Batman (2011-2016) - Part 1 : The Pale Man

Part 1 : The Pale Man

Batman (2011-2016)

Batman (2011-2016) - Part 2: Saved

Part 2: Saved

Batman (2011-2016)

Batman (2011-2016) - Part 3: The First Laugh

Part 3: The First Laugh

Batman (2011-2016)

Batman (2011-2016) - Annual - Endgame Tie-In : Friends

Annual - Endgame Tie-In : F...

Batman (2011-2016)

Batman (2011-2016) - Endgame Part 4

Endgame Part 4

Batman (2011-2016)

Batman (2011-2016) - Part 5: The Last Smile

Part 5: The Last Smile

Batman (2011-2016)

Batman (2011-2016) - Endgame Part 6

Endgame Part 6

Batman (2011-2016)

Alors qu'il se remet à peine de la perte de sa fortune, Batman réinvestit un quartier général inédit, épaulé par sa nouvelle aide de camp, Julia Pennyworth. C'est le moment que choisit la Ligue de Justice pour attaquer Gotham ! Les alliés du Chevalier Noir sont en fait manipulés via un gaz s'attaquant à leur esprit et déformant leur visage en un sourire grimaçant... Le Joker fait ainsi son grand retour dans la vie du héros... et cette fois-ci aucun habitant de Gotham ne sera épargné ! ( contient Batman (New52) #35-40 + Annual 3 )

  • Murdock
    Murdock

    il y a 4 ans

    A éviter... Franchement Snyder offre une histoire trop extravagante...

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Le Joker est déjà de retour et sans trop spoiler, c'est la fin d'une ère pour le Batman de Snyder. Comme d'habitude, Gotham va être au bord du gouffre, Batman va être débordé par le divin Joker et Snyder va chercher par tous les moyens de faire "le blockbuster qui va tout changer". Bon, vous l'avez peut-être compris, je suis de ceux qui sont un peu saoulé par Snyder sur Batman et si Endgame/Fini de Jouer/Mascarade n'est pas mauvais et apporte de réels changements, on retrouve un peu trop du précedent arc sur le Joker. Et je n'aime toujours pas son Joker, qui est certes effrayant, mais un peu trop cheaté. La preuve dans cet arc, avec une idée ambitieuse mais qui casse un peu le mythe du Joker. C'est pas jojo, mais ça se lit bien et le final est prenant. Quant aux dessins, Capullo reste constant : c'est très bon.

    • Murdock
      Murdock

      En réponse à Hawkguy

      il y a 4 ans

      Personnellement, je suis de plus en plus lassé par le trait cartonny de Capullo... Bref, j'ai trouvé l'arc pesant au niveau de la narration et des choix pris par Snyder qui sont presque absurdes!

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Après un Zero Year qui n'aura pas convaincu tout le monde, Snyder et Capullo reviennent avec une grosse saga aux allures de fin de run. C'est l'affrontement ultime et Batman et le Joker (en tout cas, Snyder disait ne pls vouloir toucher au Joker ensuite) et c'est traité avec brio, dans une ambiance apocalyptique, avec un final dantesque. Rarement la relation entre les deux ennemis aura été aussi bien traitée et aussi bien écrite. Capullo est énorme au dessin et sert magnifiquement cette histoire aux grandes proportions. Bravo messieurs, vous réussissez à garder la barre très haute.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 4 ans

