Le récap MDCU du Lille Comics Festival 2011

Le récap MDCU du Lille Comics Festival 2011

Petit résumé exhaustif du Lille Comics Festival 2011 Oui, je commence avec une contradiction parce que ce carnet de bord ayant pour but de résumer la formidable aventure de l'équipe MDCU à Lille risque de ne pas être clair. Alors le programme, d'abord, vous avez droit à un petit compte-rendu général des évènements pour vous rendre compte de ce qu'est un festival depuis l'intérieur puis chaque staffeur ira de sa version personnelle et de ses anecdotes pour finir de dépeindre le festival.

Ce fut deux jours mémorables pour tous les membres de l'équipe. D'abord parce que c'était la première rencontre pour la plupart d'entre nous. La rédaction est éparpillée dans toute la France et il aura fallu attendre 3 ans d'existence et un évènement majeur pour enfin justifier un rassemblement MDCU. Les trois fondateurs ont pris la voiture depuis Metz avec le matos vidéo, les flyers, la bâche, des Pom-pom Girls et surtout les rares exemplaires du nouveau magazine MDCU. Docteur a pris le train très tôt depuis la Belgique. Leto est venu de Paris et Fitz de Lyon. Les autres staffeurs gardaient la maison mère pendant que ces joyeux lurons sentaient monter l'excitation.
vous le voyez le stand MDCU tout à gauche?
Le festival n'ouvre ses portes qu'à 11h mais Doc fait le pied de grue depuis 8h. On ne sait toujours pas pourquoi si tôt surtout que le convoi de Julien, Alex et Scarecrow n'est arrivé qu'à 10h… Enfin bon. Leto et Fitz, quant à eux se sont rejoint à la gare et à 10h30 le groupe était complet. Quand on a un stand, on a la chance de pouvoir rentrer dans la salle en avance pour le préparer. Et quand un groupe entier double toute une file de fans pas très heureux d'attendre depuis plusieurs heures seulement parce qu'il porte un T-shirt marqué MDCU dessus, il se sent mal. On se sent privilégié et c'est flatteur mais le fan de Picsou qui attend fébrilement sa dédicace de Don Rosa vous jette quand un petit regard assassin. Un grand merci à l'organisation du festival pour nous avoir donné ce très bon emplacement. MDCU était proche de l'entrée et proche du buffet (deux points d'attractions majeurs) et cela nous a permis d'avoir un fort passage devant nous.
Voila! On le voit mieux le stand d'ici
Autour de nous, les autres exposants s'activent aussi. Les magasins sortent leurs cartons remplis de magazines VF et VO. Les autres rédactions montent aussi leur stand. Au premier étage, les consoles de jeux sont installées. Ah oui, la salle. Je ne vous ai pas parlé du Gymnase de Lille. Je ne sais pas quelle est son usage habituel mais elle ressemble fortement à un théâtre. Après un long couloir, on arrive dans une grande salle, très haute avec une scène dans le fond. Deux escaliers sur les côtés mènent en haut à une galerie ouverte qui surplombe la grande salle. C'est bon, vous imaginez le lieu ?
Avec une photo, on s'imagine mieux
Bon, donc les artistes commencent à se mettre à leur table, prêt à dédicacer et dessiner ce que leur donneront leurs fans. Et à l'heure prévue, les premiers visiteurs arrivent et sonnent le début de deux jours de salon intense. Après les salutations entre nous (première rencontre, tout ça tout ça). On commence à recevoir un peu de visite. Surtout des membres de la communauté comics de France. Les gars de Comicsblog viennent nous saluer, on parle avec Cable's Chronicles, Génération Strange et Comixity. C'est une première pour nous et ces échanges se passent au delà de nos espérances. Tous ces gars sont formidables et on est très heureux de pouvoir les compter dans nos amis.
La salle vue du stand avant l'invasion
La salle se remplie de plus en plus et les files d'attente s'allongent (celle de Don Rosa traverse toute la salle). On part faire un petit tour, saluer les éditeurs français présent : Aelement Comics; WebEllipse et se rendre compte qu'il y a énormément de scénaristes et dessinateurs invités. Certains sont des méga-stars comme Mike Allred et Dustin NGuyen et d'autres sont moins connus comme le dessinateur anglais de Tank Girl Rufus Dayglo mais tous sont accessibles pour un dessin original ou une petite signature accompagnée d'une rapide discussion. Le LCF est un festival à taille humaine. Les artistes se baladent entre les stands quand ils ont quelques minutes de libre. Pour tout fan-boy, c'est un rêve et le LCF le réalise. On est pas dans un évènement gigantesque ou les artistes sont séparés des festivaliers, ici tout le monde se mélange. La journée passe tranquillement et les interviews