[TPAMC#17] Blackest Night : la bonne formule ?

[TPAMC#17] Blackest Night : la bonne formule ?
Je vous propose ce soir un petit cours sur l'univers Green Lantern pour vous remettre à niveau à l'occasion du début du crossover Blackest Night dans les pages du DC Universe. Pour ceux qui en doute, c'est un bon crossover à ne pas louper. Pour les lecteurs vf, comme d'habitude ya pas de spoil donc bonne lecture. Venez en parler sur le forum, on vous y attend pas mais c'est pas grave, y'a de la place !


BLACKEST NIGHT : LA BONNE FORMULE ?


LES CROSSOVERS DC

Chez DC, c'est pas très compliqué, on connaît l'adage : une bonne Crisis et ça repart ! Depuis 1985 et Crisis on Infinite Earths, DC vit au rythme de ces crises qui redistribuent les cartes. Dès que le ciel devient rouge, les héros comprennent que la fin est proche et que des sacrifices vont être faits. Depuis, on a eu le droit à 3 crises avec le multivers DC au centre de l'intrigue à chaque fois (ces fameuses Terres parallèles). En 2005, Infinite Crisis présentait la suite de l'intrigue de 1985. Les maxi-séries 52 et Countdown ont plus tard menées à Final Crisis, l'histoire qui clôturait cette grande saga autour du Multivariés. A chaque fois, c'était tout l'univers DC qui était chamboulé, beaucoup de morts, du changement dans les séries...On a eu pas mal de crossées ou évents entre-temps, mais ce sont ces 3 histoires qui étalonnent l'histoire de l'univers DC.

Suite à Infinite Crisis, toutes les séries ont sauté un an dans leurs histoires pour permettre de relancer les intrigues et faciliter l'accès à l'univers DC : c'était One Year Later (OYL). Les deux premières crises ont été des coups de balais mal négociés pour nettoyer le bordel constant de l'univers DC (c'est une firme qui s'est construite sur le rachat de catalogue de héros et qui a souvent réécrit les origines de ses personnages, d'où les nombreux problèmes de continuité qui n'ont pas tous été résolus) et Final Crisis fut un succès mitigé. Le crossover suivant se devait donc de réparer les erreurs commises par les éditeurs de Batman and co. Car si ces crossovers n'ont pas comblés toutes les attentes, c'est de par la série de dysfonctionnement qu'à connu la machine DC pendant et après. Lors de OYL, pas mal de séries et personnages ont été relancées. Mais beaucoup de numéros ont connu des retards, la qualité n'était pas toujours au rendez-vous, les artistes ne furent pas réguliers (impossible d'assurer un arc ou un crossover du début à la fin sans avoir un remplaçant à la rescousse) et certaines décisions furent malheureuses. Les meilleures exemples ? Flash qui est un flop et qui se fait tuer par les éditeurs; Wonder Woman qui, malgré l'appui d'un évent, reste ignorée par les lecteurs; Countdown, vilipendé par les fans...Attention, DC n'a pas fait que de la merde à cette époque là (2006-2007) : une petite histoire a surpris le petit monde des comics. Cette histoire, c'est Sinestro Corps War.

En effet, alors que tous les yeux sont tournés vers l'amazone et d'autres personnages, une sorte de Bioman des temps modernes (bon ça fait 40 ans qu'il est comme ça) va débuter sa marche triomphante pour détrôner la Trinité DC (fini Batman , Superman et Wonder Woman ; place à Green Lantern, Flash et Atom lors de Blackest Night). Green Lantern, le policier de l'espace, protecteur de la Terre (alors que Superman protège la Terre d'elle même au passage), va réussir son pari. Ou plutôt celui de Geoff Johns. C'est lui le scénariste d'Infinite Crisis. Il a écrit les titres JSA, Flash et Teen Titans depuis quelques années. Lors d'Infinite Crisis, on lui a imposé la mort de Superboy et la disparition de Flash (Wally). Le gars est frustré. Mais c'est pas grave. Il a lancé un projet un an avant le crossover, un projet qui va changer à jamais la firme DC : relancer la franchise Green Lantern .




