Chapter 1

Saga (2012)

Chapter 2

Saga (2012)

Chapter 3

Saga (2012)

Chapter 4

Saga (2012)

Chapter 5

Saga (2012)

Chapter 6

Saga (2012)

Scénario: Vaughan Brian K. – Dessin: Staples Fiona

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

Contient les épisodes US Saga #1-6.

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 8 ans

    Voyage onirique sur un monde inconnu aux côtés de 2 membres issus de races ennemis. Ca ressemble à Romeo et Juliette dans un monde SF superbement mis en image par Fiona Staples. Ce monde est peuplé de créatures toutes plus folles les unes que les autres. Grosse surprise de chez Image de 2012 qui devrait régaler les lecteurs en ce début d'année 2013 !

  • FitzBDnetNation
    FitzBDnetNation

    il y a 8 ans

    LE TITRE DU MOIS! Les fans de SF seront comblés. Les fans d'aventure seront comblés. Les fans de Vaughan seront comblés. Bref, tout le monde sera comblé. C'est beau, entrainant, politiquement incorrect et parfaitement maitrisé de bout en bout. Vaughan est revenu pour frapper fort après Y Le Dernier Homme et Ex-Machina. Ce titre est un pur chef d'oeuvre.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 8 ans

    Encore une petite pépite de la part de Vaughan ! Il est de retour sur une série régulière et vous emmène dans un univers absolument magnifique, avec des personnages géniaux et des décors de dingue, le tout autour d'une très belle histoire d'amour et avec toujours les excellents dialogues de Vaughan. Grapiquement c'est une petite merveille aussi avec les dessins colorés, très expressifs et de toute beauté de Fiona Staples. Vous n'avez qu'à embarquer et vous laisser porter par cette superbe aventure, dont la lecture passera tellement vite que vous n'aurez pas le temps de dire "encore !".

  • BalthierBlack
    BalthierBlack

    il y a 7 ans

    C'est beau, bien écrit, prenant, original, inventif, drôle, ça donne à réfléchir aussi mais tout en étant badass, violent, poétique. Les personnages sont attachants, les créatures, les vaisseaux, les planètes sont fantastiques...bref tout simplement parfait !

  • kaboom
    kaboom

    il y a 6 ans

    J'avais envie de lire autre chose que des super-héros pour changer un peu, et je ne suis pas déçu. J'ai lu ce 1er tome d'une traite, le scénario est vraiment prenant et les personnages tous intéressants. Et les dessins sont très jolis pour ne rien gâcher. Du coup je vais me ruer sur les tomes suivants !

  • Kit_Fisto
    Kit_Fisto

    il y a 6 ans

    Scénario: Vaughan Brian K. – Dessin: Staples Fiona Synopsis Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos. Contient les épisodes US Saga #1-6. Mon avis Un plongée fantasmagorique dans un univers original digne d'un space opéra. Une intrigue à la Roméo et Juliette où l'amour impossible entre deux individus issues de deux espèces ennemies. Une très belle histoire signée Brian K. Vaughan avec les magnifiques planches de Fiona Staples. Urban signe l'édition VF d'un comics indépendant déjà culte et vainqueur de nombreux prix. Une très belle édition.

  • 07Panda
    07Panda

    il y a 2 ans

    Une saga SF très sympas avec un monde loufoque et de bonnes idées cependant j'ai pas eu le coup de coeur!