débutent sur les coups de 12h avec Mike Allred pour débuter. Encore une première pour nous que ces interviews qu'il nous a fallu préparer. L'anglais n'est pas notre langue natale mais on se débrouille comme on peut. Alex filme avec son matériel de professionnel et les différents médias s'enchaînent pour de court entretiens. Le festival nous a mis à disposition une petite salle de presse que le brouhaha du gymnase n'atteint pas. Et là, on se rend compte que nos artistes préférés sont des gens normaux, drôles et adorables. Ils répondent aux questions avec franchise et ne prennent même pas la mouche quand on les harcèle sur des potentielles séries dont ils n'ont pas le droit de parler (n'est-ce pas Dustin NGuyen qui prépare plusieurs titres Beyond…).
Mike Allred est un gars en or
Les bonnes nouvelles s'enchaînent quand les responsables d'Urban Comics, venus incognito au festival qui viennent nous voir pour discuter en off de l'interview spéciale d'il y a quelques semaines et du futur de DC en France. Sans rien dévoiler de secret, ils préfèrent mettre la librairie en avant plutôt que le kiosque car l'équilibre financier doit être la base de leur politique. Si l'équilibre est trouvé et si les résultats sont là, il y aura alors des modifications et des tentatives de développement mais DC ne s'est jamais implanté en France cela amène à de la prudence. Que cela plaise ou non, Urban Comics assume ses choix et les gens qui gèrent le label sont des passionnés extrêmement compétents. On les remercie d'être venu nous voir et on leur souhaite bonne chance pour la suite. Pendant la journée, le staff s'est relayé pour tenir le stand, interviewer les artistes, et également se faire faire quelques dédicaces par des artistes qu'on aime bien. Leto alpague des visiteurs pour présenter le site (merci les études de marketing) et on tente de glaner des contacts un peu partout. C'est non-stop. Il y a toujours quelque chose à faire.
En ce 5 novembre, V était là pour veiller sur le festival
On est content de voir débarquer des fidèles du site venu nous faire coucou. Mention spéciale à Lynks, Julien Croquette et surtout Ministry (qui nous a beaucoup aidé durant les deux jours). J'en oublie forcément mais on vous aime les gars, c'est grâce à vous qu'on est là et c'était vraiment cool de vous voir en vrai. Alors qu'on s'achemine doucement vers la fin de cette première journée. L'orga du festival nous propose un diner totalement exceptionnel avec les artistes présents et Leto, Doc et Fitz se dévouent pour y assister (non pas que ce soit une contrainte mais on avait prévu une giga-réunion avec les autres sites). On ne vous dira rien de ce repas d'anthologie que nous n'oublierons jamais. Entre le placement de table improvisé et les bouteilles de vin, on a passé un excellent moment avec Jeff et Steeve de Comicsblog.
Arnaud de l'organisation vient nous rendre une petite visite
Mais, vous vous doutez bien qu' MDCU n'allait pas aller dormir aussi tôt. Il était 23h quand nous avons quitté la salle et cela ne faisait que 20h que nous n'avions pas dormi... Alors, nous avons rejoint les autres rédactions pour visiter la ville de nuit et tenter de trouver un bar acceptable où étancher notre soif. La chose s'est avérée très ardue et après plusieurs tentatives infructueuses, les trois compères ont rejoint à pied leur chambre d'hôtel situéé à 1 heure de marche… Il était maintenant 2h du matin et un débriefing s'imposait ! Doc était dégouté de ne pas avoir fait signé ses Picsou, Leto était ravi de sa discussion dans les toilettes avec Peter Milligan, Fitz voulait des dédicaces et Julien était fatigué mais on était tous d'accord pour dire que ce festival était déjà une réussite alors qu'il nous restait une journée. D'ailleurs, tout le monde au lit ! Le réveil est effectué par Sacrecrow avec un magnifique saut en slip au milieu du lit partagé par Leto et Fitz (aucune ambiguité dans cette scène : promis). Doc en profite pour prendre une photo et la petite équipe repart pas très fraiche au festival. Encore une fois, tout se passe à merveille. Milligan est autant en forme que nous pendant son interview et l'artiste Geoffo, dessinateur de Vic Boone a été d'une sympathie déconcertante.
Alex en plein travail