LE CAS Green Lantern

Les Green Lantern , c'est une grande famille (voir cet autre dossier très instructif par ici). A la base, on a Alan Scott, personnage qui possède une bague magique qui lui permet de faire apparaître des constructions mentales de couleur vertes. Elles vont lui permettre de combattre le crime. A l'âge d'argent, Hal Jordan, son successeur, va prendre une autre dimension. Une bague verte venue de l'espace (ou plutôt du crash d'un vaisseau alien), va lui conférer de grands pouvoirs basés sur sa volonté. Tête brulée, il va protéger la Terre, intégrer la JLA et devenir un des héros du Green Lantern Corps (GLC). Ce groupe de policier de l'espace a été formé par les « Gardiens de Oa », une dizaine de petit alien bleus immortels qui protègent la galaxie depuis la nuit des temps depuis cette planète. Bien sûr, ce ne sont pas eux qui se battent mais des sbires : à une époque, des robots; aujourd'hui, chaque secteur spatial est protégé par 2 policiers (avant c'était 1) qui sont eux-mêmes originaires de ce secteur. Choisi pour leur bravoure et le faite qu'ils sont capables de surmonter la peur, ils sont remplacés dès leur mort par un nouveau protecteur, choisi par la bague du défunt de façon automatique (encore une fois, ya des bios sur MDCU qui vous expliquent tout !).

Le cas Hal Jordan est assez symptomatique de ce qu'a subit cette franchise : il fut pendant des années le plus grand des Green Lantern , son héros, son porte étendard. Bien que les GL prennent leurs ordres des Gardiens (souvent sans explications, ce qui a entrainé des clashs), certains n'hésitent pas à foncer tête baissée dans les problèmes, comme Hal. Malheureusement pour lui, sa ville fut détruite par Cyborg -Superman, à l'époque où l'homme d'acier était mort (année 92-93). La destruction de Coast City l'a rendu dingue et, quelque temps après, sous l'identité du vilain Paralax, il va détruire le GLC . Ses actions lors du crossover Zero Hour (il veut modifier notre réalité) ne seront égalées que par son sacrifice lors de Final Night pour sauver l'humanité. Il reviendra plus tard pendant le crossover Day of Judgement en devenant le nouvel hôte du Spectre, l'esprit de la vengeance. Depuis, il a des contacts sporadiques avec ses anciens amis héros qui se désolent de sa mort.

Hal ne fut pas le seul Green Lantern du secteur 2184, celui de la Terre. John Stewart et Guy Gardner sont les autres représentants du GLC sur notre planète, qui est un cas unique (mais vu le nombre de problèmes qu'elle cause dans l'univers, c'est un peu logique d'avoir autant de GL rien que pour nous). Ces derniers ont eu aussi leur lot de problème. A la destruction du GLC , un des Gardiens , Ganthet, survit et parvient à transmettre le pouvoir des GL à un jeune terrien, Kyle Rayner. Il sera pendant un temps le dernier représentant du GLC dans l'univers. La série a périclité, tant au niveau artistiques que commerciale. Hal fait parti des ces héros de l'âge d'argent morts ou qui ne trouvent plus leurs places (Barry Allen, Aquaman, Atom, Martian Manhunter...). Mais ils gardent leurs potentiels narratives et DC va décider de redonner sa chance à la franchise. Pour cela, il faut le retour de son plus grand héros, le plus controversé aussi : Hal Jordan. Alors qu'Identity Crisis frappe de plein fouet les héros et lance le compte à rebours d'Infinite Crisis, la mini-série Green Lantern : Rebirth va remettre sur les rails les lanternes.




SINESTRO CORPS WAR

Le plus important est fait : Hal est de retour, le corps aussi (voir la mini-série Green Lantern : Recharge publié en France dans DC Universe Hors Série 4), il y a 4 Green Lanternes sur Terre...sauf que ça ne sera pas si facile que ça. Déjà, pas mal de GL en veulent à Hal de ses actions alors qu'il était contrôlé par Paralax. Attention, je touche là à un point sensible de la mythologie Green Lantern : Geoff Johns va réécrire l'histoire de cette série et modifier la vision que l'on a de ces évènements. Il propose depuis 6 ans une histoire globale qui remet sur pied tout cette partie de l'univers DC. Par exemple, la fameuse vulnérabilité du vert des constructions mentales des GL face à la couleur jaune est enfin expliquée « correctement » : les Gardiens ont enfermé un monstre, Paralax (une entité, mais on en reparle plus tard), dans la batterie centrale du GLC (chaque GL à sa batterie portable disponible au GLC store bien sûr). En ayant ce monstre enfermé à la source de son pouvoir, le GL est vulnérable. Hal le sera d'autant plus à la suite de la destruction de sa ville et va alors passer sous le contrôle de Paralax. De la même façon, il va donner au Star Saphire un rôle plus important que de posséder les copines de Hal.

