Uncanny Avengers #12

Uncanny Avengers (2012-2014)

Uncanny Avengers #13

Uncanny Avengers (2012-2014)

The Day Nor The Hour

Uncanny Avengers (2012-2014)

Rapture

Uncanny Avengers (2012-2014)

Yesterday Didn't Exist

Uncanny Avengers (2012-2014)

Ragnarok Now

Uncanny Avengers (2012-2014)

Auteurs : Rick Remender, Salvador Larroca, Daniel Acuña, Steve McNiven

Les sombres origines des Jumeaux Apocalypse sont révélées, ainsi que les véritables motivations de Kang. La Sorcière Rouge va-t-elle commettre l'impensable en influençant une nouvelle fois le destin des mutants ? Puis, les Uncanny Avengers doivent empêcher Exitar le Bourreau de détruire la Terre.
(Contient les épisodes US Uncanny Avengers (2012) 12-17, publiés précédemment dans les revues UNCANNY AVENGERS (V2) 1 à 4)

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 6 ans

    La montée en puissance continue et d'une série prometteuse sur le papier, Uncanny Avengers devient avec ce tome un indispensable qui ne vous lâchera plus jusqu'à son terme. Ne faites pas l'erreur de passer à côté des Avengers de Remender !

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 6 ans

    Là c'est du lourd mes amis ! Clairement le meilleur tome de cette série qui propose l'énorme conclusion de Ragnarok NOW!, qui est juste l'un des meilleurs arcs de ces dernières années chez Marvel. En plus, c'est superbe, alors ça ne se rate surtout pas.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 6 ans

    Un excellent tome et la série atteint enfin le niveau que l'on était en droit d’espérer d'elle. Ça dépote sévère et c'est vraiment bon.

  • Pixy
    Pixy

    il y a 6 ans

    Là, c''est la claque! Après un Tome 1 qui posait de bonnes bases après les événements de AvX, on montait l'intensité d'un cran avec un tome 2 vraiment énorme ! Ce tome 3 est un incontournable, un vrai bonheur. Suspens, baston, tragédie, tout y est, et on aime ça. Une fin surprenante, j'ai vraiment hâte de connaitre la suite. Si vous n'avez pas encore commencé cette série : foncez !

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    Poursuite du run de Rick Remender sur la nouvelle team des Avengers mêlant Avengers et X-Men dirigée par Alex "Havok" Summers. Les Uncanny Avengers doivent toujours faire face à la menace que représente les jumeaux d'Archangel venus d'un futur probable comme les nouveaux "Apocalypse". Ils sont venus avec leurs propres cavaliers de l'Apocalypse, des connaissances de nos super héros qui furent tués par le passé (amis et ennemis d'ailleurs). Le but ultime des jumeaux maléfiques étant leur revanche sur Kang, le voyageur temporel, et sur l'Humanité tout en sauvegardant et protégeant les mutants. Tous les Avengers auront fort à faire et devront s'unir pour contrecarrer le sort réservé à la planète Terre. Une 3ème partie frappant fort dans l'action, les rebondissements et les tragédies se dessinant, après un tome 1 introductif et divertissant ainsi qu' un tome 2 complexe dans la narration permettant de mener à la 2nde partie de ce Ragnarok Now. Tout cela est dans la continuité du schéma scénaristique de Remender sur la durée de son run sur les Avengers, des Uncanny Avengers et des New Avengers (bientôt aussi dans la collection recueil Marvel Now! de Panini Comics). Une fin apocalyptique pour nos héros, avec un Thor et un Captain America qui ramassent sévère mais restent déterminés, nous laissant languir d'impatience. Toute l'histoire est très bien servie par les traits du grand Steve McNiven (Civil War, Old Man Logan, G Celui-ci prend d'ailleurs le relai de Salvador Larocca et de Daniel Acuna, présents sur les premiers chapitres du recueil. Une lecture à conseiller pour tout fan des univers temporels et cosmiques Marvel liés au Avengers. Vivement le tome 4 !

La série Uncanny Avengers revient pour son troisième tome dans la collection Marvel NOW! de Panini. Afin de se remettre dans le contexte, elle a été créée suite à Avengers vs. X-Men, et est le porte-drapeau de la collaboration entre humains et mutants. Forcément très attendue au tournant, son premier tome avait pourtant déçu. Heureusement, le deuxième remontait la barre bien haut avec la première partie de Ragnarok Now! dont la suite et fin se trouve dans ce troisième album qui nous intéresse ici. Et on va voir que Rick Remender va tout faire pour ne pas baisser en intensité son récit.

