• Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Tom King continu d'avancer ses pions autour de sa grosse trame de fond de tout son run, ce qui est toujours aussi bien géré et mené, on a même droit à quelques révélations concernant l'arc de Freeze qui créer encore plus de liens entre toutes les histoires récentes. Mais une fois de plus, le numéro en soi n'est pas renversant, il se lit assez vite et hormi quelques traits d'humour entre Bruce et Alfred, il ne contient pas grand chose de mémorable. La mise en scène est toujours efficace cela dit et Mikel Janin est à son niveau. Les arcs se suivent et sont assez similaires depuis le numéro #50, à chaque fois avec un vilain différent mais un rythme et un nombre de numéros en commun. Si on s'en tient à cette comparaison, c'est le deuxième numéro de l'arc qui devrait être très bon, et la fin le laisse effectivement présager.