Ce fut un dimanche moins chargé que la veille et le staff en a profité pour se faire faire de belles dédicaces et acheter de beaux dessins. On a quand même réalisé une belle interview avec Aelement comics, un éditeur français de french comics qui fait des titres de qualité comme Hoplitéa. Les animations du festival ont permis d'avoir toujours un évènement grâce à la tombola, le cosplay, et les différents panels Nos Années Strange avec un des auteurs Sébastien Carletti et celui sur la légion avec Barry Kitson et Abnett et Lanning tenu par le rédacteur en chef de Scarce, Xavier Lancel. Pendant toute la journée, nous avons organisé des petits quizz pour faire gagner des comics et des figurines en plombs sur notre stand. Merci aux participants qui on l'espère sont repartis avec un lot qui leur faisait plaisir.
Un fidèle lecteur et l'homme mystère (aussi un fidèle lecteur bien sur)
Et le magazine ! Quel succès pour ce magazine ! Vous êtes plus de 1000 à l'avoir téléchargé et on en est aussi surpris que de l'accueil chaleureux qu'il a eu sur le stand. Les compliments étaient nombreux et les critiques très constructives. Nous avons fait signé un exemplaire par un maximum d'artistes et vous pouvez le gagner en ce moment même sur le facebook d'MDCU. Aux alentours de 18h, le visiteurs ont été invités à vider les lieux, laissant l'excitation retombée. Les stands se sont rapidement rangés, les balais, eux, sont sortis. MDCU a rassemblé son matériel et les au revoirs ont été déchirants. Finalement Leto a raté son train et Fitz n'est arrivé chez lui que tard dans la nuit. Ainsi se termine le premier festival pour MDCU. C'était une expérience incroyable avec de belles rencontres qui nous renforcent dans nos projets pour l'avenir. Le Lille Comics Festival, on y sera l'année prochaine. Comme on sera à la Comic Con de Paris (avec un stand) et à Angoulême (sans stand parce que c'est un peu trop cher pour nous). Maintenant on passe aux réactions individuelles des 6 staffeurs présents.
Fitz
Presque un an que je suis sur MDCU. Un an d'écriture d'articles et d'échange avec des fans de comics aussi passionnés que moi. Pour la première fois, MDCU a activement pris part à un événement majeur du milieu comics en France. Le Lille Comics Festival, sixième édition. Le rendez-vous était à Lille, dans la salle du Gymnase ce weekend des 5 et 6 Novembre. C'était mon premier festival, en tant que visiteur ET en tant qu'exposant. Les fondateurs Julien, Scarecrow et Alex ont pris un stand pour donner une plus grande visibilité au site et présenté en avant-première le magazine MDCU que vous aurez numériquement et gratuitement tous les mois sur le site. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on est fatigué mais plus que cela n'aurait pas pu mieux se passer. On est lundi après-midi et je ne descends toujours pas de mon petit nuage. Tout était parfait. Je vais parler pour ma part, en tant que “média“ présent pour couvrir l'évènement. L'organisation du festival était super, jonglant constamment entre les artistes, les médias, les visiteurs. Les questions trouvaient leurs réponses bien assez vite. Je pense parler au nom de tous les membres du site en avouant qu'on ne remerciera jamais assez les membres de l'association Art Thémis pour tout leur boulot et leur engagement. La masse de travail était énorme et la plupart des gens présent sont partis heureux, leurs dessins et leurs achats en poche. Bravo les gars, vous avez gérer ! Ils ont tellement gérer qu'on a pu interviewer tous les artistes que l'on souhaitait interroger. Cela a donné des entretiens magique ou la fan-attitude devait s'effacer au profit d'un relatif professionnalisme. Mais bon sang, quand on est face à Mike Allred, on jubile intérieurement. Les auteurs sont des gens formidables et pas du tout capricieux (en tout cas, pas ceux à qui on a parlé). Quelle expérience de poser des questions qu'on se pose en tant que fan directement aux artistes ! Quelle expérience de leur parler, et de rigoler avec eux ! Voilà des instants mémorables. On a aussi pu rencontrer les autres sites et rédactions comics de France. C'était un honneur de travailler et collaborer avec eux. L'équipe MDCU remercie particulièrement la rédaction Comicsblog, Mister O de Génération Strange, et les membres de Cable's Chronicles et Comixity. Vous aurez d'ailleurs dans les heures ou jours à venir un podcast commun qui s'annonce dantesque ! Merci les gars et à bientôt en festival. Et puis on garde le meilleur pour la fin. Merci aux fidèles qui sont venus nous voir sur le stand. Ministry, julien Croquette, Lynks et j'en oublie sans doute d'autres. Merci aussi à ceux qui traînent sur le site sans forcément commenté. Merci de nous suivre les amis. Merci aussi à tous les autres qui se sont arrêtés, ont discuté avec nous, et nous ont félicités pour notre magazine, qu'ils soient pro ou simple lecteur. Si jamais