Part 1 : First Strike

Batman and Robin (2011-2015)

Part 2 : Sparks

Batman and Robin (2011-2015)

Part 3 : Ignition

Batman and Robin (2011-2015)

Part 4 : Ablaze

Batman and Robin (2011-2015)

Batman and Robin : Week One

Batman and Robin (2011-2015)

Part 5 : Inferno

Batman and Robin (2011-2015)

Harvey Dent était autrefois un brillant procureur, basé à Gotham City, mais une affaire frauduleuse avec la famille McKillen a brisé sa vie et l'a transformé en Double-Face, le criminel schizophrène. Aujourd'hui, alors qu'Erin McKillen est la nouvelle dirigeante de cette organisation criminelle, Double-Face prépare sa vengeance.

Contient : Batman and Robin Vol5: The Big Burn (Batman and Robin #24-28 + Annual 2)

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Alors là, on touche les étoiles. La saga de ce tome est centrée uniquement sur Double-Face. Une vieille "connaissance" à l'ancien homme de justice ainsi qu'a notre Batounet refait surface, et ça ne plait pas à tout le monde. On a droit à l'origine de Double-Face, qui est terrible, et on comprend mieux sa souffrance. Je vais pas m'attarder, c'est clairement la meilleure saga du titre "Batman et Robin" (et peut-être sur le personnage d'Harvey Dent, du New52 au minimum): très violente, très touchante et surtout très accessible. Oui, car il n'y a absolument pas besoin d'avoir les autres tomes pour profiter de ce bijou. Jetez-vous dessus sans ménagements.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Un saga bien écrite par Peter J. Tomasi qui ne demande pas une grosse connaissance de l'univers du héros. On le retrouve associé à Two-Face suite à la disparition de Robin. Cependant, la très bonne histoire est, pour moi, gâchée par les dessins de Patrick Gleason qui fait le minimum syndical, à savoir dessiner les personnages, laissant au coloriste le soin de remplir le fond des cases.

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Suite des aventures de Batman et Robin sans Robin. Ici, Tomasi se penche sur l'un des ennemis les plus intéressants de Batounet : Double-Face. La caractérisation des personnages est réussi et on se laisse emporter par l'intrigue. Cependant, je ne partage pas l'enthousiasme débordant de mon collègue Hattori-Hanzo, cet arc étant loin d'être le sommet de la série à mes yeux, ni même le récit le plus marquant sur Harvey Dent. A lire avec plaisir, mais pas indispensable.

  • K'Ian
    K'Ian

    il y a 4 ans

    Une fois encore, Peter J. Tomasi se montre à la hauteur de nos attentes avec cet arc, en partie consacré à un Double-Face qui voit ses origines modernisées à travers un récit réussi et passionnant, mais qui reste au final, assez peu marquant comparé aux autres travaux sur le personnage. Du côté des dessins, Gleason offre des planches dynamiques et qui, comme souvent, jouent tout particulièrement sur les couleurs de John Kalizs, qui donne aux illustrations une atmosphère bien particulière, et là, c'est une question de goût : on aime ou on n'aime pas !