Quelques mois après l'avènement de l'Empire. En ces temps obscurs, le Jedi Dass Jennir est devenu un fugitif. Rejeté par son ami Bomo pour l'avoir privé de sa vengeance, il est désormais contraint de travailler pour un sordide trafiquant. Pendant ce temps, à l'autre bout de la Galaxie, Dark Vador apprend que son espérance de vie dépendra de sa capacité à suivre les ordres de son Maître à la lettre.

  • Ecthèlion
    Ecthèlion

    il y a 8 ans

    Enfin le retour de Dass Jennir après le calamiteux volume 2.C'est un arc qui n'est pas indispensable à l'histoire galactique mais qui montre au contraire le style de vie dans une partie de cette galaxie lointaine. J'adore ce genre d'arc qui sort des sentiers battus pour nous faire vivre simplement la vie quotidienne de ce mercenaire autrefois Jedi. Une atmosphère toujours aussi sombre et pesante avec de beau dessins, donc pourquoi s'en priver?

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    3ème tome de la saga Dark Times pendant les débuts de l'Empire Galactique et des Temps obscurs qui ont suivi la chute de Jedi et la fin de la République. La saga Star Wars créée par George Lucas a toujour été inspiré par les films de western et les films de samouraï de Kurozawa. Ce recueil est clairement un pur hommage à ces 2 univers cinématographiques. Il reprend la trame du film "Pour une Poignée de Dollars" de Sergio Leone avec Clint Eastwood en 1964 inspiré lui même du film de samouraï médiéval japonais "Yojimbo" (1961) de Akira Kurosawa : Un héros solitaire sème la zizanie entre deux clans criminels rivaux pour rétablir la justice et l'équité dans un monde désolé par la violence et le crime. Ici, l'ex-Jedi Dass Jennir, reprend le rôle de "l'Homme Sans nom" campé par Eastwood et du samouraï joué par feu Toshiro Mifune. Déchu de son statut de Jedi avec la fin de son Ordre, séparé de ses nouveau amis après avoir délibérement "volé" la vengeance de Bomo Vertemousse/Greenbark, Jennir cherche toujours la rédemption pour ses précédentes actions. Sa quête le mène sur Cato Neimodia, fief des colonies Neimodiennes, le peuple qui dirigeait la Fédération du Commerce (cf les films de la prélogie) où il trouve une mission sur Telerath (planète vue aussi dans la collection comics "Knight of the Old Republic). Il est engagé par une belle et riche jeune femme nommée Ember Chankeli pour renverser un clan local d'exclavagistes criminels. L'occasion est belle pour le justicier de faire payer leurs pêchés à des esclavagistes qu'il répugne. Ce qu'il ignore c'est que la belle travail pour un clan adverse de trafiquants d'épices. Il devra alors user d'ingéniosité et subterfuges pour faire tomber les deux clans rivaux. De son côté, l'équipage du Uhumele et Bomo Vertemousse/Grrenbark se remettent difficilement des pertes subies : Janks a été emprisonné par l'Empire, Snifles est mort lors d'une vente qui a mal tourné (cf volume 2) et Crys Taanzer a du être achevée après avoir été infectée par un mal incurable ( lire le tome 2 du cross-over Vector se déroulant sur 4 époques : http://www.editions-delcourt.fr/serie/star-wars-vector-2.html ). Ils se rendent compte, sans doute tard, que l'aide d'un Jedi expérimenté n'est pas de trop pour faire face au menaces qui les entourent. On suit également Seigneur Darth Vader apparaissant ça et là dans des missions de répression contre des populations et et des corps de métier en rébellion à travers l'univers. Le Sith et sa 501ème Légion matent les contestataires violemment et sans pitié. L'occasion est belle pour l'Empereur Palpatine d'occuper son apprenti et de l'empêcher de fouiner du côté des Jedi rescapés de l'Ordre 66. L'arc est intitulé "Blue Harvest", qui peut se traduire par "moisson bleue", en référence à la couleur de peau des deux clans qui se font la guerre, les chagriens esclavagistes et les trafiquants d'épices T'surr. Mais c'est aussi un clin d'oeil appuyé au titre provisoire qui fut donné au film Star Wars Episode VI : Return of the Jedi de Richard Marquand, afin de masquer le tournage en 1982/83 et ne pas être assailli de fans en recherche de scoop. Genre de chose qui serait difficile maintenant avec la magie des drônes et d'internet ! :D En résumé, un troisième tome retrouvant l'équipe gagnante du 1er tome à savoir le duo Stradley/Wheatley qui marque de par leur travail un gage de qualité dans la collection Dark Times. L'histoire de Stradley, très bien inspirée par le western et les samouraï, est un bel hommage à ces univers cinématogrpahique ainsi qu'à la saga Star Wars qui flirte souvent avec eux aussi. Randy "Mike Harrison" Stradley frappe dans le mille. Quand aux traits de Doug Wheatley, ils sont toujours aussi bons, réalistes et ultra-détaillé Il rend à la perfection des chorégraphies de combats à l’épée. Il ajoute à Dass Jennir une barbe et une chevelure qui ne sont pas sans rappeler celles de George Lucas, le papa de la saga dans sa jeunesse. t puis le côté chapeau et poncho qui fait très cow-boy solitaire justicier. Un pépite de la collection et de l'ancien univers étendu Star Wars.