certains nous rejoignent maintenant : Bienvenue à vous ! L'échange n'est jamais plus fort qu'en vrai et on a vécu beaucoup de choses fortes durant ces deux jours. On a vu la folie Don Rosa avec une file d'attente impressionnante, on a vu la ferveur de nombreux fans patientant calmement pour obtenir des dessins de leurs artistes préférés. On a Mike Allred qui, après notre interview est venu de lui-même sur le site : un grand moment de classe. On a aussi pu manger à côté de Peter Milligan et ça, c'est directement rentré dans les annales des histoires qu'on ne peut pas vraiment raconter tellement c'est improbable. On a vu des cosplayers de qualité. Mais voilà, c'est terminé. Le prochain rendez-vous en vue est le festival d'Angoulême et MDCU sera là. Et bien sur, l'équipe reviendra à Lille l'année prochaine pour la septième édition du Lille Comics Festival !
Docteur
Pour évoquer mon sentiment, je vais emprunter une forme des plus simpliste et enfantine : l'alphabet . Enfantine car cela représente parfaitement l'ambiance qu'il y avait au festival, tout le monde était retombé en enfance. A llred : LA rencontre du festival. Une personne ultra sympathique et simple, accompagné de sa femme il était très abordable, tout comme son oeuvre il y a une forme de côté enfantin chez lui comme lorsque il a poussé une chansonnette pendant notre interview sous nos yeux ébahis ou qu'il est passé sur notre stand pour observer ce que l'on y avait. B astard : Milligan et moi avons eu 3 entrevues durant ce festival, 3 qui resteront définitivement dans ma mémoire. Ces dernières se décomposent ainsi ; 1/ La Dédicace: J'arrive chez notre ami Irlandais pour dédicacer mes Batman et mes Hellblazer, rapidement la discussion bascule sur la politique. Nous en sortons d'accord sur un point : Thatcher était une grosse c**** 2/ L'interview : Je dois avouer avoir été pas mal mis à l'aise par notre précédente rencontre, néanmoins cela restait Milligan et le trac était là. Malgré cela, l'interview s'est bien passé jusqu'à ce que je tousse lors de son intervention. Il s'interrompt et me fusille du regard, me voilà prévenu. JE dois me retenir à tout prix mais voilà qu'il enchaîne et que Fitz' le relance : Je deviens rouge, ma pomme d'Adam frétille, des perles de sueur font leur apparition, la main qui tient le micro tremble et est sur le point de basculer et là je dois me lâcher. Une seule solution : La fuite. 3/ Tout comme Allred, Milligan s'est décidé finalement à passer sur notre stand. Alors que je feuilletais le très mauvais Amazons Attack entre un Julien abattu et un Scar' surexcité (comme d'habitude) j'entends un : "Is it your website ?". Mon regard se lève sur un Milligan qui me remarque au même moment et lâche un "You Bastard" significatif. Finalement, la conversation jusqu'alors très riche dévie sur nos avis respectifs au sujet des New52. Après 5 bonnes minutes, on doit se quitter (ou du moins lui décide de se tailler), il prendra plus tard l'eurostar tout comme moi, mais visiblement cela ne lui fait pas plaisir :"Oh god no ..." dit-il. Il m'a bien cerné. C omics : Nous étions surtout là pour ça, et la passion transparaissait littéralement, que ce soient les représentants de French Comics, les auteurs, les vendeurs ou les "simples" fans c'était une ambiance collective centrée sur une même ambiance : SUPER. D odo : C'est bien simple, en dehors du festival, la plupart de notre temps s'est composé de marche et de marche et de marche à la recherche d'une brasserie dans le Lille de la nuit, mystérieux et assez étrange. Des heures de marche à la recherche tantôt de nos collègues (Fitz', LEto et moi composions un groupe), tantôt d'une brasserie potable, tantôt de notre abris. A 3heure du matin, finalement, pouvions-nous enfin tombé dans les bras de Morphée. Du travail, je vous le dis. E lephantmen : C'est le dessinateur de cette série : Starkings qui est à la source de la plus étrange dédicace que j'ai eu et vu. J'étais arrivé chez Simon Davis, là hésitant totalement sur le personnage à choisir, j'opte pour une valeur sûre: Spider-Man. Pas de réponse, il ne voit pas et désire un exemple pas de chance je n'en ai pas. Finalement je me tourne vers le Judge Dredd mais me rattrape en lui demandant Hellboy. Starkings entendant la conversation gueule, sa barbe penchée sur le dessin qu'il exécute : "Fais un Hellboy avec un casque de Dredd " et Davis s'exécute. Me voilà donc avec un unique exemplaire de ce drôle de personnage. F arid : Si vous voulez vendre quelque chose, demandez à Leto, ce gars a juste une bouche de vendeur de babouches, il serait capable de vendre des bonbons à un diabétique tant son débit de parole et impressionnant. Un monstre qui va naître, je vous le dis. G ... Je n'ai rien pour G, et tant mieux je pense avoir tout dit, je remercie tous les organisateurs très sympa (spécial dédicace à Nono), les autres sites avec lesquels on a passé de chouettes moments, les membres du staff (Sauf Leto qui était méchant et Scar' qui me faisait peur avec son caleçon).
