The Wonderland Gang!

Detective Comics (1937)

Opening Night!

Detective Comics (1937)

Opening Night!

Detective Comics (1937)

The Riddle Unanswered

Detective Comics (1937)

Part 1: First Families of G...

Detective Comics (1937)

Part 2: The Last Good Day

Detective Comics (1937)

Part 3: Heartstrings

Detective Comics (1937)

Part 4: Scars

Detective Comics (1937)

Part 5: The Demon in the Mi...

Detective Comics (1937)

Catspaw

Batman (1940)

Reconstruction

Detective Comics (1937)

Scénario: Dini Paul – Dessin: Collectif

De nouvelles enquêtes attendent Batman, qui doit faire face à des adversaires inédits et au retour d’un de ses plus redoutables ennemis, Silence. Cette fois-ci, le criminel au visage dissimulé sous des bandages, s’attaque non seulement au Chevalier Noir mais également à la personne la plus chère à son coeur… Selina Kyle, dite Catwoman !

Contient : Detective Comics #841, 843-850, 852 + Batman #685 + DCU Infinite Halloween Special

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Ce tome 2 contient surtout l'arc Heart Of Hush, dans lequel le vilain fait un nouveau retour et dans lequel on le découvre encore un peu plus. Un arc qui n'est pas forcément resté dans les mémoires mais qui n'en reste pas moins de bonne qualité, haletant et efficace, avec un très bon Nguyen au dessin.

  • Sofia
    Sofia Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Suite direct du premier tome sortie en début d'année, mais aussi de l'histoire Hush (Silence en VF). On y découre un Batman tombant le masque pour révéler un Bruce Wayne touchant et très humain. À découvrir.

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Abandonnant ses histoires courtes, Paul Dini se lance dans une saga plus longue et ambitieuse qui va mettre le coeur de Batman et surtout de Catwoman à rude épreuve. Avec Nguyen aux dessins, nous avons un tandem qui nous livre une dose de Batman comme on les aime. Merci à Urban de rééditer moins cher et dans une édition de meilleure qualité cette saga publiée il y a quelques années par Panini dans un onéreux et hideux Monster book.

Après la critique du premier tome sur Batman signé Paul Dini, que vous pouvez lire ici, MDCU s’attaque au deuxième tome qui regroupe l’arc Le Cœur de Silence (Heart of Hush en VO), qui est la suite directe du premier tome mais surtout celle de l'histoire Silence de Jeph Loeb. Mais avant resituons un peu le contexte. En 2006, Grant Morrison œuvrait sur la série Batman principal développant un univers complexe sur le justicier de Gotham. En parallèle, Dini, lui travaillait sur Detective Comics, qui oui est une série toute aussi bonne que la série mère. Après un premier tome réussi, est-ce que la qualité est toujours au rendez-vous ? C'est ce que je vous propose de découvrir avec cette critique. Suivez le guide.

Commençons par les bons points, qui sont comme dans le premier tome le côté détective de Batman qui est vraiment bien maîtrisé par l’auteur, tout comme sa connaissance du Batverse. La galerie des personnages est toujours bien exploitée au travers d’Edward Nygma cherchant toujours la rédemption, Scarecrow, Scarface, The Mad Hatter, Zatanna, le Joker (en quelque sorte), Catwoman et Hush. Ces deux derniers sont les personnages centraux du récit, à côté de Batman. Si vous avez lu Silence, (disponible chez Urban), vous savez ce qui s’est passé dans les grandes lignes. À présent, "le fantôme" de Hush cherche à se venger du mal que Bruce lui a fait par le passé. Pour comprendre ses motivations, Dini va apporter des éléments qui viennent compléter les bases posées par Loeb. Pour cela, on remonte le temps et on découvre Thomas Elliot affrontant la mort de ses parents, ainsi que ce qui l’a poussé à devenir le psychopathe Hush. Pendant ce retour dans le passé du Dr. Elliot, on peut y découvrir la psychologie de l’homme très fortement affecté par les événements qui ont façonné sa vision du bien et du mal. Estimant qu’il avait assez souffert, on peut deviner que son mental s’est braqué pour « se protéger », cherchant ainsi la survie en utilisant des manières radicales, par la vengeance, la torture et la mort. Pour prendre sa revanche sur son son ancien ami Bruce, il va frapper là où ça fait mal… soit en plein coeur. Pour sauver ceux qu’il aime, Bruce va appeler en renfort Nightwing et Robin. Encore une fois, l’utilisation des personnages « secondaires » de l’univers du justicier est bien mise en place, et on a du plaisir à les revoir.

Le Cœur de Silence est un de ces récits qui mêlent suspens, thriller, émotions et enquêtes policières. Ici, il faut surtout insister sur le côté émotionnel, car il est rare de voir un Bruce Wayne aussi vulnérable. Sans tomber dans le mielleux une seule seconde, Dini sait faire parler le côté humain de Bruce. Car à force de jouer les héros, le lecteur peut facilement oublier qu'au fond Batman n'est qu'un simple être humain, et que sa plus grande faiblesse et force réside en son esprit et par extension son coeur. Sans vouloir vous spoiler, Catwoman de son côté est très présente et importante au déroulement de l’intrigue. Elle est la pièce maîtresse du présent de Hush et de Batman. Mais au final, il ne faudrait pas oublier qu'un chat rebondit toujours sur ses pattes, et que la vengeance est un plat qui se mange froid. N’est-ce pas Hush ?

Passons au graphisme qui comme dans le premier tome est correcte. Si je ne semble pas plus enthousiaste concernant cette partie, c’est simplement parce que Dustin N’Guyen ne fait pas partie de mes illustrateurs préférés. Explications : le trait de N’Guyen est de qualité et l’on devine facilement les personnages au premier coup d'oeil. La seule critique que je peux émettre là-dessus est le fait que certains traits des visages semblent « brouillons » à mes yeux. À mon sens, ils auraient mérité un chouia plus de détails, surtout pour retranscrire les émotions. Mais je chipote un peu pas vrai ? Car au final je suis ravie qu’un seul et même dessinateur ait œuvré sur ce tome. Car, oui, c'est mon seul point négatif concernant ce tome. Concernant l'édition d'Urban Comics, elle est de qualité habituelle, avec la fresque chronologique des parutions DC, ainsi qu'une présentation rapides des personnages. Le seul "bonus" est la galerie d'illustrations de N'Guyen, ce qui fait un peu pauvre à mon goût.

En conclusion, ce deuxième tome écrit par Dini est d’une beauté que vous vous devez de posséder, surtout si le côté détective est ce que vous préférez chez Batman. L’ayant découvert en VO il y a quelques années, l’annonce d’Urban concernant la parution dans la collection DC Signatures du run complet de l’auteur m’avait comblé. Un petit bijou, je vous le dis. On se retrouve pour la critique du troisième et dernier tome dans quelque temps.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Le traitement des personnages
- L'aspect humain de Bruce
- La psychologie de Thomas
- La féline Sélina 
- La couverture

LES POINTS FAIBLES

- Les dessins...
- ... mais je chipote

- Les bonus qui font "maigres"

 

4.5

Brillamment exécuté

Conclusion

Un tome deux aussi prenant que le premier, appuyant sur la vision humaine du personnage de Bruce. Un récit qui mérite amplement que l'on s'y intéresse, et à posséder dans sa bibliothèque. Un must read quoi !