Green Lantern (2011-2016) - Part 1 : The Puppeteer

Part 1 : the Puppeteer

Green Lantern (2011-2016)

Green Lantern (2011-2016) - Part 5 : Dead Or Alive, You're Coming With Me !

Part 5 : Dead or Alive, You...

Green Lantern (2011-2016)

Green Lantern (2011-2016) - Part 9

Part 9

Green Lantern (2011-2016)

Green Lantern : New Guardians (2011-2015) - Part 11 : Shadow Of Death

Part 11 : Shadow of Death

Green Lantern : New Guardians (2011-2015)

Green Lantern (2011-2016) - The End

The End

Green Lantern (2011-2016)

Scénario: Johns Geoff – Dessin: Mahnke Doug

Le Corps des Green Lantern vient à peine de vaincre la Troisième Armée créée par les Gardiens des Univers qu’il doit affronter une autre de leurs machinations : le Premier Lantern, un être machiavélique et surpuissant, capable de manipuler la structure même de la réalité. Pendant ce temps, Simon Baz, le nouveau Green Lantern, se lance à la recherche d’Hal Jordan et Sinestro.
(GREEN LANTERN #17-20 + NEW GUARDIANS #19)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 5 ans

    La fin du run de Geoff Johns sur la série Green Lantern, c'est forcément un moment important à ne pas louper. L'arc "First Lantern" aura vraiment apporté une vraie originalité et un peu de fraicheur à tous les crossovers GL qui se sont succédé, et une lecture vraiment intéressante, se concentrant plus sur les personnages et leurs histoires que sur un réel conflit. Le grand final lui est assez grandiose, comme on l'espérait, avec une vraie conclusion et un bel épilogue. Merci Geoff pour ces superbes années en vert. Intéressant d'y avoir ajouté le numéro de New Guardians, même si du coup les lecteurs ne suivant que cette série seront surement un peu perdus concernant Carol Ferris et Kyle Rayner.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 5 ans

    Bien que l'histoire autour du la Troisième Armée et du Premier Lantern soient un peu ennuyeuse par moments et longuettes, Geoff Johns nous offre une conclusion grandiose, teintée d'émotion et de nostalgie. A lire absolument ! Il y réutilise avec brio tout les grands éléments de son run et vous aurez forcément une ou deux petites larmes en lisant les dernières pages de son histoire. Ah et dernier argument : Sinestro a une classe folle dedans et vole la vedette à Hal Jordan à de nombreuses reprises, à tel point où on en vient à se demander qui est le héros du run de Johns...

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    GL #17 Début du cross-over Wrath of the Frist Lantern avec un flash-back d’un événement se déroulant 10 Milliards d’années en arrière sur Oa avec une scène mystérieuse entre les gardiens plus jeunes Ganthet et Krona avec un invité mystère qui semble venir du futur. On retrouve ensuite Simon Baz, le nouveau GL terrien enfermé avec Black Hand et toujours à la recherche de Hal Jordan et Sinestro. Geoff Johns profite des derniers numéros qu’il consacre à Green Lantern pour monter encore des briques à la mythologie des chevaliers d’émeraude toujours avec Mahnke à ses côtés. Un bon prologue assez vintage au début du volet de Jurgens et Jimenez. 4,5/5 GL #18 Hal Jordan, Sinestro et Simon Baz sont enfermés dans la Zone Morte avec un Green Lantern disparu depuis quelques années. Sinestro n’a pas l’air de vouloir laisser Jordan reprendre l’anneau comme lui demande Baz. Conflit habituel entre Hal et Sinestro pendant que le premier Lantern continue sa révolte après son évasion. Mahnke n’est plus présent aux dessins et c’est vrai qu’on y était habitué. Il est ici remplacé par Szymon Kudranski et Ardian Syaf. 3,5/5 GL#19 Un volet pessimiste à tout point de vue que ce soit pour Hal Jordan ou Sinestro. Tout ce qui se passe est-il bien réel ou est-ce encore une torture mentale du1er Lantern comme celle exercée sur Guy Gardner et John Stewart dans les derniers volets de GL Corps. Bien plus intéressant que le dernier volet et mieux dessiné, les dessins de Syaf sont pour beaucoup. 4/5 GL - New Guardians #19 Kyle Rayner, l'ex Green Lantern devenu l'unique White Lanter affronte Sinestro pour le raisonner aux côtéx de Carol Danvers en tant que Star Saphirre. Tony Bedard scénarise ce volet avec Andres Guinaldo aux planches. Un volet de plus pour le cross-over Wrath of the First Lantern. 3,5/5 GL #20 Conclusion de la guerre livrée par les différents Corps des émotions contre le Premier Lantern et sa volonté de remodeler l’univers. L’histoire débute dans le futur où un jeune Green Lantern veut connaître la vie du plus grand des Green Lantern à savoir, l’humain Hal Jordan. Le « mystérieux » gardien du Livre du Corps lui compte alors les débuts de Lantern du secteur 2814 et son combat face au terrible Premier Lantern. Une histoire émouvante, épique et pleine d’action. Peut-être un peu rapide sur le devenir de Volthoom, le 1er Lantern mais on excusera Johns et Mahnke qui clôture en beauté leur participation sur le titre Green Lantern. Une fin qui pourrait nous faire croire que c’est la fin des titres Green Lantern chez DC comics. Le cross over Wrath of First Lantern a été inégal selon les titres. Le must était vraiment le titre Green Lantern avec le trio Hal, Sinestro et Baz. En bonus, tous les remerciements des proches et des collaborateurs de Geoff Johns ainsi qu’un mot de ce dernier en post-face et la rétrospective du scénariste sur le titre de 2004 avec Rebirth à 2013 avec Wrath of First Lantern. Bravo et bonne continuation sur les autres titres Mr. Johns !!! 5/5 Publication en recueil VF du dernier arc/cross over de Geoff Johns sur l'univers Green Lantern après un run de 9 ans (2004-2013). C'est dans une action non-stop et des aventures cosmiques que se déroule ce recueil d'un bout à l'autre, avant une grande part de nostalgie pointée d'émotion qui conclut le livre. Celui-ci se termine en plongeant le lectorat dans une sorte de flash forward de plusieurs années sur la destinée des plus grand membres du Corps. On regrettera toutefois, que comme dans le précédent tome (le cross over sur la 3ème Armée), les titres "Green Lantern Corps" soient mis de côtés. Malgré tout, on apprécie q'Urban Comics est édité le même bonus que sur le volet US #20 de Green Lantern à savoir le discours d'adieu du chef créatif de DC comics. On est aussi heureux de voir en dernière page toutes les futures éditions recueils d'Urban sur le titre Green Lantern à venir (Geoof Johns présente Green Lantern, DC Classiques etc...)