Leto
Le LCF, ce n’est que ma seconde convention comme visiteur et la première comme exposant. C’était passionnant car il y avait toujours des trucs à faire, je n’ai pas vu le temps passé : discuter avec les autres sites web, avec l’équipe d’Urban Comics, Laurent de chez Aelement Comics qui était juste à coté de nous, voir les artistes se balader pour aller en interview ou sur notre stand… J’avoue, le truc que j’ai préféré, c’est quand l’un de vous venait sur le stand et répondait « je vous connais les gars, je viens tous les jours » ou carrément nous filait son pseudo. Juliencroquette, Lynks, Ministry (un grand merci pour ton aide), iToine, ceux que j’oublié ou que j’ai loupé, merci d’être passé nous faire un coucou. Ce fut un plaisir de participer au podcast avec les autres rédactions (merci Sullivan pour l’invitation) mais surtout j’ai adoré rencontré les membres de MDCU que je n’avais vu (oui, Docteur est aussi bizarre dans la réalité que sur le forum, tout comme Scarecrow ). Merci aux fondateurs pour avoir mis sur pied cette escapade à Lille, ça restera un grand moment dans ma vie de staffeur. Enfin, je voudrais saluer Steve et Jeff de ComicsBlog avec qui j’ai passé un excellent dîner en compagnie de Docteur et Fitzlionheart (qui ont enchaîné les interviews tout le week-end) ainsi que les artistes du LCF. Vivement le Comic-Con !
Scarecrow
Bon, je crois que tout a été dis à peu de choses près... C'était tout simplement énorme, que se soit au niveau de l'accueil ou de la gestion interne. On a eu l'occasion de parler avec beaucoup de monde qui s'arrêtaient au stand et qu'ils étaient déjà inscrits ou qu'ils ne connaissaient pas le site, c'était un vrai bonheur de parler de notre passion commune pendant quelques instants. Une très bonne première expérience pour moi aussi aux côtés de trois staffeurs que je n'avais encore jamais vu et qui sont justes géniaux ! Je peux déjà vous dire avec certitude "à l'année prochaine tout le monde !!".
Julien
Aaah le Lille Comics Festival. Première année pour moi et je suis sous le charme. Pourquoi ? Parce que ça sent bon le côté passionnés amateurs ! Rien que dans l’organisation : un petit gymnase en centre ville, des chaises et des tables empruntés à la mairie, des bénévoles qui courent dans les sens, un processus d’entrée par forcément trop au point qui créer une file d’attente jusqu’au bout de la rue. Mais c’est ça qu’est bon !! Ce côté convivial, on se prend pas la tête, on est tous plus ou moins une grande « famille ». Quand vous avez des Mike Allred et Peter Milligan qui viennent vous voir sur votre stand (vous petit site français de comics), ça peut pas être plus convivial que ça !! (encore plus quand ils vous traitent carrément de « basterds » !). On se retrouve donc avec ce côté « amateur » et ce malgré la présence beaucoup de grands professionnels des comics, ce qui créer un gros contraste et fait tout le charme et toutes les qualités de ce festival. En résumé, le LCF a une âme. Et ça se ressent aussi dans l’accueil qu’on nous a réservé. Pour notre première expérience de stand dans un festival, on a vraiment été super bien accueilli et pris très au sérieux, on se serait presque senti important ! (alors que t’as un mec comme Don Rosa à l’autre bout de la salle !!) . Je tiens du coup à me remercier tout particulièrement Arno, mais toute l’orga était super. Au niveau plus interne d’MDCU ça a aussi été un super week-end pour nous. C’est la première fois qu’on se rassemblait à autant, j’ai moi même découvert pour la première fois en personne Fitz et Docteur (des mecs terribles !!), et ça a vraiment renforcé l’équipe. On a aussi rencontré beaucoup de monde, notamment les autres sites majeurs en France, et ce fut un plaisir à chaque fois, bien plus sympa de mettre des visages sur les personnages derrière les sites web. Des professionnels aussi, notamment du french comics, tous plus sympas et ouverts les uns que les autres. Etre à Lille te donne vraiment l’impression de faire partie de ce petit monde des comics en France, et ça c’est de l’or. Rendez-vous l’an prochain avec grand plaisir !


