To Drown the World Part 1

Batwoman (2011-2015)

To Drown The World Part 2

Batwoman (2011-2015)

To Drown The World Part 3

Batwoman (2011-2015)

To Drown The World Part 4

Batwoman (2011-2015)

To Drown The World Part 5

Batwoman (2011-2015)

To Drown The World Part 6

Batwoman (2011-2015)

Batwoman #0

Batwoman (2011-2015)

Scénario: Blackman W. Haden,Williams III JH – Dessin: McCarthy Trevor,Reeder Amy

La Traque de Batwoman pour retrouver des enfants disparus continue. Alors que sa romance avec l’inspecteur Maggie Sawyer connaît des hauts et des bas et que sa cousine, Flamebird, est toujours dans le coma, la justicière recrutée par le D.E.U.S va devoir découvrir le secret de l’organisation criminelle Medusa.
Contient les épisodes US Batwoman(Vol.2) #6-11 & NEW 52 #0.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Ce tome présente un arc à la narration particulière que j'ai beaucoup aimé. On a beaucoup de flash bakc sur les différents personnages liés à l'intrigue et ces flash-back se rejoignent pour arriver dans le présent. On notera l'absence de Williams III aux dessins mais ces remplaçants ne sont pas décevants.

  • Doc'
    Doc'

    il y a 8 ans

    Un tome 2 moins joli mais plus lisible, surtout au niveau des dessins qui bien que moins perfectionnés sont beaucoup moins chargés qu'avant.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 4 ans

    Et bien on peut dire que je n'ai absolument pas aimé le style de narration qui ressemble plus à mon sens à une manière de compliquer inutilement une histoire somme toute assez simple

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 2 ans

    Et bien on peut dire que je n'ai absolument pas aimé le style de narration qui ressemble plus à mon sens à une manière de compliquer inutilement une histoire somme toute assez simple

