Secret Wars (2015)  - Owen Reece Died For Our Sins

Owen Reece Died For Our Sins

Secret Wars (2015)

Secret Wars (2015)  - We Raise Them Up... Just So We Can Pull Them Down

We Raise Them Up... Just So...

Secret Wars (2015)

Les héros sont éparpillés tandis que le règne du Dieu du Battleworld semble montrer des signes de faiblesse. La traque aux rescapés du Multivers a commencé ! Avec deux chapitres de la magnifique saga signée Jonathan Hickman et Esad Ribic.
(Contient les épisodes US Secret Wars 5-6)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 4 ans

    On a ici les deux pires épisodes de Secret Wars, les choses n'avancent presque pas et c'est inutilement bavard. C'est pas ce qui est attendu pour un gros event. Mieux vaut lire quelques kiosque à côté ou il y a des histoires intéressantes. Le pire étant que l'épisode 5 est presque uniquement fait de fond blanc.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    La qualité de ce Secret Wars, de cette histoire concoctée aux petits oignons par Jonathan Hickman, ne réside dans les combats et scènes d'action qui partent dans tous les sens, comme il y en aura dans les prochains numéros, mais plutôt dans la mise en place de ce plateau d'échecs et l'approfondissement des personnes principaux et de leurs "nouveaux rôles". En ce sens, on est une nouvelle fois face à deux très bons numéros, qui prennent à la fois le temps d'apporter des réponses importantes, de faire avancer toutes les pièces de l'histoire, de travailler les personnages et de nous réserver encore de belles surprises et des moments épiques. Que demander de plus mes amis ? Peut-être une partie graphique un peu plus travaillée par moments ? Aller, même ça on l'oublie vite et on se laisse aspirer dans ce Secret Wars.

  • Comic Book Kid
    Comic Book Kid

    il y a 4 ans

    Jusqu'a maintenant aucun numéro de secret wars ma decu, ce numero est vraiment bien

  • gwegs
    gwegs

    il y a 4 ans

    Comme l'a déjà souligné BARTALLEN, ce numéro est nettement plus bavard que les précédent. Cependant on y retrouve de nouveaux détails permettant d'avancer l'intrigue, qui elle même gagne en ampleur a chaque nouveau numéro. je n'ai pas lu le travail précédent d'Hickman sur avengers en entier, mais je dois dire que cet event est rudement bien écrit, et il ne me tarde d'en découvrir la suite !

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 4 ans

    Secret Wars #5 La disparition du shériff Strange met à mal la stabilité du Battleworld du Dieu Fatalis. Celui qui dirigeait l'action de la garde des Thors n'est plus suite à sa traîtrise envers son Dieu. Les rescapés des anciens mondes (Classique et Ultimate) ont été disséminés par Stephen Strange dans un dernier acte de sacrifice. Chaque membre de cet univers disparu sème le doute et les graines de la révolte chez les divers dirigeants. Fatalis s'en remet alors à l'autre surhomme qui l'a aidé à fonder ce nouveau monde, l'Homme -Molécule quand tout s'est effondré. Ce dernier est tenu au secret en le faisant passer pour mort. Au sein même de la propre "famille" de Fatalis, le doute et le questionnement sont présents. La jeune Valéria mène sa propre enquête sur les étrangers du Battleworld, sur la mort de Strange et sur ce que cache son "père". Les pièces se mettent en mouvement petit à petit dans le Battelworld. L'intrigue de Hickman se développe toujours bien servie par les belles planches de Esad Ribic. Secret Wars #6 Se déroulant 3 semaines après le #5, ce 6ème volet de l'event suit les aventures des membres rescapés des anciens monde dans leur quête de vérité sur les événements qui se sont déroulés après le chaos et la fracture de leurs univers respectifs. L'auteur met en avant dans ce volet le rôle respectif des Fantastic Four, que le Dieu Fatalis a décidé de conserver dans son Nouveau Monde. Il a pris Susan Storm comme épouse et Valéria et Franklin comme enfants. Johnny Storm et son Pouvoir de Torche servent de Soleil au Battleworld comme nous l'avons appris plus tôt dans la saga. Quand à Ben Grimm, La Chose, sa force et son pouvoir maintiennent une protection appelé le Bélier afin de protèger les populations civilisées des zombies et des androïdes Ultrons à l'instar du "Mur" de la saga Game of Thrones. Quand aux Reed Richards, tout deux rescapés de leur ancien monde, il s'associent pour mettre leurs connaissances en commun et pouvoir ramenenr l'Univers à ce qu'il était. On a aussi en vue les missions des Spider-Men infiltrés sur les terres de Fatalis et du duo Black Panther/Namor qui trouvent le repère secret de feu Stephen Strange ainsi qu'une arme cosmique bien connu qui pourra grandement les aider dans leur Quête. De son côté Thanos, le Titan Fou fait ce qu'il fait de mieux, il créée le Chaos...Malgré leur mise de côté récente par la Maison des Idées, Hickman redonne une grande présence et un rôle déterminantau Fantastic Four dans ce volet, tout en mettant une fois de plus les pièces en mouvement sur le jeu du "Battleworld". Ribic toujours "aux pinceaux" fait du bon travail pour illustrer avec grandeur la saga. En conclusion, un troisième magazine kiosque de Secret Wars où l'action est moindre qu'au précédent mais qui met en mouvement les différents acteurs dans leurs quêtes et leur motivation. Le Dieu Fatalis a du soucis à se faire entre ses suzerains qui voudraient le renverser et les rescapés des anciens mondes qui veulent revenir à ce qui existait avant. L'Histoire de Hickman magnifiquement servie par Ribic met en appétit pour la suite qui devrait être explosive.

  • scarletspider
    scarletspider

    il y a 4 ans

    La saga est toujours aussi bonne mais un ,peu décevante. Le combat final se prépare et ça ne bouge pas beaucoup. Valeria commence à douter de son propre père Le docteur Fatalis et on apprends ce qu'est devenu l'homme molécule. L'histoire en elle même est quand même bonne mais on attends mieux. On se rends surtout compte dans ce volume que cette saga sert à conclure les aventures des quatre Fantastiques mais ce n'est pas embêtant pour autant. Les dessins eux sont toujours aussi bons.