Auteurs : Lemire, Smallwood

Le moment de vérité est venu : qui est Moon Knight ? Qui est Marc Spector ? Le héros va-t-il réussir à dompter sa folie ou sombrera-t-il dans les machinations de Khonshu ? (Contient les épisodes US Moon Knight (2016) 10-14, inédits)

  • Doc-Marvel
    Doc-Marvel

    il y a 2 ans

    Un excellent comics et une excellente fin, qui revient sur les origines du personnage et son passé sans nous perdre.

    J'aime beaucoup comment le comics traite la maladie mentale du personnage, en brisant clichés et autres stéréotypes. C'est très abstrait, très symbolique, j'adore.

    Bref, Moon KNight est l'un de mes héros préférés, et ça fait plaisir de voir des comics d'aussi bonne qualité à son nom !

 

All-New Moon Knight revient pour son troisième, et très probablement dernier tome qui a donc la tâche ardue de conclure l’histoire. La qualité est-elle encore au rendez-vous ?

La série All-New Moon Knight correspond au volume 6 aux Etats-Unis, et plus précisément au run de Jeff Lemire. Dans la continuité Marvel, elle a été lancée pour All-New All-Different Marvel, situé juste après Secret Wars. Mais la valse des évènements Marvel étant ce qu’elle est, Marvel Legacy y met fin et donc ce troisième tome est le dernier écrit par Lemire. Dans le tome 1, dont vous trouverez la critique ici, nous découvrions un Marc Spector interné dans un hôpital psychiatrique, semblant suggérer que toute sa carrière de super-héros en tant que Moon Knight n’était pas réelle. Dans le tome 2, dont la critique est là, le personnage se perdait au milieu de ses personnalités, mais arrivait à les contrôler.

Dans ce tome 3, Moon Knight a une mission simple : tuer Konshu. Bon avant, il veut sauver Crawley qu’il avait laissé à Anubis. Ses pérégrinations n’ont toujours pas énormément de sens, et on a plus l’impression de voir un rêve que la réalité. Sur son chemin du retour vers l’hopital psychiatrique, il va croiser des personnages étranges, et va se faire aider par ses autres personnalités. Comme dans un rêve, l’histoire va se dérouler, avec un certain recul qui nous empêche de nous impliquer plus que ça. Mais cette histoire dans le présent n’est finalement qu’un prétexte pour nous montrer des éléments du passé.

 

Effectivement, le gros intérêt de cet album est de nous présenter quelques flashbacks très intéressants sur la vie de Marc Spector. On assiste notamment à l’apparition de ses autres personnalités, et comment il a pu vivre avec elles. Jusqu’à un moment où le passé rejoint le présent, et que tout se rapproche de la conclusion. L’histoire est plutôt bien écrite, et même si elle ne va très loin scénaristiquement, elle a le mérite d’offrir une ambiance incroyable. Car plus que le reste, ce point est la grosse qualité de toute l’histoire au final. Une atmosphère onirique, entre délire et métaphore.

L’autre atout supplémentaire est le dessin magnifique de Greg Smallwood. Son trait est maîtrisé, et il continue à nous proposer des planches construites de manière très originale, permettant de nous déstabiliser encore plus. De plus, les couleurs granuleuses de Jordie Bellaire magnifient le dessin. L’album est donc extrêmement plaisant à lire. Le seul vrai défaut de ce tome 3 est de nous offrir une conclusion un peu rapide qui ne nous donne pas vraiment d’explication sur ce qui s’est passé en dehors de la tête du personnage. Mais ce n’est pas trop grave puisque ça nous permet de l’imaginer, de deviner nous-même ce qui a bien pu se passer, comme lorsqu’on revoit pour la dixième fois Usual Suspects par exemple.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

L'ambiance
Les dessins

LES POINTS FAIBLES

Conclusion rapide
Moins ambitieux que les précédents

 

3.5

The End

Conclusion

Si cette conclusion aurait pu être plus travaillée, elle est tout de même de très bonne facture et permet d’offrir une histoire très bien écrite et illustrée de Moon Knight en trois tomes. Que vous connaissiez ou non le personnage, ce voyage dans la folie vaut le coup !