Petit retour sur les évènements : Crane Rouge a volé les pouvoirs du Professeur Xavier pour asservir les mutants. En réponse, les jumeaux Apocalypse veulent créer une arche afin d’amener tous les mutants sur une planète qui leur serait propre. Et bien sûr, les Uncanny Avengers se retrouvent au centre de tout ça. Je rappelle le principe de l’équipe : des humains et des mutants œuvrant main dans la main pour le bien de tous. Et derrière tout ça, on a Kang qui sert ses propres desseins. On ne va pas se leurrer, cet album fait directement suite au précédent. Vous pouvez arriver à comprendre à peu près ce qui s’y passe, mais pour mieux saisir les enjeux, il faut avoir lu le tome 2. L’histoire fait aussi suite bien entendu au tome 1, mais aussi beaucoup à Uncanny X-Force, mais en revanche, ces lectures ne sont pas indispensables pour saisir ce qui s’y est passé.

La première partie de Ragnarok Now! était une lecture assez exigeante, avec beaucoup de pistes lancées, et permettant de nous expliquer tous les enjeux scénaristiques de l’arc. Dans cette suite, on considère l’histoire acquise, et on s’oriente vers la résolution, et vers l’action surtout. On a donc une grosse baisse de régime au début, et quelques grosses ficelles scénaristiques qui se mettent en place. D’un côté, la Sorcière Rouge et Wonder Man, prisonniers des jumeaux Apocalypse, cherchent un moyen de se retourner contre leurs ravisseurs, et de l’autre, les jumeaux mettent à bien leur plan et se retournent contre Kang. Une équipe d’Avengers, la Guêpe en tête, tente d’abaisser une défense qui empêche les voyages temporels, et donc Immortus de venir en aide. Et c’est pratiquement tout. Si le tome précédent demandait d’être bien attentif à l’histoire, ici vous n’allez pas vous griller un neurone.

Cette simplification de l’histoire est justifiée par le fait qu’on connait déjà les tenants et aboutissants. On fait maintenant place à l’action. Et sur ce point-là, on n’est pas déçu. On a même le droit au début à de l’humour, avec un Captain America rendu sourd par le Hurleur. Ensuite, les combats deviennent plus sérieux, avec comme adversaires principaux, les Quatre Cavaliers d’Apocalypse. Pif, paf, boum, on ne réfléchit plus trop, on se tape dessus. Et puis, un premier personnage meurt donnant un côté tragique à l’histoire. Enfin, un Céleste, invoqué par les jumeaux, menace la Terre. Le récit entre dans une nouvelle ambiance apocalyptique. Ça sent la fin du monde, et le désespoir. Les combats prennent une autre dimension, et c’est palpitant. Malgré un départ un peu mou, cette épuration de l’histoire se justifie à ce moment : on fait place à l’émotion, plus qu’à la réflexion.

Rick Remender, le scénariste, maitrise donc son récit qui doit être vu comme un tout. Chaque tome est une phase de son récit, mais son vrai travail se trouve au niveau du récit dans sa globalité. Niveau dessin, malgré trois dessinateurs différents, ça reste très bon. Le premier chapitre est l’œuvre de Salvador Larroca, et moi qui n’aime pas trop son style, je l’ai trouvé plutôt bon ici, surtout grâce à la mise en valeur par la couleur. Nous avons ensuite Daniel Acuña qui revient (il s’était occupé du tome 2), donc à ce niveau-là, rien à dire de plus de ce qui a été dit : c’est beau ! Et enfin, la majorité de l’album est dessinée par Steve McNiven. Il parait peu en forme au début, avec des dessins assez bâclés, mais il gère tout de même bien les scènes importantes. Et comme elles le sont de plus en plus, on retrouve rapidement le dessinateur au top de sa forme.

Comme je l’ai dit, plus l’histoire avance, plus les combats s’intensifient, plus les enjeux sont importants, et plus le récit devient dramatique. Des pistes sont lancées, notamment avec certaines actions de Kang, et on imagine qu’on en entendra bientôt parler. Ce qui est aussi un peu décevant dans ce tome, c’est que tout l’intérêt de la série se trouve dans la cohabitation et la collaboration entre les humains et les mutants. Or, vers la fin de l’album, quand on arrive aux combats vraiment importants, seuls les super-héros humains se battent. Il y a une raison à cela, et c’est donc voulu par le scénariste, mais on a du coup l’impression de lire une série Avengers classique. Enfin, pas si classique que ça, puisque l’ampleur du récit est digne d’un évènement Marvel, et bien meilleur que certains d’entre eux. D’ailleurs difficile de ne pas parler de la fin, pourtant je n’en dirai rien pour ne pas vous gâcher le plaisir si vous ne l’avez pas lu. Je dirai juste qu’elle est inattendue, et qu’on a qu’une envie : lire la suite.

En Résumé

 

LES POINT FORTS

Ampleur digne d’un event Marvel
L’intensité du récit
Le côté cosmique

LES POINT FAIBLES

Peu de mutants sur la fin
Simplification du récit

 

4

Waouh !

Conclusion

Les tomes 2 et 3 d’Uncanny Avengers sont à lire ensemble, et forment un récit absolument passionnant à lire. Les enjeux proposés par Rick Remender sont assez fous, et on a envie de voir comment tout cela va continuer ! Une série Marvel à lire absolument, et une bonne alternative aux séries Avengers et X-Men.