Urban Comics

8 / 9 (2019)

Urban Comics

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Je vais passer pour un troll mais, malgré toutes les critiques qui encensent ce numéro sur divers sites US, je me suis ennuyé. Je comprends les arguments qui citent une ambiance sombre grâce aux dessins de Jock et un retour à l'aspect plus "détective old school" sans fioriture de Batman mais c'est justement ce qui m'a fait décrocher au bout d'un moment. Si on recherche ce genre d'aventure de Batounet, on va sur d'autres titres, comme Detective Comics. Pour ceux qui aime un Batman plus mainstream, ce titre est super mais ce numéro ne colle pas avec le reste. On retourne encore dans le passé, juste après l'arc Zero Year et on passe son temps à voir Bat résoudre une affaire de meurtre dont on a rien à faire à part introduire la légende de "Mr Bloom". Ce numéro a été vendu comme étant les origines de "Mr Bloom", le "Bad Guy" de l'arc, alors qu'on ne le voit qu'une case et demi à la fin et on apprend quasi rien. Si c'est Azzarello qui a plus écrit le scénar' que Snyder, et bien ça a desservi l'avancement de l'histoire principale (surtout après le cliffhanger de l'issue précédente). Certains aimeront ce numéro en lui-même, mais on dirait plutôt un HS pas vraiment utile dans l'arc. En gros, un numéro qui plaira à certains et pas à d'autres.

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Le Batman de Snyder et Capullo m'agace depuis quelques années et retrouver le duo du génial Black Mirror m'a redonné espoir le temps d'un épisode un peu HS. Et effectivement, c'est du bon. On retrouve enfin du vrai Batman, un détective qui n'a pas à sauver Gotham de la destruction mais qui enquête ici sur un banal meurtre (à première vue). Le scénario d'Azarello (on ressent plus sa patte, le nom de Snyder est juste là pour vendre j'imagine) est assez simple mais efficace et reprend habilement ce qui a été fait par le passé tout en creusant une partie intéressante de la carrière de Batman. Quant à Jock, le dessinateur est toujours aussi brillant dans son style et illustre à merveille toute la noirceur de ce récit. Bref, un numéro très dispensable mais de qualité, qui change du Bat-Guignol de Snyder.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Un numéro assez particulier ce mois-ci pour la série Batman puisqu'il s'agit entièrement d'une enquête dans le passé, qui en dévoile un peu plus sur le nouveau vilain introduit dans le dernier numéro. C'est aussi Jock qui prend le relais au dessins pour ce numéro et Scott Snyder est accompagné par Brian Azzarello, offrant une ambiance vraiment différente, qui coupe avec l'arc actuel. On se retrouve donc avec un épisode dans la pure tradition du polar et du côté détective de Batman, ce que Snyder n'a jamais caché apprécier particulièrement et il a dû prendre du plaisir à le remettre en avant. L'enquête est intéressante parce qu'elle se déroule dans un contexte très spécial, l'après Zero Year, où les super-vilains commencent à faire surface, la ville a du mal à se remettre et Batman se questionne encore beaucoup sur son rôle. Il est vraiment intéressant de revenir sur cette période et d'en voir quelques aspects, ainsi que de retrouver le vrai Batman le temps d'un numéro. L'enquête est aussi bien menée, beaucoup de fausses pistes et une résolution plutôt surprenante. Les dessins de Jock sont toujours très graphiques et offrent cette ambiance si particulière, qui forcément nous rappelle l'excellent run des deux auteurs sur Detective Comics, avec Dick Grayson sous la cape. Encore un très bon numéro de Batman qui reste très solide et passionnante, même avec un numéro de transition comme celui-ci.