Daredevil (2014-2015) - Daredevil #15.1

Daredevil #15.1

Daredevil (2014-2015)

Daredevil (2014-2015) - Daredevil #16

Daredevil #16

Daredevil (2014-2015)

Daredevil (2014-2015) - Daredevil #17

Daredevil #17

Daredevil (2014-2015)

Daredevil (2014-2015) - Daredevil #18

Daredevil #18

Daredevil (2014-2015)

Auteurs : Mark Waid, Chris Samnee

En pleine écriture de son autobiographie, l'Homme sans peur acquiert une notoriété qui semble parfaitement lui convenir. Mais en devenant célèbre, il devient une cible facile… et ses proches aussi. Qui survivra au retour d'anciens ennemis de Daredevil ? (Contient les épisodes US Daredevil (2014) 15.1, 16-18, inédits)

  • Hawkguy
    Hawkguy Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Fin d'un run remarquable pour Mark Waid, peut-être pas l'un des meilleurs mais une vraie bouffée d'air pour Daredevil. Waid a su ramener le Daredevil fun pré-Miller tout en conservant son titre de roi des dépressifs ou remettre Foggy au premier plan ; tandis que j'ai pu découvrir Chris Samnee, un excellent dessinateur comme il l'a encore prouvé récemment en VO avec Black Widow. J'aurais adoré les voir encore un an sur le titre mais toute bonne chose a une fin et autant stopper avant que la qualité ne soit plus là. Et donc, ce final ? Et bien, ce n'est pas aussi bon que je l'aurais souhaité, beaucoup de tension pour finalement pas assez de conséquence, mais d'un autre côté c'est peut etre ce que Waid souhaitait. Donc en conclusion : lisez le run de Waid et Samnee ! Et spammez Panini pour qu'ils rééditent en librairie le 1er volume !

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 2 ans

    Conclusion du run de Mark Waid sur l'Homme Sans Peur après 5 bonnes années aux commandes du scénario. Son run aura été marqué par une prise en main parfaite du personnage et lui redonnant un certain côté optimiste et positif par rapport aux précédentes années sous Bendis ou Brubaker. Ce 4ème et dernier recueil issu du All-New Marvel Now! débute sur le Daredevil #15.1 co-écrit avec Marc Guggenheim et sur l'autobiographie de Matt Murdock/Daredevil où il se remémore deux périodes importantes de sa vie d'avocat et de justicier des rues de Hell's Kitchen. Les autres volets reprennent le cours de l'histoire en cours à savoir la confrontation du Démon Gardien avec Wilson Fisk, Le Caïd/Kingpin, Le Suaire dans un combat final hâletant, sans pitié, spectaculaire et très bien orchestré! On peut dire que le rendu de tout cela est grandement dû aux très bonnes planches de Chris Samnee qui aura apporté sa touche personnelle sur le personnage de DD avec une très belle constance. On aura plaisir a retrouvé Waid & Samnee sur le titre Black Widow désormais. A noter l'appui de Peter Krause sur les dessins du volet "Daredevil #15.1" et ses flash-backs notamment avec le retour de la 1ère tenue de l'Homme Sans Peur. En résumé, une très bonne conclusion du run de Mark Waid et Chris Samnee sur le titre Daredevil avant la prise en main du personnage par Charles Soule et Ron Garney. Le duo aura marqué de son empreinte la mythologie du Héros sans peur de Hell's Kitchen qui aura connu une virée californienne.

  • gwegs
    gwegs

    il y a 2 ans

    Fin de l'aventure pour Mark Waid et Chris Samnee, j'ai vraiment dévoré les 4 tomes ! Les dessins ont un petit côté rétro et en même temps un punch plein de vitalité ! ça va être dur d'égaler le niveau pour l'équipe suivante !

  • Aric
    Aric

    il y a 2 ans

    Bon j'ai terminé le run de Waid (donc les numéros contenu dans les tome 3 et 4), et je dois dire que j'ai pas vraiment accroché. L'histoire n'est pas vraiment passionnante (L'intrigue principale autour du Suaire est très molle, et pas vraiment intéressante), Waid écrit toujours bien mais je le trouve pas très inspiré scénaristiquement. Il propose de bonnes idées (le questionnement autour de la surveillance, le pacte avec "le Diable") mais l'intrigue de base n'est déjà pas folle, c'est dommage. De plus, je trouve Kirsten assez caricaturale ("je suis une femme forte, Matt tu n'as pas besoin de me protéger"), j'ai jamais accroché au personnage. De même, je trouve Foggy assez absent pour ne pas dire inutile. Et Matt est écrit un peu de manière redondante à vrai dire ("je ne mérite pas ce bonheur, je suis destiné à être malheureux"). Sinon, le côté lumineux apporté par Waid est bien mais je préfère tout de même le run de Bendis (que je suis actuellement entrain de lire) qui est beaucoup plus ambitieux, passionnant, sombre. Dernière chose, Samnee fait toujours un sacré boulot mais, parce qu’il y a un mais, je trouve qu'il utilise assez souvent les mêmes cadrages. Bref, c'est certainement un bon run mais j'ai personnellement de plus en plus décroché. Mon appréciation générale de ce run est que cela fut sympas mais sans plus...