À l'été 1992, les WildC.A.T.'s font leur apparition, les initiales C.A.T.s signifient : Covert Action Teams, autrement dit les équipes d'intervention secrètes ! Créé par Jim LEE, le groupe de super-héros va très vite se faire une place dans la pop culture, notamment grâce à la série animée WildC.A.T.'s, Covert Action Team diffusée dès 1994 aux États-Unis. À tel point que Spartan l'androïde, Maul le scientifique, Zealot l'assassine, Grifter le mercenaire, Voodoo qui peut changer de forme, Warblade l'arme humaine et l'entité Void, vont lancer la série Cyberforce avec un crossover légendaire nommé KILLER INSTINCT.
Contenu vo : WildC.A.T.s #0 + WildC.A.T.s #1-7 + Cyberforce #2-3, WildC.A.T.s #1 noir & blanc

  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 4 mois

    C'est un grand moment des années 90 qui arrive en France dans une belle édition. Toutefois, ce n’est pas non plus ce qui s'est fait de mieux dans cette décennie. L’intrigue est extrêmement classique, avec plein de clichés de l’époque, mais l’histoire reste sympa à suivre pour les fans d'action. Le titre repose surtout sur les dessins de Jim Lee pour son style mythique même si ça a un peu vieilli.
    Malgré son aspect un peu daté, ça reste une bonne série à lire, surtout si vous cherchez à savoir à quoi ressemble l’ambiance des années 90 en comics.

  • ACTHAEON
    ACTHAEON Staff MDCU

    il y a 3 mois

    Pour mapart, j'ai découvert le héros Grifter dans le crossover "Flashpoint" et la série "Future End". Son origine m'intriguait et je voulais en savoir plus sur lui. A son sujet, il était mentionné que cet énergumène faisait parti d'une équipe de super-héros nommée WildC.A.T.s. Grifter viendrait d'un autre univers et d'une autre maison d'édition (Image Comics).
    Aujourd'hui, je découvre enfin cette équipe de choc et... c'est un peu décevant mais pas catastrophique pour autant. Le pire est à venir avec le tome 2 (voir ma critique sur sa fiche dédiée).
    Outre le crayonné magnifique de Jim Lee, l'histoire est inutilement compliquée et ça en gâche parfois sa compréhension. Lorsque l'on cerne le sujet, on comprend que c'est encore une fois très manichéen et que ça ne vole pas haut. Le dénouement de certains chapitres reste anecdotique.
    On doit accepter de voir débarquer des héros sans vraiment connaître leurs origines (l'équipe étant déjà quasiment formée lorsqu'on la découvre). Idem, pour les antagonistes... Il y a de l'action certes mais tout va trop vite et le coeur de l'histoire n'avance quasiment pas. Il n'y a pas d'enjeu. Un méchant ? On réunit les WildC.A.T.s. Bagarre. Retour "maison". Et le conflit millénaire entre les deux races extraterrestres ?! Nous n'aurons pas de réponses car Jim Lee quittera le projet WildC.A.T.s en cours de route... Ce sera peut-être chose faite dans le troisième volume ?

Resurrection Day

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

Revelations

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

The Big Beat Down

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

Resolution

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

WildC.A.T.s

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

Killer Instinct Prologue: F...

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

Killer Instinct Chapter One

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

Killer Instinct Chapter Thr...

WildC.A.T.s: Covert Action Teams (1992)

Killer Instinct Part 2

Cyberforce (1993-1997)

Killer Instinct Part 4

Cyberforce (1993-1997)

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de WILDC.A.T.S Origines Tomes 1 et 2. Les numéros sont écrits et dessinés majoritairement par Jim Lee et, parfois, Brandon Choi. Ils sont sortis le 10 novembre pour 24 euros chacun. Ils contiennent, respectivement, les titres US WildC.A.T.s #0 + WildC.A.T.s #1-7 + Cyberforce #2-3, WildC.A.T.s #1 noir & blanc puis WildC.A.T.s #8-13 + 2006 WildC.A.T.s #1 + WildC.A.T.s X-Men The Silver Age WildC.A.T.s #50 + WildC.A.T.s Adventures #1