Revenons au présent. Cette police inter-galactique recrute à tour de bras, protège à nouveau les planètes et essaye d'oublier les erreurs du passé. Deux séries sont lancées : Green Lantern avec Hal comme héros et Green Lantern Corps avec les 3 autres lanternes de la Terre qui sont alors basés principalement sur Oa, la planète QG du GLC . Les tâches sont réparties de la façon suivant : à Hal et Geoff Johns de faire avancer la big intrigue qui va bouleversé l'univers; à Peter Tomasi sur GLC de montrer les coulisses du GLC , présenter et développer de nouveaux personnages pour présenter un corps puissant pour la première bataille : Sinestro Corps War.

Sinestro, c'est à Hal ce que le Joker est à Bruce (je dis bien Bruce, pas Batman ). Il fut le plus grand GL de tous les temps avant que notre Terrien ne lui vole la vedette. C'était son mentor et surtout l'ami du prédécesseur de Hal, Abin Sur (c'est en mourant que sa bague s'est tournée vers Jordan). Malheureusement, Sinestro est lui aussi passé dans le camp des vilain, mais sans aucune manipulation. Vénérant l'ordre et la puissance, il a estimé que les Gardiens sont en tort. Il veut pacifier l'univers à sa manière et va alors s'opposer aux GL mais, dans un premier, en solo. En effet, pendant des années, Sinestro n'est qu'un vilain qui affronte seul le GLC . Il a cependant plusieurs fois participé aux complots fomentés par les vilains sur Terre (dont Infinite Crisis). Alors que Hal revient à la vie et que le GLC reprend petit à petit sa place, Sinestro va lui aussi se lancer dans l'aventure communautaire en lançant son propre corps : Sinestro Corps. Alors que le GLC (casaque verte) tire son pouvoir de la volonté de ses membres de protéger la galaxie, les sbires de Sinestro (il va recruter autant que les Gardiens et de la même façon, avec des bagues qui volent et qui parlent mais sa couleur, c'est le jaune) ont la capacité de faire naître la peur chez leurs ennemis. Rapidement, on comprend que la baston est inévitable entre les deux groupes et on va avoir le droit à une grande histoire..

Du grand comics made in Geoff Johns : c'est un peu l'accroche que je mettrais sur une réédition de cette saga. Sinestro Corps War s'étend de Green Lantern 21-25 à GLC 14-18. Panini a publié le tout dans DC Universe, ne vous inquiétez pas. Plusieurs choses sont à noter :

- Mis à part un one-shot qui lance l'intrigue, l'histoire est contenue aux deux séries alors que le succès est retentissant et le buzz digne d'un crossover. DC a été surpris et va se rattraper avec Blackest Night qui a la base n'a pas été prévue comme un crossover aussi global, mais bon, fallait bien en profiter.

- Cette histoire intègre des personnages et des histoires qui dépassent le cadre de la franchise GL : Superboy-Prime (lire Countdown et Legion of 3 Worlds pour la suite de son histoire), Cyborg-Superman, Anti-Monitor..

- C'est un des meilleures comics de ces dernières années et c'est l'exemple à suivre en matière d'évent

- Cette histoire reprend des pistes avancées par d'autres auteurs et lance un plan qui sera appliqué pendant les 2 années qui mènent à la publication de Blackest Night, les lecteurs ont eu le droit à un aperçu de ce qui allait arrivé, il fallait juste attendre que les auteurs développent tranquillement cette mythologie.

En effet, au delà de l'histoire rocambolesque, cet évent va faire exploser le concept des Corps de couleurs en mode Bioman (si y'en a qui pensent encore que j'aime pas ces histoires après tout ça, j'y comprends plus rien....). Ce n'est plus un, ni deux, mais 7 voir 8 ou 9 corps qui vont apparaître !




LA BULLE A COULEURS ECLATE

Voici un dossier (par ici) réalisé par Ben1138 sur les différents Corps de l'univers Green Lantern . Il a été réalisé avant Blackest Night, donc vous pouvez le lire sans vous faire spoiler. C'est toutes les informations que l'on a avant que le crossover débute.

A la fin de Sinestro Corps War, une magnifique double page prophétise la venue de nouveaux groupes dans la galaxie, avec chacun sa couleur, sa motivation et ses règles. Au final, la « War of Light » les verra un jour s'affronter pour la suprématie (en fait seul les jaunes veulent buter tout le monde; les rouges veulent se venger, les oranges sont des racketteurs; les roses veulent plus de loooooooove, les bleus la paix et les violets....bah eux on sait pas trop !). Bon cette partie est plus petite, mais vous êtes sensés lire le petit dossier sur les corps, donc j'ai le droit d'écrire moins, ça équilibre !

