• Uraphire
    Uraphire Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Un 1er numéro qui est l'opposé de Superman of Metropolis pour moi. Si le récit principal est la partie la plus intéressant, que ça soit pour l'histoire qui s'éloigne de ce qu'on pouvait s'attendre à la couverture et sur la vision que veut proposer l'auteur sur Superman. Le reste des histoires sont plus anecdotiques et moins intéressantes. Même s'il y aura la curiosité de revoir Midnighter dans le DCU et de savoir qu'il va revenir pour un moment. Les dessins vont du très bon (Mikel Janin) au sympa ou passables (Les autres dessinateurs). Si on peut se demander comment Johnson va conclure l'histoire qu'il lance dans ce numéro, je suis assez convaincu et curieux de lire sa reprise des titres du Super-verse.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 1 mois

    Un numéro de 60 pages mais on se serait bien contenté des 20 premières seulement. Johnson signe ses débuts sur Superman avec un très beau numéro, qui rend un bel hommage à Superman, et donne enfin l'impression de tirer partie d'un futur possible, avec l'idée d'un Superman qui a disparu, et de savoir ce qu'il laisse comme héritage. Pour le reste, la partie sur Midnighter s'en sort pas mal, notamment grâce aux dialogues et aux dessins de Gleb Melnikov ; c'est plutôt fun à suivre. Mais les deux autres sont à nouveau très anecdotiques. C'est tout de même intéressant d'avoir un numéro où toutes les intrigues convergent vers ce Warworld, donnant une impression de consistance, malgré les personnages qui n'ont rien à voir les uns avec les autres.