Au fil des ans, la Ligue des Justiciers a longtemps protégé la Terre de toutes sortes d'envahisseurs, extraterrestres ou non, en gardant un oeil vigilant sur les cieux pour anticiper la prochaine menace. Mais que se passerait-il si ce danger était déjà sur place, cachée à la vue de tous... observant... attendant le moment opportun pour frapper... ?
Contenu vo : DC vs Vampires #1-6 + DC vs. Vampires: Hunters #1 + DC vs. Vampires: Killers #1

  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 1 an

    Une nouvelle maxi-série dans la même veine que Dceased consacrée aux vampires ! Le récit démarre très bien avec de bonnes surprises au fil de la lecture. Les auteurs proposent un récit au ton différent qui se démarque de Dceased. Le point fort, ce sont les dessins d'Otto Schmidt, excellents à regarder même s’il est vite secondé dans les derniers numéros.

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 1 an

    Première moitié de DC vs Vampires et Urban fait bien les choses en publiant aussi les 2 one-shots Hunters et Killers. On va voir le développement de ce monde où les héros deviennent des Vampires. C'est fait de manière intelligente et le tome s'achève sur un cliffhanger bien surprenant. La partie graphique d'Otto Schmidt est très sympa même si son style pourra en géner certains.

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 1 an

    La première partie de DC Vampires est très bonne. Tout peut arriver, et on sent que les auteurs se font plaisir. C'est un carnage, et ça se lit extrêmement facilement. Les dessins ont un style un peu sketch qui peut gener, mais ça rend la narration bien fluide. Bref, un très bon moment de lecture qui faiblit un peu après ce premier tome.

  • ACTHAEON
    ACTHAEON Staff MDCU

    il y a 1 an

    Après l'exploitation du thème "zombie" dans DCeased, voilà nos héros / vilains de DC transformés en vampire. Les dessins de ce volume sont très inégaux (parfois moches / baclés) et n'aident pas à se plonger dans l'intrigue. Le changement de dessinateur entre deux pages est juste...déplaisant / destabilisant ! L'histoire est peu innovante avec des bouleversements assez poussifs et sans réelle surprise. "DC Vampires" ne révolutionne donc en rien le genre et reste dans l'ensemble très moyen. J'attends malgré tout la suite pour voir comment tout cela va se terminer...

  • A Peter
    A Peter

    il y a 2 mois

    Pas à la hauteur de la série DCEAD mais reste une bonne surprise quand même.

Chapter 1

DC vs Vampires (2021)

Blood + Sand

DC vs Vampires (2021)

Trust No One

DC vs Vampires (2021)

DC Vs Vampires #4

DC vs Vampires (2021)

Darkness Falls

DC vs Vampires (2021)

DC vs Vampires Part 6

DC vs Vampires (2021)

The Promise

DC vs Vampires (2021)

Killers

DC vs Vampires (2021)

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de DC Vampires Tome 1. Le numéro est écrit par James Tynion IV et Matthew Rosenberg et est dessiné par Otto Schmidt, Simone Di Meo, Daniele Di Nicuolo, Neil Googe, Mike Bowden, Eduardo Mello, Rex Lokus et Antonio Fabela. Il est sorti le 7 avril pour 21 euros. Il contient les titres US DC vs Vampires #1-6 + DC vs. Vampires: Hunters #1 + DC vs. Vampires: Killers #1.

Au fil des ans, la Ligue des Justiciers a longtemps protégé la Terre de toutes sortes d'envahisseurs, extraterrestres ou non, en gardant un oeil vigilant sur les cieux pour anticiper la prochaine menace. Mais que se passerait-il si ce danger était déjà sur place, cachée à la vue de tous... observant... attendant le moment opportun pour frapper... ?