Je fini sur ce constat : cette guerre entre les corps n'aura pas lieu tout de suite. Hormis des escarmouches au moment où les corps se forment, tous le monde va être pris de court par l'arrivée de Blackest Night. Alors que les différents corps prennent position et annoncent leurs ambitions, la planète Terre va voir débarquer un énième corps qui va mettre tout le monde d'accord. C'est le point de départ du crossover et, encore une fois, Johns n'invente rien, il transforme le matériel brute en une saga cohérente. Il utilise au mot près le sermon des GL (Blackest Night, Brightest Day viennent de là) comme si tout avait été écris depuis la nuit des temps. Il utilise le personnage de Black Hand en réécrivant ses origines (dans Green Lantern : Secret Origin, un arc de la série qui va devenir culte et permettre à l'auteur de réécrire les origines du héros et de certains personnages pour coller au plus près à son histoire) et en faisant de lui le cheval de Troie du grand méchant. Je ne vais pas en dire plus, je préfère revenir sur les évènements de la série GLC entre Sinestro Corps War et Blackest Night car ces épisodes n'ont pas été publiés en France.




CE QU'IL S'EST PASSE DANS LA SERIE GLC

On va faire simple et rapide au cas où vous auriez l'occasion de lire ces épisodes un jour en VO (ou de lire le résumé sur MDCU dans la partie comics). ION, vous vous souvenez ? C'est l'entité, la créature si je puis dire, qui symbolise la force du GLC . Son hôte est théoriquement le plus puissant des GLC . Ce fut à une époque Kyle Rayner. Lors de Sinestro Corps War, une nouvelle recrue, Sodam Yat, a repris le flambeau. Personnage sympathique, il a valeureusement combattu Superboy -Prime avant de prendre une raclée monumentale. A la fin de cette guerre, après diverses missions, il s'est rendu sur sa planète, Daxam (celle de Mon-El, l'ami de Superman ). Afin de libérer son peuple du joug du Sinestro Corps, il s'est sacrifié en fonçant dans le soleil de son système solaire. Cela a eu pour effet de le transformer en soleil rouge ce qui a donné des pouvoirs aux Daxamites qui sont devenus des Superman . Imaginez la revanche qu'ils ont pris : une vraie boucherie. Malheureusement, Daxam est depuis porté disparu dans ce soleil.

A la fin de la guerre entre les 2 corps, Sinestro a été arrêté et emprisonné par le GLC . Sans maître mais en pleine campagne de recrutement pour reformer ses troupes, le Corps a vu ses leaders s'affronter pour la domination. Malgré la défaite, les lanternes de Sinestro ont continué leur campagne de terreur sur la galaxie, les Gardians ayant d'autres chats à fouetter. Arkillo, le bras droit de Sinestro et adversaire direct de Kilowog , a contesté le pouvoir à un certain Mongul, grand adversaire de Superman . Mongul, en apprenant la création d'une telle armée et surtout l'absence de son leader, a voulu faire une OPA. Il a donc affronté Arkillo et l'a humilié en lui arrachant sa langue et le forçant à la porter au cou comme un symbole de sa défaite. Mongul relance alors le corps en attaquant Daxam et Korugar , la planète de Sinestro . Ce dernier, suite à son évasion, va reprendre le pouvoir et emprisonnant le vilain dans la batterie du Sinestro Corps.

Comme depuis le début, la série GLC propose un espace pour développer tout ces personnages autres que les leaders des différents corps (pour ça on a la série principale). De toute façon, ne vous inquiétez pas, vous n'avez pas besoin de cette série pour comprendre et apprécier Blackest Night.




CE QU'IL FAUT LIRE

Petit aperçu des lectures indispensables. Avant BN, c'est simple, même si on nous le demande souvent sur le forum, ça ne change pas : il faut commencer par la mini-série Green Lantern Rebirth, puis Green Lantern : Recharge et après bah c'est pas compliqué, il faut lire les deux séries, pas plus ! Tout est disponible chez Panini. Le seul bémol au run de Johns et Tomasi sont les premiers arcs de ces séries. Bah oui, faut bien critiquer un peu ! Donc au début, non pas que ce soit mauvais, mais c'est tellement éloigné de cette guerre des biomans qu'on a l'impression de voir un Ancien volume de la série. D'un autre coté, fallait bien passé par là en remettant sur pied toute cette mythologie (on a pas mal de révélations). On pense la même chose en ce moment avec la franchise Flash qui semble suivre le même schéma (Rebirth, une première année qui rebâti la mythologie et un évent FLASHPOINT, qui arrive rapidement, c'est le cas de le dire).

