The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 1

The Laughing House Part 1

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 2

The Laughing House Part 2

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 3

The Laughing House Part 3

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - A Grim Knight In Gotham

A Grim Knight in Gotham

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 4

The Laughing House Part 4

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 5

The Laughing House Part 5

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 6

The Laughing House Part 6

The Batman Who Laughs

The Batman Who Laughs - The Laughing House Part 7

The Laughing House Part 7

The Batman Who Laughs

SCÉNARISTE : SNYDER SCOTT - DESSINATEUR : JOCK

Après les événements de BATMAN – METAL, épuisé et blessé, Bruce Wayne doit cependant se préparer à l'irruption de nouvelles menaces au sein de l'univers DC. Le Chevalier Noir découvre avec stupéfaction que Le Batman Qui Rit a survécu à son affrontement avec le Joker et qu'il planifie une nouvelle stratégie susceptible de déséquilibrer le Multivers. Pour venir à bout de cette sombre version de lui-même, Batman devra peut-être briser sa seule règle inviolable...
Contenu vo : The Batman Who Laughs #1-7 + Batman The Grim Knight #1

  • Erak
    Erak

    il y a 1 an

    Scott Snyder n'en fini plus de ses "métaleries". Le grand méchant de l'event Batman Métal a ainsi droit à sa propre mini série, en tant que nouvelle némésis ultime de Batman. Évidement il est conseillé d'avoir lu l'event avant d'attaquer ce qui ressemble beaucoup à une suite sans en avoir le nom, mais ce n'est pas obligatoire pour ceux qui ne souhaiterai pas s'infliger la double peine de Metal (Que j'ai trouvé très moyen et chère, l'édition d'Urban forçant à acheter les 3 tomes bourrés de ties-in soporifiques pour avoir l'histoire principale).

    Le récit est très différent de Metal qui était très référencé et partait dans tous les sens aussi bien au niveau des ramifications de l'histoire, des personnages impliqués que des ties-in. Ici une trame principale, le bon contre le mauvais, classique mais plutôt efficace (c'est agréable de retrouver un peu de simplicité de la part de Snyder). Le schéma rappel ce qui a été fait sur les New 52, avec deux différence, Snyder réussit à faire un fin à son récit et cette fois il est accompagné du dessinateur Jock, avec qui il a déjà travaillé sur l'excellent "Sombre Reflet" et dont ils développent certains personnages.

    Même s'il n'est pas à son meilleur niveau il offre de très belles planches, des découpages comme lui seul en a le secret et son style confèrent un côté salle et horrifique qui colle bien au récit. En fin de tome la présence de quelques pages encrées nous font regretter l’absence de l'artiste dans la collection grand format noir et blanc.

    A noter la présence du one shot « Grim Knight » qui vient s'insérer au milieu de l'histoire, plus pour étoffer cette énième version corrompue de Batman que pour faire avancer l'histoire. Les fans d'Eduardo Risso apprécieront.

    Une lecture sympathique, pour un méchant qui finira forcément par revenir au vu de sa popularité.