  • The Nightwing
    The Nightwing

    il y a 5 ans

    La conclusion du run de Geoff Jones sur Green Lantern, et que dire de ce run si ce n'est le meilleur sur le personnage et l'univers de ce dernier ! L'univers de Green Lantern qui a été retourné dans tous les sens par Jones qui en a fait le Space Opera qu'il est aujourd'hui. Pour en revenir à ce tome 4, il conclut très bien le gros arc narratif que Jones a mis en place sur GL dès le tome 1 : Sinestro (chez DC Renaissance). Certes, on a de l'action non stop et des phase de dialogue que l'on peux trouver un "molle". Pour ma part je ne trouve pas ses phases molles mais reposante, elles sont très calme par rapport au reste du récit et c'est ce que je trouve bien en fait. De plus ce tome, en lui même, est très bien géré et très bien écrit. On sent une montée en puissance tout au long du récit et qui va explosé au cours de l'imposant Green Lantern #20 qui fait à lui seul au moins la moitié de ce récit. Autre chose dans ce récit qui peut choquer ou ravir (moi ça m'a ravi), Geoff Jones propose quelque chose que très peu d'auteurs de comics ont proposé jusque là : UNE VRAIE FIN ! Je m'explique : à la fin de son récit Geoff Jones nous fais un topo sur tous les personnages important des séries Green Lantern, sur ce qu'ils sont devenus, que ce soit Guy Gardner, Kyle Rayner, John Stewart, Atrocitus, Le pélerin, Larfreeze, la tribu indigo et surtout Sinestro, Carol Ferris et Hal Jordan. Toutes ces fins se valent et sont toutes excellentes, mais comme je le disais plutôt le fait qu'il y ai une fin à Green Lantern peut choquer, c'est peut être d'ailleurs pour ça qu'Urban ne veut pas (pour le moment en tous cas) publier la suite de la série GL New 52 pour le moment en librairie. Comme vous l'aurez compris je fais ici un peu (mais alors vraiment juste un peu) l'apologie du run de Geoff Jones sur GL et sur sa fin. Maintenant à vous de vous faire une idée en lisant cette magnifique série sous l'air Jones (qui s'étend quand même de 2005 à 2013) !

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Conclusion très émouvante du run de Geoff Johns qu'on a pu suivre pendant près de 10 ans. Forcément, difficile d'être totalement objectif, donc je vais dire mon ressenti. J'ai découvert l'univers des Green Lantern avec Green Lantern Rebirth. Puis j'ai suivi tout le run de Johns, d'abord chez Panini, puis chez Urban (et c'était parfois pas évident, avec Urban qui a sauté un arc par exemple). J'ai finalement connu que ce scénariste, et il m'a envoyé du rêve. Alors la fin m'a marqué. Elle n'est pas exempte de défauts. Le perso de Baz par exemple qui était prometteur passe finalement au second plan. Mais à côté, la relation entre Hal et Sinestro, et le traitement de ces deux persos, sont géniaux. Et puis à la fin, on ferme l'album. On repense à toutes ces années passées avec le héros. Et on se dit qu'on a vécu une épopée extraordinaire, et vraiment épique. Merci M. Johns !

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 6 mois

    Excellente fin de l'excellent run de Johns