Partagez cet article !
Ça peut vous intéresser
LCF2017 - L'affiche et le récap !

LCF2017 - L'affiche et le récap !

05 Septembre 2016

Pour tout savoir !

Le Lille Comics Festival, c'est pour septembre

Le Lille Comics Festival, c'est pour septembre

22 Avril 2016

Les 24 et 25 septembre

[LCF] Greg Rucka absent de l'édition 2014

[LCF] Greg Rucka absent de l'édition 2014

1er Décembre 2014

Le salon perd une tête d'affiche

  • Dark_Chti
    Dark_Chti

    il y a 10 ans

    Sinon vous avez été faire un tour du côté de la rue Solferino ( ou rue de la Soif pour les jeunes du Nord) le soir ?

  • Bashenga
    Bashenga

    il y a 10 ans

    Le plaisir de votre rencontre est partagé! ;) A bientôt j'espère !

  • Jeff
    Jeff Staff MDCU

    il y a 10 ans

    J'ai fais quoi en calbut' moi ? Vous prenez vos rêves pour la réalité les gars xD

  • rlock
    rlock

    il y a 10 ans

    Petite recap tres sympa meme si perso (et ca ne regarde que moi ;)) je regrette un peu le cirage de pompe fait a urban comics ... avec leur planning risible ( wahou watchmen pour commencer c est inedit...)et leurs decisions incoherentes( publier flashpoint et surement le reboot avant la fin de brightest day... super...) et leur politique tarifaire presque insultante lol... je ne vois guere la passion ni meme le professionalisme et encore moins pour le lecteur, qui s il le peut (et je n en priverai pas) se tournera vers la vo , moins chere et complete et boycottera urban. Sinon ayant eu la possibilite de realiser un de mes reves en passant qques minutes et obtenu une dedicace , avec Mr Claremont j imagine bien ce que vous avez ressenti :).

  • Nono
    Nono

    il y a 10 ans

    Ca a été un plaisir pour moi et pour tout le LCF de vous accueillir ce WE. J'ai comme l'impression qu'on a pas fini de vous voir, et, je le redis, vous êtes les bienvenues !

