Urban Comics

Urban Comics

1 / 7 (2019)

Urban Comics

1 / 2 (2019)

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 8 ans

    Un bon numéro qui vient conclure de belle manière cet arc. La relation Bruce/Damian y est au centre et on remarque que Damian commence à accepter son père, que ce n'est au final qu'un gosse un peu perdu. C'est super bien mis en scène et c'est une très bonne lecture. par contre, deux points me genent: comment un gosse de 10 ans peut-il rentrer ses deux doigts dans le crane d'un homme (même en y mettant toutes ses forces) ?? Un peu surprenant qu'il ai réussi à tuer Ducard quoi. Et quand cette histoire peut-elle se passer ? car on ne sait pas si le bat-signal est celui appelant Wayne pour lutter contre les Talons. Je pense que tout cela se déroule avant les événements de la série principale.

  • seigneurhp
    seigneurhp

    il y a 8 ans

    Un très bon numéro qui conclut ce premier arc du reboot de ce titre. Le relation entre Bruce/Damian, est encore une fois au cœur du titre, et ce que je dois c'est que non seulement, celle-ci n'a cessé d'évolué au fil des 8 numéros, mais également, qu'au résultat, cette relation prends une tournure intéressante. Il y'a a la fois une véritable dualité entre Bruce et Damian, mais parallèlement, Damian commence à accepter son père. Voir les actes de Bruce être régit par son rôle de père, fait vraiment une drôle d'impression. C'est la première fois que je lis quelque chose de la sorte. Maintenant, comme susano-wo, j'aimerai savoir quand cet arc s'est passé... Et je ne vois qu'une solution : avant le titre "Batman", sans cela, ça va poser un réel problème dans la continuité, ce qui serait très fâcheux. En résumé, cet arc se conclue de très bonne manière, et nous avons en finalité, le droit à un arc très très solide, dans la lignée du travail de Snyder.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 7 ans

    Batman sauve son fils Damian des griffes de Morgan Ducard alias Nobody. Ce dernier est-il vraiment mort des mains de Robin? Blessés sérieusement, les deux acolytes s’en remettent aux mains guérisseuses de Alfred au manoir. Un numéro faisant un break sur l’action et nous donnant des moments intimistes entre un père et son fils, différents de caractère