Synopsis Tome 1 :

À l'été 1992, les WildC.A.T.'s font leur apparition, les initiales C.A.T.s signifient : Covert Action Teams, autrement dit les équipes d'intervention secrètes ! Créé par Jim LEE, le groupe de super-héros va très vite se faire une place dans la pop culture, notamment grâce à la série animée WildC.A.T.'s, Covert Action Team diffusée dès 1994 aux États-Unis. À tel point que Spartan l'androïde, Maul le scientifique, Zealot l'assassine, Grifter le mercenaire, Voodoo qui peut changer de forme, Warblade l'arme humaine et l'entité Void, vont lancer la série Cyberforce avec un crossover légendaire nommé KILLER INSTINCT.

Synopsis Tome 2 :

La série WildC.A.T.'s continue et Jim LEE participe encore sporadiquement dessus, mais doucement Alan Moore prend le relais de cette oeuvre chorale. Ce deuxième volume réunit les derniers épisodes du créateur de la série, y compris l'ultime WILDCATS #1 qui ne connaîtra tristement jamais de suite, laissant un to be continued pour toujours en suspens...

 

 

Hooyah ! C'est l'heure de la bagarre !

WILDC.A.T.S est un univers de science fiction riche, très coloré qui devrait trouver son lot de fans (tout du moins, pour ceux qui ne le connasisaient pas encore). L'archétype de l'anti-héros est omniprésent tout comme le côté bad-ass et la baston. C'est sombre et violent à souhait à tel point que l'on peut se demander, de temps à autre, si le titre ne manquerait pas un peu de légèreté afin de pouvoir respirer un peu (non, vraiment, on veut respirer ! Surtout vu la manière dont chaque planche est remplie). Pour les lecteurs confirmés ou qui ont connu les années 90, ce titre sera une véritable pépite, une madeleine de proust comme on en fait rarement.

Par contre, ceci n'enlève rien au fait que le scénario reste assez superflus. Le principe est vite expédié et on enchaîne les scènes bien trop rapidement. Même côté développement des personnages, cela reste assez sommaire. Notons tout de même que cette remarque est surtout valable pour les premiers numéros. Car il est évident que le scénario gagne en richesse, en profondeur au fil du temps. Le contraire aurait d'ailleurs été d'une tristesse absolue lorsque l'on voit toutes les possibilités qu'offre l'univers WILDC.A.T.S. Malgré tout, le fossé entre le travail de Lee et de Moore est évident. Lee a créé l'univers, Moore y a ajouter la profondeur (pour les intéressés, la review de WILDC.A.T.S par Moore est disponible ici).

Je n'ai même pas commencer à transpirer.

Pour ce qui est de la partie graphique, elle est parfaitement représentative des années 90. A ce titre, je la trouve tout bonnement détestable. Des muscles qui n'existent pas vraiment dans le corps humain, des femmes tout en rondeur qui dégagent tout de même une idée de force/puissance, des flingues partout, des poches à munition partout et la colorisation qui a pris 30 ans... ce titre met en avant tout ce qui était à la mode à cette époque et qui a été pointé du doigt peu de temps après. Bien sûr, cette approche a ses fans. Elle a même marqué l'industrie du comic book (d'ailleurs, Jim Lee est l'un des grands représentants de cette époque). Elle pourra peut-être même faire plaisir aux nostalgiques (et rendre aveugle les lecteurs plus jeunes). Mais pour ma part, ce n'est pas un retour en arrière que je désirais faire. 

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Un univers plutôt riche
- Un scénario qui gagne en qualité au fil des numéros
- De l'action, de la baston, de l'anti-héros, du bad-ass

LES POINTS FAIBLES

- La partie graphique, typique des années 90
- Cela manque de profondeur
- La partie graphique, typique des années 90
- Des personnages peut développés
- Sérieux, la partie graphique

 

3

Et... Action !

Conclusion

Un titre qui sera une véritable madeleine de proust pour les anciens lecteurs et une dure épreuve à passer pour les novices.