* Review initialement publiée le 19/03/2013 *

A la rédac', il y avait une bagarre générale, une sorte de [i]MDCU: l'affrontement final[/i], dans le seul but de déterminer qui aurait le plaisir de faire la review du premier tome de la série [i]Saga[/i]. Après de violents combats, des claviers usés, des mots regrettés et des "tu me tiens je te tiens par la barbichette", je suis sorti vainqueur de ce cruel combat. Je ne suis pas très fier de tout ce que j'ai fait pour en arriver là mais la fin justifie les moyens. Commençons d'abord par le scénariste [b]Brian Vaughan[/b] que beaucoup connaissent pour son travail sur [i]Y, le dernier homme[/i] et [i]Ex machina[/i].
D'autres ont peut-être aussi vu son nom crédité dans la série [i]Lost[/i]. Le monsieur est réputé pour ses intrigues bien menées, mais aussi pour ses personnages bien étudiés, et je rajouterais pour ma part qu'il sait faire preuve de discernement en matière de sociologie et de politique.
[center][galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1363628122_842.jpg[/galerie2][/center]
L'intrigue tourne autour d'un couple qui vient d'avoir un enfant nommé Hazel. Alana, la mère, est originaire de Continent, une planète en guerre avec sa lune, Couronne, d'où vient le père de famille, Marco. Les deux astres en guerre ne peuvent se permettre de laisser une telle famille en vie, d'abord parce que ce sont des déserteurs, mais aussi parce qu'ils refusent que le couple serve d’exemple aux soldats qui se battent sur le champ de bataille. S'ils avaient vent de l'existence d'une telle union, alors une coexistence entre les deux peuples pourrait leur paraître envisageable, et donc entraînerait un arrêt des combats. Dans la dénomination science-fiction, il y a le mot science.
Si Marco et Alana sont de deux espèces différentes, la logique voudrait qu'ils soient incompatibles pour procréer. C'est une règle que Vaughan reprend dans l'univers de [i]Saga[/i]. C'est pourquoi il est expliqué que la petite Hazel est le premier enfant à survivre d'un couple inter-espèce. Cet élément est une raison de plus pour que les peuples en guerre n'apprennent rien de cette union.
[center][galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1363628665_265.jpg[/galerie2][/center]
Si l'un des deux astres en guerre venait à être détruit, alors l'autre serait déplacé de son orbite. Par conséquent, le champ de bataille s'est déplacé sur d'autres planètes de la galaxie impliquant ainsi des peuples jusqu'alors non concernés. Vous comprenez donc qu'on est dans de le space-opéra. Ce genre permet aux personnages et donc au lecteur de visiter différentes planètes avec des paysages, des cultures et des espèces variées. Ça ne fait que diversifier la lecture pour notre plus grand plaisir. On a par exemple un peuple de fantômes qui terrorisent ceux qui attaquent leur planète.
D'ailleurs, Vaughan fait preuve de discernement à travers une jeune ectoplasme nommée Izabel qui nous parle de ses parents. Elle explique qu'ils protègent les résistants des envahisseurs comme Alana. Cette dernière demande si ce sont des "terroristes", le vocabulaire utilisé par les habitants de Continent. La petite répond que ses géniteurs se considéraient comme des "combattants de la liberté".
Cependant, peu importe la dénomination, tout ce qu'elle souhaite c'est qu'on la laisse en dehors de tout ça. Ce que je comprends de Vaughan, c'est que, terroristes ou révolutionnaires, ces termes dépendent finalement du camps où l'on se place. Mais au fond, peu importe qui a raison car ce sont des gens non concernés qui en sont victimes. C'est pour ce genre de dialogues que j'apprécie Vaughan. C'est intelligent et bien vu de la part de l'auteur qui présente d'autres victimes de guerre dans sa série. A noter aussi que le peuple de la lune Couronne est capable d'user de magie, apportant un peu d'heroic-fantasy à ce comics qui n'est finalement pas que du space-opéra. Ajoutons aussi que chaque sort nécessite quelque chose en retour, comme une sorte d'échange équivalent.
[center][galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1363627977_107.jpg[/galerie2][/center]
Revenons-en à nos héros. A travers le couple composé de Marco et Alana, c'est une romance qui est développée. Les deux personnages s'aiment fortement malgré une société qui leur refuse cette passion. On retrouve un peu l'histoire de Roméo et Juliette avec non pas deux puissantes familles qui se détestent mais deux astres en guerre qui feront tout pour les tuer.
A travers cette histoire, on retrouvera des problèmes de couple, des disputes, et des relations que bon nombre d'entre vous ont déjà connu. Alana est une femme qu'on qualifiera de forte de par son caractère bien trempé. En plus de s'exprimer avec grossièreté tout en exhibant un air menaçant, elle prend des décisions difficiles quand il le faut. Elle est aussi très attachée à sa petite fille qu'elle garde tout le temps dans ses bras, peu importe les circonstances, et a une passion cachée pour les romans à l'eau de rose.
Comme dans ses autres œuvres, Vaughan ne tombe pas dans la caricature ou la simplicité quand il s'agit de caractériser ses personnages. Quant à Marco, il est plus calme et moins exubérant que sa femme. Il dit avoir renoncé aux armes par pragmatisme afin d'éviter les conséquences qu’entraîne le meurtre de ses ennemis. Étant originaire de la lune Couronne, il est capable d'utiliser de la magie. Reste leur fille, Hazel,qui est la narratrice du comics. Une narration agréable qui n'alourdit pas la lecture de ce dernier.
[center][galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1363631412_374.jpg[/galerie2][/center]
Parmi les autres personnages, on retrouve le prince de Continent qui a pour ordre de pourchasser le couple. Cette quête l'embête quelque peu, non pas par scrupule mais parce qu'il n'était pas pressé de retourner sur le champ de bataille. Viennent ensuite deux assassins envoyés par Couronne. L'une s'appelle La Traque, l'autre se nomme Testament. La première n'a pas l'air d'être dotée d'une grande compassion pour ses cibles tandis que l'autre, malgré son job, semble avoir certaines valeurs morales. Ce dernier est des plus intéressants de par les contradictions entre sa personnalité et son métier. Je pourrais vous citer quelques autres personnages mais je vous laisse le plaisir de la découverte. La caractérisation des personnages est riche et complexe et devrait tous vous satisfaire.

En Résumé

 

LES POINT FORTS

- Le cadre spatial que l'on comprend très vite
- Les personnages tous intéressants
- La vie de famille présente dans le récit malgré le fait que le couple soit pourchassé
- La représentation de la guerre et de ses victimes qui ne se limite pas aux morts
- Les dessins
- Le prix plus avantageux que la V.O

LES POINT FAIBLES

- J'ai tout de même préféré Y, le dernier homme, mais attendons un peu d'en voir plus

 

4.5

Top

Conclusion

Un titre vraiment excellent !