DC Vampires est pour le moins déroutant. Le titre ne donne franchement pas envie et on a l'impression d'être face à mauvais DCeased lorsque l'on feuillette l'ouvrage (ndlr : alors que DCeased n'était déjà pas très glorieux lui-même). De plus, contrairement à un DCeased qui donne un semblant d'explication concernant l'apparition soudaine des zombies, ici, on part plutôt du postulat que les vampires ont toujours existé. Et les auteurs ont beau faire référence assez rapidement au Moine Fou afin de renforcer l'idée selon laquelle les vampires, dans un sens, ont toujours existé dans l'univers de DC, cela reste atypique. On a tout de même du mal à accepter le fait qu'ils soient présents, en masse, et qu'ils puissent donner du fil à retordre aux super-héros. Par chance, l'intrigue finit par prendre le chemin du jeu "qui est qui ?" pour devenir, très rapidement, un remake morbide honorable de secret invasion. Mieux encore, les bonnes idées s'enchaînent, les personnages sont respectés et les twists sont plutôt bien trouvés (on pensera notamment au leader des vampires qui est, pour le coup, une excellente surprise). En fin de compte, l'ouvrage se lit vite et avec un certain plaisir. Le principe est simple mais n'en reste pas moins distrayant. On peut même saluer le twist final de ce premier tome ! Bref, ce titre tend plus vers la bonne surprise que vers la catastrophe à laquelle on était en droit de s'attendre. 

D'ailleurs, c'est le même constat pour les numéros Vampires : Hunters et Vampires : Killers qui sont très distrayants et offrent, chacun, leur petit lot de bonnes surprises. Deux numéros secondaires donc mais qui n'en restent pas moins bienvenus.

- Sérieux ? Il va y avoir une guerre entre les humains et les vampires ?

- Elle a déjà commencé.

Pour ce qui est du traitement des vampires, il est quand même très libre. Si d'un côté, on peut saluer l'utilisation de caractéristiques qui ont tendance à se faire rare comme le fait que la créature de la nuit puisse charmer/hypnotiser sa proie, d'un autre côté, on regrettera le fait que les caractéristiques principales soient, parfois, détournées. Le tout a beau avoir une explication liée aux capacités des super-héros, cela reste dommage de mettre en place ce type d'échappatoire un peu "facile" afin que le lecteur ne puisse pas prévoir certains rebondissements.

Du côté des points négatifs, on notera également la présence d'un certain côté "on tape et on réfléchit après" qui est franchement détestable. Pourtant, il est tout-à-fait possible de faire autrement. Ils l'ont d'ailleurs prouvé avec le cas Constantine / Zatanna qui a été géré de la plus belle des manières. Cette approche on ne peut plus facile donne un aspect "irréfléchi" aux personnages et donne un coup à la crédibilité de certains d'entre eux. Bien sûr, cette approche est typique de ce genre de récit. ll s'agit dont là plus d'une remarque générale que d'un véritable défaut qui n'incomberait qu'à cette oeuvre.

- Bonne nouvelle : finalement, le Pingouin n'est pas un vampire. Mauvaise nouvelle : les vampires l'ont tué.

- Je m'en remettrai.

Concernant la partie graphique, nous avons des choses assez inégales. Il y a de très bonnes choses et des cases déjà plus discutables. Certaines sont peut-être un peu trop simplifiées parfois. Dans le même ordre d'idée, la mise en scène a parfois tendance à être exagérée. Il y a une sorte de dramatisation à outrance qui peut nous faire sortir de la lecture. On notera d'ailleurs que cet argument de l'exagération peut également s'appliquer aux poses que les dessinateurs ont donné à Batgirl.

Pour ce qui est des bonus, vous trouverez de nombreuses variant covers de qualité. Mention spéciale à la cover DC Vs Vampires #2 réalisée par Warren Louw et mettant en scène une Supergirl version vampire.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- De bonnes idées
- Le jeu du "qui est qui" est plutôt maîtrisé
- Quelques rebondissements efficaces
- Le leader des vampires

LES POINTS FAIBLES

- Un peu déroutant au début, il vaut mieux aimer les vampires
- Une partie graphique inégale

 

4

Distrayant

Conclusion

Un titre qui n'est pas sans défaut mais qui aurait pu être bien pire au vu du synopsis. Au final, on se retrouve face à une lecture assez facile mais qui n'en reste pas moins très distrayante.