Les siècles passent et les Kryptoniens voient leurs alliés et ennemis changer. Alors que Jonathan Kent peine à s'imposer comme le digne héritier de son père, Superman joue sa vie dans les arènes de Warworld et sa cousine, Kara Zor-El, crée sa propre forteresse sur la Lune. Toujours mu par son intérêt personnel, Lex Luthor tente de son côté de détruire les Planètes Unies dans un monde qui, près de mille ans après notre ère, n'a plus rien à voir avec celui que nous connaissons.
Superman of Metropolis #1-2 + Mister Miracle The Metropolis Menagerie part #1-2 + The Guardian #1-2 + Superman Worlds of War #1-2 + Midnighter part #1-2 + Mister Miracle Time & Effect part #1-2 + Black Racer part #1-2 + Kara Zor-El Superwoman #1-2 + Superman/wonder Woman #1-2 + Superman vs Imperious Lex #1-3 + Legion of super heroes #1-2 + House of Hel #1

  • Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 4 mois

    Gros tome qui regroupe toutes les mini-séries en lien avec la Super-family. Les histoires sont dans la majorité sympathiques, avec quelques réussites notamment celle de Superman: Worlds Of War et House of El. On nous propose un futur où les récits se répondent entre eux et permette de faire du Foreshadowing sur des événements qui arriveront prochainement dans le présent. Les dessins sont très variés avec de vraies pépites visuelles de la part de Mikel Janin et Marguerite Sauvage.

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 4 mois

    Tout n'est pas parfait, mais les séries Superman de Future State s'en sortent convenablement. Un petit plus pour Worlds of war et House of El qui se focalisent sur l'héritage de Superman. Bref, globalement une bonne lecture, avec des propositions assez diverses.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 mois

    Sûrement la franchise qui s'en sort le mieux durant ce Future State. Tout ce qui concerne l'héritage de Superman est effectivement assez intéressant et amène de jolies réflexions, que l'on n'a pas forcément sur les autres titres. Comme pour les autres tomes, c'est assez hétérogène, mais dans l'ensemble plutôt agréable, avec toujours des choses qui vont rester pour la suite de l'univers DC.

La review du jour est un titre proposé par Urban Comics. Il s'agit de Future state Superman. Le numéro est écrit et dessiné par un collectif d'auteurs. Il est sorti le 22 octobre pour 35 euros. 

Les siècles passent et les Kryptoniens voient leurs alliés et ennemis changer. Alors que Jonathan Kent peine à s'imposer comme le digne héritier de son père, Superman joue sa vie dans les arènes de Warworld et sa cousine, Kara Zor-El, crée sa propre forteresse sur la Lune. Toujours mu par son intérêt personnel, Lex Luthor tente de son côté de détruire les Planètes Unies dans un monde qui, près de mille ans après notre ère, n'a plus rien à voir avec celui que nous connaissons.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il serait de bon ton de replacer le titre dans son contexte. Future State est en réalité un futur potentiel de l'univers DC et qui avait déjà été teasé dans Death Metal. Vous allez donc voir ce qu'il advient de nos héros dans un futur plus ou moins proche. Du côté de la France, Urban Comics proposé le tout à travers trois titres : Future State Justice League (qui lui même tiendra en deux numéros), Future State Superman et Future State Batman. Vous l'aurez compris, Future Superman contiendra les titres qui tourneront autour de la "Superman Family" (en plus de quelques personnages un peu plus éloignés de ladite famille).

Comme pour les autres tomes, vous avez plusieurs histoires divisées en deux numéros. Concernant Future State Superman, il s'agit de onze histoires (vingt-deux numéros au total donc) en plus d'une conclusion. Ainsi, vous trouverez Superman of Metropolis #1-2 + Mister Miracle The Metropolis Menagerie part #1-2 + The Guardian #1-2 + Superman Worlds of War #1-2 + Midnighter part #1-2 + Mister Miracle Time & Effect part #1-2 + Black Racer part #1-2 + Kara Zor-El Superwoman #1-2 + Superman/wonder Woman #1-2 + Superman vs Imperious Lex #1-3 + Legion of super heroes #1-2 + House of Hel #1.

 

Qu'est-ce que tu t'imagines ? Que tu peux m'avoir deux fois de suite ? Ne rêve pas. Après tout, je suis Supergirl, chéri... La personne la plus puissance de l'univers.

Si le principe général est intéressant, le contenu, de son côté, est assez inégal. Souvent, le fan attend de voir les grands héros se faire remplacer. Ici, voir Jon remplacer Clark Kent est donc un évènement intéressant de base, mais cela n'est pas suffisant pour conseiller les yeux fermés ce tome. D'autant plus que le traitement de Jon est, au final, assez décevant. Wonder Twins est très bon tandis que Supergirl et Worlds of War s'en sortent plutôt bien. Pour le reste, cela sera distrayant, tout au plus. Il y a de bonnes idées, quelques bonnes punchlines mais cela s'arrête là. Au final, on se retrouve donc avec un opus que l'on lit avec un certain plaisir, le plus souvent, mais qui reste parfaitement dispensable. Et si le nombre de pages est bien là, on reste sur un produit qui fait 35 euros. Il vaudra donc mieux réfléchir à deux fois avant de vous procurer l'opus.

On t'aime, bienfaiteur !

Pour ce qui est de la partie graphique, c'est un petit peu le même constat. Il y a de très bonnes choses et des titres plus discutables. Les numéros tenus par John Timms sont très bons. A l'inverse, le titre Le Gardien n'est pas toujours régulier, le titre Midnighter est assez décevant tandis que le titre Kara Zor-El, Superwoman frôle l'ovni. Concernant ce dernier, cela ne veut donc pas forcément dire que c'est mauvais mais bien que le travail de Marguerite Sauvage est à part et qu'il propose une véritable rupture graphique en plein milieu de l'opus. De manière générale, on notera qu'il s'agit sans doute du titre à la partie graphique la plus variée ce qui, pour ceux qui aiment avoir différents types de dessins, est un très bon point.

En bonus, vous trouverez une introduction d'Urban Comics, une présentation des personnages ainsi qu'une galerie de covers.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Supergirl, Wonder Twins et quelques autres
- De bonnes idées ci et là
- Une partie graphique variée

LES POINTS FAIBLES

- Jon qui méritait un meilleur traitement
- Un côté dispensable

 

3

Distrayant

Conclusion

Un titre assez inégal.