Pour le crossover Blackest Night en lui même, faut dire que Panini assure grave avec Green Lantern (déjà avec Sinestro War c'était niquel). Il faut juste lire la série principale et les 8 épisodes de BN, pas plus. Chaque numéro se lit à la suite (BN puis GL, sauf vers le 6 ou le 7 je crois où on inverse) et est largement suffisant. Donc vous pouvez suivre simplement les magazines DC Universe. Pour GLC , c'est une bataille qui ne se passe pas sur Terre, mais tout aussi importante. Panini a prévu un Big Book (album en librairie). Jetez vous dessus quand il sortira, en juin 2011 (en gros à la fin du crossover, mais vous inquiétez pas, comme ça à la fin de GLC vous ne serez pas spolier sur les derniers numéros de BN, 6 et 7, et vous attaquerez la fin d'un coup !). Si vous ne pouvez pas acheter cette album, c'est pas grave pour comprendre l'histoire. Quand aux tie-ins (numéros des séries régulières touchés par le crossover), c'était rarement bon, hormis Adventure Comics avec Superboy -Prime.

Aux USA, DC a publié pendant le crossover des mini-séries liées. Pour ne pas spolier, je vais dire que chaque grosses franchises (Superman, Batman, Titans, JSA, WW, Flash) qui a des cadavres dans son placard va devoir les affronter. Ça se passe dans le bimestriel DC Heroes. Concrètement, c'est à réserver aux fans et surtout aux spécialistes car on revient sur le passé des personnages. Là encore, vous loupez rien si vous ne lisez pas. Enfin, pour marquer le coup, DC a publié des one-shots qui sont en fait un retour sur des séries annulées comme Catwoman ou Starman. On a ajouté un numéro spécial à ces défuntes séries et les artistes qui en ont fait la renommée reviennent sur certaines personnages à l'occasion du crossover.




IMPACT SUR LE DC UNIVERSE

Les impacts vont être multiples. Tout d'abord, alors que la JLA a une nouvelle équipe créative (c'est vraiment mauvais comme lecture malheureusement), la trinité Batman/Superman/Wonder Woman se fait voler la vedette par Hal Jordan /Barry Allen/Ray Palmer. Bruce est mort, Kal-El est occupé avec les kryptonniens et Diana...bah elle a assez d'emmerdes !

La fin est très importante, vous vous en doutez, mais là c'est vraiment un crossover qui a offert de gros espoirs pour le futur de l'univers de DC (personnellement j'attends avec impatience ce qu'il va se passer à la fin de Brightest Day, quand tout sera retombé et qu'on verra le vraie visage de l'univers DC).

Autre chose : la partie cosmique de DC a enfin été acceptée comme il se faut. Déjà que la série REBELS relance pas mal de personnages, là, les héros comprennent que l'époque où le danger venait de l'espace n'est plus un souvenir. A bon entendeur.

Pour finir, que dire à part que c'est enfin un crossover maitrisé ! Un seul dessinateur malgré un léger retard, un succès critique et commercial (SIEGE de Marvel a pris une raclée), les fans sont content, DC a maîtrisé les effets sur le reste du DCU...Ça fait plaisir !




LA SUITE ?

Brightest Day, c'est la suite de Blackest Night. Attention, ça veut pas dire que c'est moins dangereux comme époque ! Niveau séries, au lieu d'une seule à la 52, on a le droit à 2 séries : Brightest Day qui exploite les conséquences du crossover et Generation Lost qui relance la JLI dans une mission qui semble impossible. 26 numéros chacun (merci Lynks), un numéro par semaine en alternance. Panini a annoncé un magazine Brightest Day, bonne chose.

Sinon, Brightest Day, c'est aussi un terreau pour les nouvelles séries : Green Arrow , Flash, Birds of Prey, la relance des Titans....en fait, c'est juste pour le buzz et la présence de certains personnages mais ces séries, au final, ne sont pas reliées à Brightest Day. La bonne nouvelle, c'est le succès de ces séries. Vous savez ce qu'il vous reste à faire : ne louper pas les magazines DC en France, Panini semble sur la bonne voie.

