...la Californie est devenue un désert et Los Angeles une forteresse à la technologie de pointe. Bloodshot, autrefois larme la plus dangereuse du monde est devenue une machine obsolète. Il a refait sa vie en tant que protecteur dune petite communauté, laidant à survivre aux conditions de vie extrêmes dans le désert, accompagné de lamour de sa vie : Magic. Tout bascule lorsquune bande de pillards menace le village : Bloodshot va devoir reprendre les armes et redresser les torts dans cette terre désolée quest devenu lunivers Valiant. Jeff Lemire (Old Man Logan, Descender) et Lewis LaRosa (Punisher) vous embarque dans une quête post-apocalypstique à couper le souffle. Une vision terrifiante du futur de Bloodshot.

  • Aric
    Aric

    il y a 5 ans

    Lemire conduit Bloodshot dans un virage étonnant avec une vibe Mad Max, le tout servi par les dessins remarquables de Larosa. C'est génial, et je vous garanti que la suite est encore plus génial! :)

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 3 ans

    Excellent

The Analog Man Part 1

Bloodshot Reborn (2015)

The Analog Man Part 2

Bloodshot Reborn (2015)

The Analog Man Part 3

Bloodshot Reborn (2015)

The Analog Man Part 4

Bloodshot Reborn (2015)

Bliss Comics a publié le troisième tome (sur 4) de la série Bloodshot Reborn. Il s’agit là d’un tome particulier puisque Jeff Lemire nous narre une histoire se situant dans le futur. La partie graphique est assurée par Lewis Larosa.

Si les deux premiers tomes de la série avaient pour but de nous présenter des personnages qui pourraient graviter autour de Bloodshot, notamment celui de Magic, l’intrigue tournait autour de la dispersion des nanites du héros. On suivait donc ses péripéties qui visaient à les récupérer étant donné le mal qui était fait par les nouveaux porteurs. Mais ce tome prend dès la première page le lecteur à contre-pied puisque l’on atterrit en 2046 où Ray/Bloodshot protège un village dans un désert près de Los Angeles. La vie y est dure et l’eau est une ressource très limitée. On voit qu’il vit toujours avec Magic.

Pour récupérer de l’eau, il va devoir se rendre à la bordure de Los Angeles pour en voler. Il va y croiser des armures de X-O Manowar corrompues par une technologie nommée la glu. Sur le retour il va se faire attaquer par des Shadowmen mais va être aider par un Ninjak vieillissant. Lemire nous propose aussi des flashback qui sont dispersés à travers le récit et qui permettent revenir sur la vie de Ray et Magic. Même si c’est plutôt sommaire, c’est assez efficace et ça nous montre que Bloodshot a cessé son activité très rapidement après avoir récupéré ses nanites.

Si Lemire arrive à bien développer cet univers façon Mad Max en quelques pages en nous montrant plusieurs autres personnages de l’univers Valiant, l’intrigue principale pêche un peu. Déjà, il n’y a que quatre chapitres dans cet arc, le premier servant à établir le nouvel ordre, il n’en reste que trois. On a donc un épisode avec l’élément lançant l’intrigue qui va être une histoire de vengeance, ce qui n’est des plus original, et les deux derniers vont servir à accomplir cette vengeance et à amener la suite. C’est assez décevant et cela aurait mérité au moins un chapitre supplémentaire pour atténuer cet effet de rapidité. Par contre, il faut reconnaître que les dernières pages sont plutôt intrigantes avec des révélations qui mènent au dernier arc de la série et qui permet un retour dans notre présent de façon logique.

 

La partie graphique est très bonne. Lewis Larosa fait du bon travail, notamment sur les découpages, qui sans être révolutionnaires, sont très dynamiques. On peut regretter que les décors ne soient pas trop travaillés. C’est assez surprenant mais on dirait qu’il n’y a pas d’encrage car il est très fin comme on le voit dans les bonus. La colorisation est signée Brian Reber et elle est à souligner car on dirait que toutes les planches sont peintes, ce qui offre un rendu très sympathique et original.

 

Le tome comprend comme d’habitude des pages de variant covers ainsi que des crayonnés, mais il y a aussi une histoire du Free Comic Book Day qui est un prologue à la série et est dessiné par Butch Guice. Si on peut questionner l’intérêt de le publier dans ce tome, il montre néanmoins que Lemire avait des plans pour le personnage et ce la sert aussi de présentation pour le nouveau statut quo du personnage après les événements de The Valiant.

 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- La partie graphique originale
- Un futur où on n'oublie pas l'univers
- La fin qui surprend

LES POINTS FAIBLES

- Une histoire trop rapide

 

4

Surprenant


Conclusion

Ce troisième tome de Bloodshot Reborn est assez surprenant de part le saut dans le temps effectué. Lemire prend le temps d'installer ce futur mais l'intrigue en fait les frais et se retrouve rushée sur trois numéros alors qu'un numéro de plus ou deux auraient été bienvenus. La partie graphique, avec ce côté peint à la main, est très originale et aide à apprécier la lecture. La fin est aussi surprenante et permet de raccrocher les wagons avec le présent même s'il faudra quand même des explications.