    Le Clown criminel psychopathe de Gotham est de retour en ville. Laissé pour mort dans le cross-over "Le Deuil de la Famille", le Joker revient avec nouveau visage et look (pour une nouvelle vie?) . Plus revanchard que jamais alors que le Chevalier Noir avait refusé "son amour" et de se débarrasser de sa "famille", que le Joker estimait être un boulet pour le Caped Crusader. C'est donc plus terrible que jamais que le Joker frappe et mène une vendetta sur le Justicier masqué de Gotham en s'en prenant d'abord à tous ceux qui l'entourent. Il commence par frapper la Justice League et la population de Gotham avec une de ses dernières concoctions qui mènent de la violence, du rire à la mort avant de s'en prendre aux proches de Batman une nouvelle fois pour mieux le fragiliser. L'histoire de Scott Snyder est certes divertissante et violente comme on aime depuis le début du New 52 de Batman en 2011, mais on a des vagues impressions de déjà vu avec les précédents arcs et cross-over de l'auteur liés au Chevalier Noir. Je m'explique, le fait que le Joker revienne se venger sur Batman et ses alliés, bon on l'a déjà vu dans "Le Deuil de la Famille", que Snyder insinue sans l'affirmer de nouvelles origines au Joker, c'est un peu ce que l'on a vu avec Lincoln March dans "La Cour des Hiboux" et "La Nuit des Hiboux" et son lien présumé avec les Wayne, le fait de réécrire des origines, on a vu ça aussi dans "L'An Zéro". Bref, je trouve que Snyder tourne un peu en rond avec les histoires sur le Caped Crusader de Gotham. Quand il reprend même une scène au Batman de Tim Burton avec le Joker faisant la fête dans les rues de la ville avec des ballons géants, j'en suis presque à me demander si c'est un hommage ou un manque d'inspiration flagrant. C'est dommage mais malgré une lecture divertissante et attractive, j'en reste assez déçu même si la confrontation finale est quand à elle excellente et sans répits que ce soit pour la Chauve-Souris ou le clown qui ne s'épargnent rien et ne laisse rien présager de bon pour leur avenir respectif. Les histoires back-up de James Tynion IV avec le Joker et les mystères de ses vraies origines ne rehaussent pas forcement la globalité du recueil. Elles m'ont d'ailleurs tellement ennuyées, que j'ai du sauter pas mal de pages. On en en ai même à se dire que ce tome 7 porte bien son nom avec l'intitulé "Mascarade". Reste les dessins de Greg Capullo qui fait toujours du bon boulot sur ce run avec Snyder et reste constant dans sa manière de faire. Bien que parfois la colorisation "flashy" émanant de l'arc Zero Year persiste encore ici, et c'est assez ennuyeux car on pouvait penser que ces couleurs étaient plus liées au fait que cela se passait dans le passé, et hélas elles sont toujours présentes ici même revenu dans le présent. En résumé, un septième divertissant et toujours aussi violent et noir dans le run de Snyder et Capullo; mais avec une impression de déjà vu avec tous les précédents arc et cross-over réalisés par le duo artistique. Snyder et Capullo seraient-ils en train de tourner en rond avec le personnage de Batman et la ville de Gotham? les back-ups scénarisés par Tynion IV et des autres dessinateurs n'arrangent pas forcément les choses. J'ai bien peur que le devenir du Caped Crusader de Gotham City par Synder soit comme ce que l'on nous montre ici dans le final...

  • jy77
    jy77

    il y a 4 ans

    Bonne histoire de Batman avec une confrontation avec le Joker mais l'album en lui même publié chez Urban avec toutes les back issues et l'annual ne servent pas à grand chose.

  • gwegs
    gwegs

    il y a 4 ans

    Avec ce septième tome nous retrouvons à nouveau le Joker, après le long arc qu'était l'an zéro. Avec "Fini de Jouer" ( endgame en VO) Snyder nous livre une nouvelle fois un Joker plus détraqué que jamais, à travers une histoire intense et riche en conséquences. Le trait de Capullo étant encore et toujours au top. Les deux partenaires signent ici pour moi leur meilleure performance depuis leur début sur le chevalier noir. Tout en connectant cette histoire avec les anciens arcs de Snyder. ( On souligne tout de même un point noir : La redondance de Snyder à caler le Joker partout.. Il est partout ! mise à part dans la nuit des hiboux )

  • LastJoke
    LastJoke

    il y a 3 ans

    Après un gros flashback et une série de petite histoire, nous revoilà avec Batman contre... et bien un peu tout le monde. On peut dire que Batman va être encore mis à l'épreuve dans ce tome. L'histoire est très bonne, bien qu'un point de celle ci peut paraitre très troublant voir même un peu forcer, Snyder adorant jouer avec le passé de la ville et de l'univers de Batman en général depuis le début de son run! Mais passé ce point là, ce tome se dévore avec aisance grace à notamment un job sur les dessins parfait quand Greg Capullo est à la plume, l'encrage bonifiant le tout. Un must have!