Pour le futur, on sait que Johns avait dès le début une trilogie en tête : Rebirth, Sinestro Corps War et Blackest Night. C'était 5 ans d'histoires rondement menée. La suite ? War of Light ? On sait que Johns reste sur le titre Green Lantern avec Hal comme héros. Tomasi a lancé Green Lantern : Emerald Warriors avec Guy et Kilowog comme personnages principaux. Quand à la série GLC , c'est Tony Bedard, le scénariste de REBELS qui s'en charge avec Kyle et John entre autres.. Bref, la franchise est entre de bonne mains et truste le top des séries comics. Prochaine étape : DC vient d'annoncer « War of Green Lanterns »....Cool !





Les autres numéros de "Touche pas à mes comics" :

Iron Man : Reboot en mode sans échec

Dark Reign : Allume la lumière

Young Avengers : Papa est en haut, maman est en bas

Wonder Woman : Autopsie d'une icône à l'abandon

Captain America : T'aurais pas vu mon bouclier ?

Mais qui est donc Booster Gold ?

Méritons-nous DC Comics en France ?

Sentry ou le syndrome Superman

Le retour des légionnaires

Atlas, leur univers impitoyable

Les chiffres des comics

Secret Six : Six fois plus de fun !

La fin des Second Features

Les nouveaux crossovers Marvel

Un an de comics Batman Reborn
Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
[TPAMC 51] Valiant Comics

[TPAMC 51] Valiant Comics

15 Décembre 2013

Le retour fracassant d'un éditeur de talent

TPAMC N°50 – LE PLUS GRAND SECRET DES COMICS

TPAMC N°50 – LE PLUS GRAND SECRET DES COMICS

08 Décembre 2013

Et aussi ce que nous prépare Marvel pour 2014

[TPAMC#49] X-MEN REGENESIS : BACK TO EAST !

[TPAMC#49] X-MEN REGENESIS : BACK TO EAST !

07 Septembre 2012

Scott et Logan se mettent sur la gueule

  • Lynks
    Lynks

    il y a 9 ans

    Petites corrections à apporter : -"Déjà que la série REBELS relance pas de personnages, [...]" il doit manquer "mal", non ? -Et je l'ai déjà dit dans un autre article ou sur le facebook de Panini Comics mais Brightest Day et JL: Generation Lost sont en 26 numéros pas 24, on peut même compté Brightest Day #0 donc 27 pour Brightest Day. (http://dcu.blog.dccomics.com/2010/01/11/dcu-in-2010-kick-off-your-monday-with-some-major-news/) Sinon j'ai lu qu'à partir CE QU'IL FAUT LIRE mais super article.

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    Merci pour la correction, je vais rectifier de suite cet oubli, j'ai tout fais pour éviter les coquilles, si en plus ça concerne une de mes séries préférées ! Sinon pourquoi tu n'a pas lu le début ?

  • Darth Acheron
    Darth Acheron

    il y a 9 ans

    Dossier très sympa, BN vaut le coup ! En revanche, attention, il y a du spoil dans la partie "ce qu'il se passe dans GLC" : la dernière phrase du deuxième paragraphe se déroule dans la série Green Lantern et ce, en plein Blackest Night !

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 9 ans

    Bon numéro! Instructif! :)

  • Socca Boulba
    Socca Boulba

    il y a 9 ans

    Pour un fidèle de DC Comics et amoureux de Green Lantern, lire cette chronique est aussi agréable qu'une extraction dentaire...Leto, sans être désobligeant, tu devrais te contenter d'écrire sur l'univers Marvel et laisser DC aux chroniqueurs qui l'aiment vraiment, car tes propos sont réducteurs et parfois grotesques!!! Tu demandais il y a peu si la France méritait DC, et bien tu fournis là une bonne réponse: pas tant que les chroniqueurs de MDCU compareront Green Lantern à Bioman...

  • Darth Acheron
    Darth Acheron

    il y a 9 ans

    Si on pourrait effectivement discuter de certains points, pour moi qui ai lu quasi tout BN en VO, la comparaison entre les corps et Bioman ou les Power Rangers vient naturellement à l'esprit...

  • Lynks
    Lynks

    il y a 9 ans

    Pas trop le temps, mais dès que j'ai un creux je le dévore. Merci Leto pour tes articles fabuleux. Par contre je suis pas d'accord avec Socca Boulba, je trouve que tu es un grand défenseur de DC et que tout au début de l'article, tu mets le doigts (enfin là même la main) là où DC a fait pas mal d'erreurs éditoriales et qu'il le mérite car c'est peut être à cause de trucs comme ça que la France n'a pas eu une relance DC lors de l'après Infinite Crisis.

