Avengers (1963) - Check...And Mate !

Check...And Mate !

Avengers (1963)

Avengers (1963) - The Measure Of A Man!

The Measure of a Man!

Avengers (1963)

Avengers (1963) - ... And Now Magneto!

... And Now Magneto!

Avengers (1963)

Daredevil (1964) - The Mark Of Hawkeye!

The Mark Of Hawkeye!

Daredevil (1964)

Avengers (1963) - With Two Beside Them!

With Two Beside Them!

Avengers (1963)

Avengers (1963) - The Lion God Lives!

The Lion God Lives!

Avengers (1963)

Avengers (1963) - Night Of The Swordsman

Night of the Swordsman

Avengers (1963)

Avengers (1963) - Below Us The Battle!

Below Us the Battle!

Avengers (1963)

The Defenders (1972) - ... If Atlantis Should Fall!

... If Atlantis Should Fall!

The Defenders (1972)

Avengers (1963) - Betrayal!

Betrayal!

Avengers (1963)

The Defenders (1972) - Divide... And Conquer

Divide... and Conquer

The Defenders (1972)

Avengers (1963) - Holocaust

Holocaust

Avengers (1963)

The Defenders (1972) - Breakthrough!

Breakthrough!

The Defenders (1972)

Avengers (1963) - To The Death!

To the Death!

Avengers (1963)

The Defenders (1972) - A Dark And Stormy Knight

A Dark and Stormy Knight

The Defenders (1972)

Auteurs : Stan Lee, Jack Kirby, Don Heck

Dans cette dixième intégrale, les Avengers affrontent de redoutables adversaires : le Moissonneur, le Fantôme de l'Espace mais aussi Magnéto ! Après une aventure mettant en scène Hawkeye et Daredevil, assistez à la bataille historique qui oppose les Avengers aux Défenseurs.
(Contient les épisodes US Avengers (1963) 107-118 ; Defenders (1972) 8-11 ; Daredevil (1964) 99, publiés précédemment dans les revues THOR COLL. FLASH 4 à 6, LES VENGEURS 1 & 2, ÉTRANGES AVENTURES 49 (ou MARVEL CLASSIC 4) et STRANGE 95)

  • scarletspider
    scarletspider

    il y a 1 an

    Si le début d'année est assez bon avec le départ d' Oeil de faucon  et Vision et Wanda qui s'avouent leurs sentiments. Mais le milieu de l'année est plutôt creux avec des méchants et de aventures pas vraiment passionantes. Le crossover avec les Défenseurs ratrappe le niveau avec une longue saga qui est vraiment plaisante et le schéma comfrontation puis le fameux "on fait équipe" est pour une fois bien amené