Traqué par Dark Vador, le maître Jedi Dass Jennir se réfugie dans le désert. Alors qu'il pense avoir trouvé un peu de répit, une de ses amies est enlevée par des marchands d'esclaves. Il n'a d'autre choix que de sortir de l'ombre... De la construction de l'Empire à la survie d'un Jedi en cavale, Dark Times nous offre la chronique de l'après Guerre des Clones.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 4 ans

    4ème tome de la collection Dark Times plongeant le lecteur entre la fin de laClone Wars et de Star Wars Episode III : Revenge of the Sith et le début de Rebellion avec l'Episode IV : A New Hope. Il semble que tout le monde veut retrouver le Jedi en fuite Dass Jennir : - Un assassin payé par une famille revencharde qui est sur ses traces. - Darth Vader qui s'efforce de le retrouver à l'insu de l'Empereur Palapatine/Darth Sidious, qui lui a ordonné de cesser sa traque des Jedi. - L'équipage hétéroclite du Uhumele qui recherche leur ancien compagnon. Mais c'est loin d'être un souci prioritaire pour Jennir et sa "compagne" Ember Chankeli qui sont plus concernés par le fait qu'ils doivent subir un désert brûlant et une attaque de la part raiders locaux, après avoir crashé leur vaisseau sur une planète désertique isolée. On retrouve le héros, justicier et ex-Jedi, Dass Jennir en compagnie de la femme qui l'a pourtant mis dans la panande dans le précédent tome sur Telerath. Après un pur hommage au films de western spaghetti de Sergio Leone et à ceux centrés sur les samouraïs de Akira Kurozawa, ce tome 4 baigne toujours du côté du Far West et des cow boy car l'auteur Randy Stradley s'inspire pas mal de la cinématographie de John Ford et notamment avec son film de 1956, "La Prisonnière du Désert" où des filles sont kidnappées par des Comanches. Ici Dass Jennir campe le rôle de John Wayne après avoir pris celui de Clint Eastwood dans le tome 3, et les raiders locau aliens sont les indiens "comanches". Stradley n'oublie pas pour autant la saga Star Wars, en intégrant un petit peu plus Darth Vader au programme qui reste obnubilé par la traque des Jedi survivants. L'auteur ajoute aussi dans l'arc un mystérieux assassin embauché par la famille du riche héritier cannibale Dezono Qua qui fut abattu par Jennir à l'issue du 1er tome. Ce nouveau protagoniste ajoute du piment à la situation. Pendant ce temps Bomo et l'équipage de Uhumele reçoivent l'aide de Beyghor Sahdett, un verpine, ex-Jedi rescapé aussi de l'ordre 66 (cf Star Wars - Republic #79 dans Clone Wars volume 10) dans leur mission pour retrouver Jennir. Mais les attentions de ce dernier sont-elles vraiment louables malgré tout? Côté dessin rien à redire sur Doug Wheatley qui comme à son habitude livre une partition parfaite dans les traits et la précision des personnages, de l'action et de la technologie de l'univers Star Wars. Encore un très bon numéro de la collection Dark Times mêlant avec brio enjeu des héros de cette saga dans l'Empire naissant avec une touche d'inspiration du côté des films de western à la John Ford. Une histoire attrayante superbement illustrée.