Commençons par un sujet qui fâche. Je n'ai jamais, je dis bien jamais accroché avec le personnage de [b]Batwoman[/b]. J'aime pourtant éperdument le Batverse, mais je ne sais pas ce qu'il y a avec ce personnage, ça ne passe pas. Pourtant je ne serai ni le premier, ni le dernier à vernir complimenter la série dirigée par J.H Williams III. Car oui, si je n'ai aucune affection particulière pour la justicière, les récits qui la mettent en scène sont magistraux, sublimes, et la servent au mieux. Ce deuxième tome publié chez Urban Comics est-il pour autant dans la continuité du précédent ? C'est ce que nous allons voir. [center][galerie3]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1369645173_838.jpg[/galerie3] [/center] A la suite du premier volume, [b]Kate Kane[/b] ([i]Batwoman[/i]) a rejoint le [b]D.E.U.S[/b] suite à la proposition du [b]Crâne[/b] et [b]Cameron Chase[/b]. Notre héroïne poursuit donc sa mission, découvrir et stopper l'organisation [b]Medusa[/b]. Avec ces 6 épisodes (#6 à #11) [b]Williams III[/b] décide de changer sa méthode de narration, le scénariste va nous faire naviguer entre plusieurs temporalités, et cela pour chaque personne, pour au final que toutes se recoupent. Au début, le lecteur peut se sentir un peu perdu avec tous ces flux temporels (ce fut mon cas, je me suis réellement demandé si je n'avais pas raté quelque chose), ces flashbacks puis ces retours dans le présent, mais lors des derniers chapitres, tout se clarifie. Et c'est là que l'on comprend à quel point monsieur [b]Williams[/b] est un bon scénariste, car il prend le risque de proposer une structure complexe, sans pour autant se perdre, ni nous perdre. Comme je le disais précédemment, chaque personnage à droit à son mini-scénario. [b]Batwoman[/b], de son côté, doit se battre avec [b]Falchion[/b], l'un des membres de [b]Medusa[/b]. Elle sera aidée au fur et à mesure de l'avancement du récit par [b]Chase[/b] puis [b]Sune[/b]. Et aucune de ces femmes n'est laissée à l'abandon, le scénariste prend le temps de les développer. Pendant cette confrontation, le père de Kate, le Colonel [b]Jacob Kane[/b] est au chevet de [b]Bette[/b] ([i]Flamebird[/i]) qui est dans le coma. Le militaire se voit alors attribué un monologue sublimement bien écrit. Mais avec tout ça, le scénariste n'oublie pas la vie "normale" de Kate, et nous pouvons donc tout naturellement retrouver l'inspectrice [b]Maggie Sawyer[/b]. La relation amoureuse semblant devenir un peu plus compliquée. Le défaut, à mon avis, vient des ennemis présents qui, en soi, ne sont pas des plus intéressants, bien que [b]Killer Croc[/b] fasse son apparition (et un peu plus que ça). Mais cela n'empêche pas pour autant le scénario de nous transporter. [center] [/center] Nous retrouvons cette fois-ci deux dessinateurs, [b]Amy Reeder[/b] ainsi que [b]Trevor McCarthy[/b]. Si la première qui officie sur les numéros 6 à 8 ne m'a pas réellement convaincu, elle reste tout de même en continuité avec les constructions artistiques auxquelles nous a habitués la série. Des changements de styles sur chaque page, une [b]Batwoman[/b] qui ressort très bien à chaque planche et un découpage aux petits oignons. Sur ce point précis, c'est une vraie réussite, on a là ce que l'on attend de la série, une lecture visuellement originale (comme peut nous le faire [b]Yanick Paquette[/b]). Les scènes d'action, elles aussi, sont très dynamiques, pour le coup je n'ai rien à dire. C'est plus le trait même de [b]Reeder[/b] qui ne passe pas avec moi. Alors que le dessinateur suivant, [b]McCarthy[/b] (numéros 9 à 11, si vous suivez) reste dans un dessin jeune, mais son style me convient plus, et lui aussi respecte à merveille la structure des planches. D'ailleurs, le changement d'artistes pour le coup est très bien orchestré et ne crée par un sentiment de gêne chez le lecteur. Si vous connaissez le contenu de ce deuxième volume, vous aurez remarqué que j'ai volontairement laissé un élément de côté jusque là : le numéro 0 (à ne pas confondre avec le volume 0 qu'a publié dans [i][b]Hydrologie[/b][/i] Urban Comics qui ne faisait alors pas partie de cette continuité New52). Pour rappel, les #0 sont parus chez DC Comic en septembre 2012 pour raconter (ou non) les origines des personnages dont certains s'en sont vus attribuer de nouvelles et pour fêter la première année du reboot. La série [i]Batwoman[/i] évidemment n'avait pas échappé au [b]Zero Month[/b], et pour le coup, c'est l'un des rares titres du New52 à s'en sortir. Raconter les origines d'un personnage en un numéro n'est pas forcément compliqué, mais le peu de pages rend l'exercice plus compliqué et peut amener à quelque chose de très très classique, voire carrément ennuyeux. Pour le coup ici ce n'est pas le cas. [b]Williams [/b]privilégie une narration lourde qu'il sert par de magnifiques illustrations très typées indés. Nous retrouvons donc Kate qui, dans un long monologue, s'adresse à son père pour revenir sur tout son passé. C'est beau, intelligent et bien écrit. Qu'attendre de plus ? Alors oui, certains pourront faire le reproche que le tout est trop long, ennuyant. Ce serait mentir et nier le talent du scénariste. [center] [/center] [b]Pour résumer rapidement tout cela, nous avons à nouveau du Batwoman de qualité, sublimement écrit par J.H Williams qui continue de prouver son amour pour le personnage de Kate Kane, et le lecteur sera enchanté par ce côté visuel très recherché. Alors c'est vrai que je n'apprécie pas Batwoman, mais il m'est impossible de ne pas tomber sous le charme d'une telle lecture et de ne pas dire que c'est l'une des meilleures productions dans ce reboot.[/b] [conclusion=4][/conclusion][onaime]-Williams III toujours aussi talentueux -Un scénario toujours aussi prenant -Un aspect artistique très soigné...[/onaime][onaimepas]-Malgré des dessins pas toujours au top (Amy Reeder) -Un début qui semblera confus pour certains[/onaimepas]