Panini Comics

Panini Comics

Panini Comics

1 / 1 (2021)

Panini Comics

1 / 1 (2021)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 6 ans

    Après quasiment 2 mois d'attente, on a encore le droit à une déception. On se retrouve avec un numéro très bavard encore une fois. Il n'y a toujours pas de scène d'action. Des éléments se mettent en place ici ou là mais franchement on s'ennuie à la lecture de ce numéro comme de quasiment tous les numéros de Secret Wars. C'est pas ce que j'attend d'un gros event. Seule les dernières pages font espérer qu'il va se passer quelque chose, sauf qu'il va falloir attendre plus d'un mois je pense. On sent que Ribic se presse. Certainent scène sont très bien dessinées mais d'autres le sont beaucoup moins, notamment certains visages. Enfin, je voudrais bein savoir d'où Marvel a sorti sa sollicitation, parce que "The Final War", bah je l'ai pas vue. On n'est plus à une déception près mais bon.

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 6 ans

    On l'a attendu ce numéro, mais l'attente valait le coup ! On retrouve l'ambiance et la qualité des précédents numéros, l'histoire avance très peu mais Hickman en profite pour développer son casting ou introduire quelques éléments qui annoncent une bataille finale plus dantesque celle d'Infinity. Et avec Esad aux dessins, ça promet. Une chose est sure : si Infinity était l'event des Avengers, Hickman confirme que Secret Wars est celui de ses chouchous, les 4 Fantastiques. Amusant, alors que tout Internet hue Marvel d'oublier volontairement la famille dans son nouveau catalogue... Seul regret : d'avoir ce 6e épisode seulement maintenant et se dire qu'il va falloir attendre pour avoir le fin mot de l'histoire... des mois après le début d'All-New All-Different Marvel. Mais soit ! La qualité avant tout !

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 6 ans

    Il aura fallut être patient pour ce sixième numéro de l'event Marvel de 2015 mais l'attente aura vraiment valut le coup tellement ce numéro est riche, beau et bien ficelé. L'échiquier géant de Secret Wars donne l'impression de s'étendre encore un peu plus avec ce nouveau chapitre, faisant avancer tous les événements de leurs côtés et donnant une place pour briller à tous les personnages, de manière très fluide et toujours dans une même dynamique et vers un même but final. Là où le dernier numéro pêchait peut-être un peu parce qu'il était surtout constitué d'une seule longue scène, ici on alterne rapidement entre les personnages et les lieux et on ne s'ennuie pas une seconde, les dialogues et les confrontations entre les personnages sont excellentes, il y a quelques petites surprises de taille et le tout est simplement passionnant. Jonathan Hickman n'oublie pas non plus de remettre ses Quatre Fantastiques au centre de l'histoire et on le sait, c'est son sujet, le cœur de cet event. Le seul petit bémol est le manque de contexte pour certains personnages présents où il vaut mieux avoir lu quelques mini-séries à côté mais ce n'est pas énormément préjudiciable et le scénariste avait plutôt bien réussi à se détacher des tie-ins jusqu'à maintenant, alors on lui pardonnera. Esad Ribic aura mis le temps mais il nous offre vraiment un très beau, avec autant de personnages et décors différents ce n'était pas forcément évident et il s'en sort avec les honneurs. Un excellent numéro de Secret Wars qui continuent à faire avancer les différents pions de l'échiquier et devient de plus en plus passionnant, tout en étant toujours aussi bien écrit.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    Se déroulant 3 semaines après le #5, ce 6ème volet de l'event suit les aventures des membres rescapés des anciens monde dans leur quête de vérité sur les événements qui se sont déroulés après le chaos et la fracture de leurs univers respectifs. L'auteur met en avant dans ce volet le rôle respectif des Fantastic Four, que le Dieu Fatalis a décidé de conserver dans son Nouveau Monde. Il a pris Susan Storm comme épouse et Valéria et Franklin comme enfants. Johnny Storm et son Pouvoir de Torche servent de Soleil au Battleworld comme nous l'avons appris plus tôt dans la saga. Quand à Ben Grimm, La Chose, sa force et son pouvoir maintiennent une protection appelé le Bélier afin de protèger les populations civilisées des zombies et des androïdes Ultrons à l'instar du "Mur" de la saga Game of Thrones. Quand aux Reed Richards, tout deux rescapés de leur ancien monde, il s'associent pour mettre leurs connaissances en commun et pouvoir ramenenr l'Univers à ce qu'il était. On a aussi en vue les missions des Spider-Men infiltrés sur les terres de Fatalis et du duo Black Panther/Namor qui trouvent le repère secret de feu Stephen Strange ainsi qu'une arme cosmique bien connu qui pourra grandement les aider dans leur Quête. De son côté Thanos, le Titan Fou fait ce qu'il fait de mieux, il créée le Chaos...Malgré leur mise de côté récente par la Maison des Idées, Hickman redonne une grande présence et un rôle déterminantau Fantastic Four dans ce volet, tout en mettant une fois de plus les pièces en mouvement sur le jeu du "Battleworld". Ribic toujours "aux pinceaux" fait du bon travail pour illustrer avec grandeur la saga.