  • Leto
    Leto

    il y a 10 ans

    Pour Urban on en reparle dans quelques jours, vous aurez la position de MDCU bien développée mais une chose est claire, on pense d'abord à la partie économique avant de faire le fanboy "au mon dieu j'ai pas ma série" alors que, entre nous, Brightest Day c'est de la merde (et je m'en fous si je suis le seul à le penser). Donc on cire les pompes à personne, on a dis au gens de Urban que pour le kiosque c'était pas ce qu'attendait le public, on a eu une discussion qui a développé l'aspect économique et qui nous fait penser que, à terme, on pourrait avoir une vraie offre DC et pas 2 mags. Or la majorité des gens se focalisent sur les absences sans penser à long terme ou oubliant les échecs du passé. Tout ceux qui disent "je comprends pas", bah réfléchissez un peu. Dire je suis pas d'accord c'est normal, mais "je comprends pas", c'est croire que Urban était le messie alors que ce sont juste des gens qui vont essayer de faire vivre la licence, donnons leur une chance mais soyons réaliste, DC est dans la merde en France donc commençons en douceur

  • rlock
    rlock

    il y a 10 ans

    c est pour ca que j ai bien precise que c etait mon ressenti non un fait ;) ... j ai bien conscience de votre independance , je pointai juste la totale incoherence du planning... pourquoi publier flashpoint alors qui est pas terrible?? Autant attendre un peu , stocker les episodes et commencer direct au reboot.. Apres moi je pense au lecteur vf , en soi leurs choix me laissent indifferents je choisis mes series en vo ... J espere juste ne pas avoir ete mal compris , je n accuse personne de rien , j emets mon opinion ;)

  • rlock
    rlock

    il y a 10 ans

    Et on reparlera mais pas mal de choses me font penser que l offre DC se reduira ( sans parler en terme de qualités) à plus ou moins ce qui marchait pour Panini...(dmz, 100 bullets, batman entre autre) , en terme financier justement le risque de sortir des choses plus obscures me parait pas tres envisageable , au moins ils ont la franchise de donner leur motivation... maintenant pessimisme ou pas , une offre globale DC dans un futur plus ou moins proche j y crois pas une seconde

  • Khesistos
    Khesistos

    il y a 10 ans

    Mortelle cette récap. J'espérais avoir autant de détails. Les artistes qui se promènent, l'entente avec les autres sites, le Doc' se faire engueuler par Milligan, Scare en slip. ça a l'air vraiment énorme. Pour le côté marketing de Leto, je suis pas étonné. Je l'ai constaté dès le premier podcast. J'étais prêt à acheter tout ce qu'il racontait, si le Doc n'était pas intervenu. Bravo, Bravo. J'espère pouvoir me mêler à cette aventure l'année prochaine, que je regrette encore d'avoir manquer.

  • Alecs
    Alecs Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Première fois qu'on fais le LCF, mais surement pas la dernière, c'est le début d'une loooooongue aventure :) J'ai adoré de toute part, un festival avec des organisateurs dispo, des auteurs dispo, des gens accueillants avec le sourire, une ambiance de folie. NE CHANGER RIEN ! (sauf la salle peut être pour qu'on puisse être encore plus !) mais ne changer pas la formule, c'été génial !! Merci !

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 10 ans

    Dire que j'ai loupé cela ! Putain de trains :/

  • juliencroquette
    juliencroquette

    il y a 10 ans

    c'etait super de vous rencontrer les gars et j'ai hate d'etre l'annee prochaine pour vous revoir et la je viendrait les 2 jours :^)ps :tres belle recap que vous avez fait la

  • juliencroquette
    juliencroquette

    il y a 10 ans

    je ne sais pas si je vous les dit mais je suis venu specialement pour vous les gars voir le stand et rencontrer l'equipe :$ 4h de file d'attende et je les ai pas regretter en vous voyant

  • Alecs
    Alecs Staff MDCU

    il y a 10 ans

    Merci à toi julien :)

  • Narcoze
    Narcoze

    il y a 10 ans

    hé Doc tu rigoles ou il t'a vraiment détesté le Milligan ? J'ai pas compris pourquoi la haine de Thatcher ne vous a pas rapprochés ?

  • Doc'
    Doc'

    il y a 10 ans

    Bah, j'ai "oublié" (disons que j'ai occulté) le fait qu'il disait "I'm kidding" à chaque pique. Comme quoi, il s'inquiétait de l'opinion que je pourrais avoir de lui, rien que ça :°

  • Khesistos
    Khesistos

    il y a 10 ans

    Ouais, j'imagine que c'est la vanne pour s'amuser. Une bonne ambiance quoi.

  • Kyrens
    Kyrens

    il y a 10 ans

    Peter Milligan... La chance.

  • HSMclem
    HSMclem

    il y a 9 ans

    Vous aurez un stand cet année ????