Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Touch Of Crazy

Touch of Crazy

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Sweet Obsession

Sweet Obsession

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Devil's Bargain

Devil's Bargain

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Pool Of Tears

Pool Of Tears

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Down, Down, Down

Down, Down, Down

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Once Upon A Midnight Dreary

Once Upon a Midnight Dreary

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Batman : The Dark Knight (2011-2014) - Mad

Mad

Batman : The Dark Knight (2011-2014)

Scénario: Hurwitz Gregg – Dessin: Van Sciver Ethan

Si le célèbre détective Batman se dresse aujourd’hui devant une traînée de cadavres, il n’a pour l’instant pas l’ombre d’une piste. Durement mis à l’épreuve, son savoir-faire est doublement entaché lorsque le maniaque commence à kidnapper les habitants de la ville sans aucune raison apparente. Le Chevalier Noir aurait-il finalement trouvé plus rusé – ou plus fou – que lui ? Contenu : The Dark Knight #16-21 + The Dark Knight Annual #1

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 5 ans

    Scénario: Gregg Hurwitz– Dessin: Ethan Van Sciver et Szymon Kudranski Synopsis Si le célèbre détective Batman se dresse aujourd’hui devant une traînée de cadavres, il n’a pour l’instant pas l’ombre d’une piste. Durement mis à l’épreuve, son savoir-faire est doublement entaché lorsque le maniaque commence à kidnapper les habitants de la ville sans aucune raison apparente. Le Chevalier Noir aurait-il finalement trouvé plus rusé – ou plus fou – que lui ? Contenu : The Dark Knight #16-21 + The Dark Knight Annual #1 Mon avis #16 Après avoir affronté l'Epouvantail, le chevalier Noir de Gotham pourchasse le Chapelier Fou qui projette un plan machiavélique pour Gotham.3/5 #17 Le Chevalier Noir face au Chapelier Fou. Retour sur la jeunesse du méchant sous les beaux dessins de Van Sciver. Même malgré un clin d’œil certain à l’univers de Tim Burton avec la présence du Batwing vu dans son Batman de 1989.3,5/5 #18 La jeunesse et la naissance du Chapelier Fou de son amour déçu de jeunesse jusqu’à sa folie meurtrière dans les rues de Gotham. Un volet marquant surtout à cause de la violence du criminel qui s’inspire d’un des héros de Alice Au Pays des Merveilles.3,5/5 #19 Toujours la folie du Chapelier Fou dans les pages du titre. Décidemment un arc qui ne restera pas forcément dans les mémoires. Bien qu signant la couverture, Ethan Van Sciver cède sa place aux dessins.3/5 #20 Bruce Wayne, le Chevalier Noir Batman décide de clôturer l’affaire avec le Chapelier fou et de prendre congé du héros pour vivre pleinement son idylle avec Natalya, la belle pianiste. Malheureusement pour lui, le criminel fou en a décidé autrement. La fin du volet risque de mettre un terme à l’avenir radieux que s’était imaginé le super héros milliardaire. Un volet déjà plus intéressant que le dernier numéro. En espérant une conclusion du même acabit.4/5 #21 Le Chapelier Fou a touché Bruce Wayne au cœur! La revanche du Batman n’en sera que plus violente! Le Dark Knight gardera-t-il jusqu’au bout ses principes nobles de la Justice ou succombera-t-il a exercer la loi du Talion? Fin de l’arc Mad Hatter tout en action violente avec une fin tout en sobriété. Le meilleur volet de cet arc. 4,5/5 #annual 1 Le Pingouin, l’Epouvantail et le Chapelier Fou réunis mystérieusement un soir d’Halloween en croyant avoir été invité par l’un d’eux. Ils se souviendront de ce soir même s’ils désirent l’oublier. Reste l’autocongratulation d’un milliardaire justicier pour ce piège tendu. Un scénario d’épouvante rondement mené par Hurwitz avec les dessins appropriés de Kudranski.4/5 Encore un tome sombre, violent et noir de la collection Batman, Le Chevalier Noir. Cette fois la violence et la noirceur proviennent de Jervis Techt alias le Chapelier Fou. On revient sur ses origines et son basculement dans la folie. Une histoire bien meilleure dans son intégralité qu'en titre solo US. Le scénario horrifique de Gregg Hurwitz est magnifiquement servi par les très bons dessins de Van Sciver et Kudranski qui prennent le relai sur les différents volets. En bonus le volet annuel du titre où Le Pingouin, l'Epouvantail et le Chapelier Fou sont piégé un soir d'Halloween. Moyenne totale : 3,5/5

  • BalthierBlack
    BalthierBlack

    il y a 5 ans

    Pour beaucoup, la série Dark Knight est la série Batman de trop, personnellement j'adore la retrouver régulièrement sous ce format (qui avantage l'histoire, surement moins prenante en suivant la publication mensuelle). L'épouvantail du T2 laisse place au Chapelier Fou dans une aventure encore une fois très sombre. L'histoire est prenante et très bien menée et c'est un régal de suivre l'histoire du Chapelier (Gregg Hurwitz poursuivant ainsi sa série de très bonnes histoires après le t2 et la Splendeur du Pingouin). En bonus l'annual offre une histoire marrante à suivre, bien qu'anecdotique...

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 5 mois

    Globalement plutôt bon