  • Socca Boulba
    Socca Boulba

    il y a 9 ans

    Et Batman te fait pas un peu penser à Astro Boy? J'veux dire, ils ont des pointes sur la tête et tout...Et Superman et Super Mario? Entre les trois lettres différentes dans le nom et l'utilisation du bleu et du rouge, on est à la limite du plagiat. La moustache ne trompe personne!!!

  • Socca Boulba
    Socca Boulba

    il y a 9 ans

    @Lynks: A mon avis, il y a une différence entre exprimer de l'affection pour certains personnages et défendre un univers. Le passage du début que tu cites est un de ceux qui m'ont dressé les poils des avants-bras...Certes, DC a à cette époque commit certaines lourdeurs éditoriales, mais qui proviennent pour la plupart d'une volonté de placer des équipes de qualité sur leurs franchises majeures tout en menant à bien des projets fous comme 52. Quant à Superboy, pour rappel, ce n'était pas une décision éditoriale mais une obligation légale, les familles Siegel et Shuster étant alors détentrices des droits d'éxploitation du personnage. D'autant que la concurrence n'était pas en reste question retards et décisions loufoques (One More Day, The Return, Secret War, Ultimatum...).

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    L'HUUUUUUUUUUUUMMMMMMMMMMOUUUUUR !!!!! Cette rubrique n'a aucune prétention, je ne suis pas journaliste, je ne suis pas agrégé de lettre, cela ne fait que 5 ans que je lis des comics, mais moi quand je dis bioman j'ai de l'humour ! Je fais la remarque dans le TPAMC Socca, tu m'a bien lu ? On peut aimer un truc et faire une blague dessus. Ouais GL ça devient bioman, power rangers, etc avec toutes ces couleurs. Mais ca n'empêche que j'adore ! Tu critique ma chronique juste parce que je fais une blague ? C'est tout ???? Tu n'a pas encore compris que cette rubrique ne se prend pas la tête, elle est parfois de mauvais foi (je l'annonce dans ces cas là) et c'est le but de rigoler, gueuler ou essayer de faire découvrir des trucs, c'est une rubrique, pas une news, dans les news MDCU est objectif, dans les rubriques ont se détend et on vous remercie pour vos lectures. Autre chose : tu peux me critiquer comme tu veux, au contraire, j'apprécie le débat et je ne prend pas mouche, si tu veux on continue sur le forum y'a un topic TPAMC, mais ne met pas dans ton sac s'il te plait les autres chroniqueurs MDCU. Le TPAMC est signé, vous savez qui écrit, donc ne généralise pas au site, le travail des autres staffeurs n'a pas à être déprécié car tu n'aime pas ma chronique ou si je me trompe.

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    Pour Superboy c'est faux, ça n'a rien à voir avec les droits, la preuve il est revenu après, nightwing devait mourir mais cela ne collait pas avec les plans de DC pour RIP et sa suite (Didio voulait le tuer). Après j'ai jamais dis que DC fait plus d'erreur que Marvel, j'ai assez critiquer Marvel dans mes 2 premiers TPAMC, donc lisez les avant de dire que je n'aime pas DC (merci Lynks). Il faut ouvrir les yeux, OYL a été une catastrophe pour DC, d'ailleurs l'éditeur de 52 a été débauché par Marvel pour éditer Brand New Day car c'était le rare succès de DC a ce moment là. J'ai pas dis que les auteurs étaient mauvais (j'ai adoré ce qui est arrivé à Bart) mais que ya eu pleins de problèmes (pareil pour Countdown, je suis son seul défenseur à ma connaissance sur le forum, mais je souligne les problèmes que cette série a posée). Dire que DC a bugué car ils ont voulu bien faire, c'est passé de la pommade. Les auteurs se sont gourés, les retards se sont accumulés...J'essaye de faire comprendre dans quel contexte GL a été LA bouée de sauvetage de DC.

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    Au fait Darth Acheron merci pour ta remarque, ça été rectifié.

