Scénario : Ed BRUBAKER
Dessin : Steve EPTING
Couleurs : Elizabeth BREITWEISER

Velvet est l'assistante du Directeur d'une agence de renseignements. Officiellement du moins. Lorsque le plus grand agent secret du monde est tué en mission, elle se trouve engluée dans un imbroglio de mystères et de meurtres. Envoyée sur le terrain, dans un milieu qu'elle avait abandonné, son propre passé lui revient alors en pleine figure. Heureusement pour elle, elle n'a rien perdu de ses talents.
Contient Velvet #1 à 5

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 6 ans

    Le duo Brubaker / Epting sur un polar, c'est presque une évidence ! Le duo d'artistes exprime ici tout son talent dans un premier arc mené tambour battant. Il y a beaucoup d'action et un scénario riche, le tout dans un univers sombre qui sied parfaitement à l'héroïne du titre. C'est sans doute l'indispensable Delcourt du mois.

  • FitzBDnetNation
    FitzBDnetNation

    il y a 6 ans

    Après la preview du Free Comic Book Day, voilà le premier tome de l'excellente série de Brubaker et Steve Epting. Le rythme, les dessins l'histoire, tout est bon dans ce Velvet.

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    Velvet Templeton est une secrétaire quarantenaire dans une agence secrète britannique. Elle apprend tristement la mort d'un agent et ex-amant. Celle-ci décide donc de mener ses propres investigations et se retrouve piéger dans un complot l'accusant de différents meurtres d'employés de l'agence. Mais Velvet n'est pas seulement secrétaire, elle fut par le passé l'un des meilleurs agents secrets au monde. Plongé dans un polar d'espionnage captivant à l'ambiance rétro nous plongeant de la fin des années 40 au milieu des années 70. Tout y est, l'action, les personnages mystérieux, l'a

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    Velvet Templeton est une secrétaire quarantenaire dans une agence secrète britannique. Elle apprend tristement la mort d'un agent et ex-amant. Celle-ci décide donc de mener ses propres investigations et se retrouve piéger dans un complot l'accusant de différents meurtres d'employés de l'agence. Mais Velvet n'est pas seulement secrétaire, elle fut par le passé l'un des meilleurs agents secrets au monde. Plongé dans un polar d'espionnage captivant à l'ambiance rétro nous plongeant de la fin des années 40 au milieu des années 70. Tout y est, l'action, les personnages mystérieux, l'ambiance guerre froide, l'action et le touche de sensualité. On pourrait presque imaginé que Velvet Templeton est une sorte de Natasha Romanov/Black Widow sur le retour. Le duo gagnant Ed Brubaker et Steve Epting (déjà ensemble sur le run Captain America avec le Winter Soldier chez Marvel) livrent un excellent travail de leur propre création paru chez Image aux USA. On retrouve l'amour des polars à ambiance d'espionnite aigue de Brubaker avec les planches aux traits ultra réalistes de son compère Epting. Un 1er tome que je conseille autant au fan de comics qu'à ceux qui ne le sont pas vraiment ou qui veulent voir autre chose que des super héros en slip capé et tenue en spandex ! Une fin accrocheuse nous laissant languir l'édition du 2nd Tome par Delcourt.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 2 ans

    Excellent, une histoire (à suivre) d'une James Bond au féminin... de l'excellent Brubaker, comme d'habiture

Il existe quelques duos que l'on ne présente même plus. C'est le cas d'Ed Brubaker et Steve Epting qui nous ont livré il y a quelques années le fameux Soldat de l'Hiver du côté de Marvel, un incontournable de l'univers de Captain America.

Synopsis : Velvet est l'assistante du Directeur d'une agence de renseignements. Officiellement du moins. Lorsque le plus grand agent secret du monde est tué en mission, elle se trouve engluée dans un imbroglio de mystères et de meurtres. Envoyée sur le terrain, dans un milieu qu'elle avait abandonné, son propre passé lui revient alors en pleine figure. Heureusement pour elle, elle n'a rien perdu de ses talents.

 


 

Si Ed Brubaker est du genre « touche-tout », on peut clairement dire que le monde de l'espionnage est son élément. C'est donc sans surprises qu'il nous offre cette fois Velvet, un nouveau comics tournant autour d'une espionne. « Sans surprises », c'est également de cette manière que l'on pourrait qualifier le début de l'histoire. Pas de quoi être déçu, vous avez là le seul défaut de ce premier volume confirmant une nouvelle fois au passage qu'Ed Brubaker est un grand nom de la BD américaine.

 


 

Autant les bases du récit sont plutôt classiques, autant nous sommes pris dès les premières pages passées dans une déferlante de retournements de situation qui ne s'arrêtera qu'à la fin du volume. De même, nous sommes accompagnés tout le long de cette lecture par des dialogues maîtrisés qui nous font apprécier chacun des personnages. Ajoutez à cela de l'action, des combats à mains nus, des coups de feu, des bagnoles qui se retournent et vous avez ce que l'on appelle communément un très bon comics.

 


 

Pour ce qui est des dessins, il n'y a rien à redire. Chaque planche est magnifique. Mention spéciale pour les scènes dans lesquelles il y a de la pluie. En général, c'est sur ce genre de case que l'on s'arrête quelques instants pour admirer le travail. Très bon travail également concernant les personnages et leurs postures. 

 


 

 

En Résumé

 

LES POINT FORTS

... Tout sauf le début, en gros.

LES POINT FAIBLES

Le début.

 

4.5

Ed Brubaker, what else ?

Conclusion

A ne pas rater, que vous soyez un fan de comics ou non