Suite à la disparition de l'ordre Jedi, le maître K'kruhk brave tous les dangers pour préserver la vie des jeunes Padawans sous sa protection. Le Jedi parvient à trouver un havre de paix dans un coin reculé de la galaxie, mais loin de là, le drame qui secoue l'existence de Bomo Vertemousse pourrait avoir de sérieuses répercussions sur le cours de la mission de sauvetage du maître Jedi. Avec les premières années du règne de l'empire débute une période sombre et dangereuse pour tous les opposants au nouveau régime.
Découvrez les premiers pas de Dark Vador dans l'ombre de l'empereur Palpatine.

  • Ecthèlion
    Ecthèlion

    il y a 7 ans

    Dieu que c'est moche, et si seulement le scénario rattrapait la chose encore. On est bien loin du magnifique tome 1. Considérez ce volume comme une erreur vraiment dispensable et passez directement au T3 dont la qualité est indéniable. Fuyez comme disait l'ot !

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 4 ans

    A l'aube de l'Empire Galactique, deux êtres à chaque bout de la Galaxie vont faire l'improbable pour sauver ceux qui leur sont chers, au risque de se perdre eux-mêmes en chemin. Après avoir combattu en bravant la mort plusieurs fois durant la Guerres des Clones (lire Clone Wars tome 1 et 9 notamment et voir l'épisode de la série animé 2D Clone Wars de 2003/2005) et après l'Ordre 66, le Maître Jedi K'Kruhk a été forcé de prendre des mesures désespérées pour défendre quelques apprentis Padawan, le Whiphid pense avoir réussi à trouver un hâvre de paix dans une galaxie opprimée. Mais ce que K'Kruhk ignore, c'est qu'un drame concernant Bomo Vertemousse/Greenbark et l'équipage de contrebandiers de l'Uhumele, va modifier son avenir pour toujours. Ces derniers ont du quitter Dass Jennir après avoir qu'il "ait volé" la vengeance de Bomo et avoir découvert son secret d'ex-Jedi. Ces temps obscurs ont pris beaucoup à Bomo, mais il ne peut pas et ne veut pas, les qu'ils prennent aussi ses nouveaux amis. Quoiqu'il arrive, bien que séparer par des années lumières, et ne se connaissant pas les personnages du Jedi Whipid K'Kruhk et de l'éclaireur nosaurien Bomo vont garder en Parallèle une détermination commune pour sauver les leurs du danger. 2n tome avec une autre équipe artistique au manettes. Un changement radical de dessinateur qui se fait sentir. On regrette énormément le trait ultraréaliste de Doug Wheatley du tome précédent (n'ayez crainte il reviendra). Les dessins de Dave Ross et Lui Antonio sont, il est vrai, moins bons que ceux de Wheatley, plus grossiers, même s'ils ne sont pas trop mauvais selon les pages. Côté scénario, C'est Randy Stradley qui s'y frotte, en utilisant le pseudo de Mike Harrison (parfois c'est Welles Hartley qu'il utilise), il poursuit la progression des personnages qu'on affectionne depuis pas mal de temps déjà, surtout en ce qui concerne K'Kruhk que certains connaissent depuis la crise entre les Jedi et les Yinchorris ("Actes de Guerre" bientôt réédités par Delcourt dans la collection "Légendes"). Le parallèle qu'il scénarise entre deux personnages avec une histoire de l'un qui va empiéter sur celle de l'autre à quelques "parsecs" de là est plutôt bien faite. Une histoire certe pas forcément au top niveau estétique mais essentielle pour pourvoir poursuivre la saga avec l'excellent tome 3 (prochaine review).