  • Socca Boulba
    Socca Boulba

    il y a 9 ans

    Concernant Superboy, il était effectivement prévu que Dick Grayson passe au trépas, mais l'obligation pour DC de cesser d'exploiter le personnage les a contraints à revoir leur plans. Cela a été maintes fois confirmé par tous les intéressés. Si ils ont choisi de se servir à nouveau du personnage, c'est qu'ils en ont à nouveau la possibilité légale. Vérifie, tu verras. OYL n'était pas une catastrophe, ni d'un point de vue économique, ni d'un point de vue qualitatif. Et c'est là que le bat blesse dans ton analyse, tu te contente de commenter les ventes et les délais, mais tu en oublies les histoires. Si pas mal de projets ont échoué à tous points de vues et que de vilains fill-ins ont pollué les meilleures séries, il n'y avait pas que Green Lantern et 52 à briller. Batman n'a jamais été aussi jouissif, Geoff Johns a entamé son run sur Superman (et avec Richard Donner s'il vous plait) et revenait faire briller la JSA ou encore Booster Gold, beaucoup de nouvelles séries ont vu le jour et durent encore aujourd'hui...D'un pur point de vue narratif global et individuel, OYL est l'une des périodes les plus intéressantes de l'univers DC, en plus d'être un excellent point d'accès pour les petits nouveaux.D'ailleurs, tu écris plus haut que tu lis des comics depuis 5 ans, donc je suppose que tu as toi même commencé par là. Je commence à comprendre que ta chronique fait preuve de dérision et d'humour, et que tu ne te prétends pas journaliste, et je m'excuse d'être aussi pointilleux, mais je ne pense pas que cela soit une bonne façon de faire briller un univers que tu clames défendre que d'en exacerber les defauts.

  • Leto
    Leto - Rédacteur de l'article

    il y a 9 ans

    J'accepte tes excuses et je ne t'en veux pas, tkt. Maintenant pour Superboy faudrait qu'on en reparle ailleur pour que tu me détaille l'affaire. Sinon ouais j'ai commencé avec OYL et j'ai aimé, la preuve j'ai fais un TPAMC sur Booster Gold et sur le run de Johns. Après tu dois comprendre que c'est pas un dossier exhaustif mais une rubrique, je peux pas tout dire, mais j'ai compris la leçon, faire moins de raccourci, j'ai marqué que DC n'a pas fait que de la merde mais je vois que l'on comprend que je ne met le focus que sur SW alors que je pensais de façon global. Maintenant j'ai pensé qu'en déclarant dans de précédent TPAMC que j'aimais telle ou telle chose, vous vous feriez un avis sur mes gouts comme c'est le cas sur le forum, je peux pas constamment répété ma liste de coup de coeur, donc faut pas prendre tout au mot. Ce qui m'a énervé, et pas forcément de ta faute, c'est qu'on dise que je n'aime pas et ne respecte pas DC. Je peux assumer mes lacunes, mais si tu regarde la liste des TPAMC que j'ai fais, j'ai pas casser DC, j'ai tout fais pour qu'on lise DC (légionnaires, second features, superman, booster). Maintenant j'arrete de troller, je me suis expliquer, le prochain qui gueule que je tape de facon abusé sur DC (sauf quand j'ai pas aimé ou que je tape un délire) il aura qu'à relire mes TPAMC. Sinon juste pour clarifier les choses de facon générale : le TPAMC, c'est Leto, donc les avis, les fautes de frappes/français, les blagues pourries ou la mauvaise foi c'est moi, c'est pas le staff, faut pas les brimer pour ça, les fondateurs m'offrent une liberté de ton, c'est pas pour niquer la réputation de MDCU. Si ça intéresse personne ou que ça fait amateur (alors que pour moi c'est fait pour déconner/essayer de guider les novices), bah j'arreterais. Mais si y'en a qui sont pas d'accord, comme je dis, "on vous attend pas sur le forum mais c'est pas grave, y'a de la place !". J'espère te convaincre au prochain TPAMC, ce sera sur Flash Rebirth et promis, je ferais tout pour être à la hauteur ;)

  • Socca Boulba
    Socca Boulba

    il y a 9 ans

    That's the spirit!!! ;)

  • -Setsu-
    -Setsu-

    il y a 9 ans

    Tres bon TPAMC ! Du bon travail !

  • Hunabku
    Hunabku

    il y a 9 ans

    Très bonne rubrique, ca m a encore plus donné envie de vite rattraper mon retard en dévorant le plus de Gl possible ^^ merci !

  • Guillaume
    Guillaume

    il y a 9 ans

    Super article Leto. Parfait avant l'arrivée de BN en VF. Le topo sur Flash tombera a pic aussi. Continue cette rubrique est très instructive.

  • Lynks
    Lynks

    il y a 9 ans

    Je lis des DC depuis septembre 2005 (un peu de Marvel depuis 2 ans mais vraiment pas grand chose), donc 5 ans comme toi et je dois dire que si j'avais pu faire une rubrique comme tu fais, j'aurai choisi quasiment les même sujets, donc je pense que les derniers choix éditoriaux de DC sont bien fait car ils orientent les lecteurs dans le même sens (si l'on prend nos deux cas comme une preuve de la généralité, bien sûr). Vivement le "papier" sur Flash: Rebirth.