Urban Comics

9 / 9 (2020)

Urban Comics

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Je suis déçu. Peut-être que j'en attendais trop. Avant de parler de l'histoire, Yannick Paquette est super mais la comparaison avec Capullo est dure. J'aurai préféré voir le dernier s'occuper aussi de ce numéro, je pense que ça aurait donné plus de cachet à ce qu'il s'est passé (par contre, cette couverture est juste magistrale). Je vais être direct: les pages sur les possibilités/futurs/univers parallèles m'ont ennuyées. Elles ont fait tirer l'épisode en longueur. Le meilleur point, par contre, c'est Alfred. Son discours de père de substitution est très touchant, j'ai presque versé une larme. Mais voilà, c'était trop dilué et la semi-révélation de Julie vers la fin perd un peu de sa saveur. Je commence à m'inquiéter pour la fin de la saga et du run de Snyder (je sais que beaucoup lui reprochent de louper ses fins d'arcs et cette fois-ci, j'ai peur d'être d'accord). Pitié, que ça finisse en beauté !

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Grandiose. Scott Snyder nous sort peut-être son numéro référence sur Batman avec cette neuvième partie de Superheavy. Le scénariste a tout compris au personnage et nous le montre magnifiquement avec ce numéro qui signe le grand retour de Batman, et de quelle manière. En de plus d'avoir une structure narrative et des idées assez géniales, le numéro est à la fois épique, plein d'émotions et d'une grande profondeur. Snyder vise droit au cœur de ce qui fait Batman, l'essence de ce personnage et de son mythe, la tragédie inéluctable, les sacrifices inévitables. Snyder nous le dit lui-même : "Pour que Batman vive, Bruce Wayne doit toujours mourir". On touche aussi à l'immortalité de Batman, de ce mythe, de cette figure, et si la résolution est finalement assez "facile", elle a du sens à tellement de niveaux différents que l'on n'en tient absolument pas rigueur. Et que dire de la relation entre Bruce et Alfred, on en a vu de belles scènes entre ces deux-là au fil des années et celle de ce numéro entre directement dans les meilleures. Merci monsieur Snyder, vous pouvez être critiqué pour des parties de votre run mais vous prouvez ici, une fois de plus, que vous êtes un grand auteur et que vous avez tout compris au personnage de Batman. Yanick Paquette remplace Greg Capullo pour ce numéro, leurs styles sont très différents mais ce numéro semble être tellement à part, dans l'arc en cours et dans la série elle-même, que ce n'est pas un soucis. Et c'en est encore moins gênant quand on voit le résultat, Paquette signe un superbe numéro, avec des double-pages de dingue comme il en a le secret. Les pages sont pleines d'imagination, épiques et débordent d'émotion. Je ne sais pas si c'était le dessinateur parfait pour ce numéro mais il relève le défi haut la main.