome 1 semblent un peu mis de côté. En effet, des personnes dont Iris West sont toujours prisonniers de la Force Véloce. Dans le troisième chapitre, Barry Allen est de retour chez lui. Enfin, pas tout à fait, il déménage dans les Keys, un quartier dangereux, et devient barman pour tenter d’espionner les super-méchants. A partir de là, on s’intéresse aux Lascars, et à leur reformation.

Le récit est plutôt sympa à suivre, et on finit par un chapitre qui correspondant à un Annual. Dans ce dernier, il est assez déstabilisant de se retrouver à lire des courtes histoires situées dans le passé, notamment l’acquisition par les Lascars de leurs pouvoirs. Ça arrive un peu comme un cheveu sur la soupe en pleine action. Et on constate enfin que l’album se termine en suspens, il faudra attendre donc la publication du tome 3 qui sera dans le tome 46 de la collection pour avoir la suite. A la fin de l’album, on trouve enfin le #0 qui permet de nous remontrer les origines de Flash, et de faire un point sur le début du personnage. C’est vraiment un bon moyen de se rafraîchir la mémoire, et de passer un bon moment.

Le principal dessinateur de l’album est Francis Manapul, et son style est toujours très bon. Il a une grande imagination pour les constructions de ses planches, c’est vraiment un régal de voir toutes ses trouvailles. Il est complété par des dessins de Marcus To. Son style est proche, et rappelle les dessinateurs que l’on trouvait chez Top Cow dans les années 90. Il est toutefois bien moins bon dans le découpage de ses planches, beaucoup plus classique. Bref, même si la série reste très agréable à lire, cet album en particulier est assez décousu. L’intrigue principale se retrouve assez inutilement hachée, et on espère qu’on aura la suite. En bonus, l’album propose de nous montrer le processus de création d’une couverture. Sympa !

Lascars ">

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

Toujours agréable à lire
Les dessins de Manapul

LES POINTS FAIBLES

Décousu
A suivre

 

3

Sympa

Conclusion

Une série toujours très sympa, malgré un tome plutôt décousu.

Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[DCFD] Un trailer de la saison 7 pour The Flash !

[DCFD] Un trailer de la saison 7 pour The Flash !

23 Aout 2020

La série a déjà quelques images de la suite

[DCFD] Concept art du nouveau costume de Flash

[DCFD] Concept art du nouveau costume de Flash

22 Aout 2020

Et un duo avec Batman !

Pas d'avis pour le moment.