Auteurs : Jason Aaron, Russell Dauterman

Le fils d'Odin n'est plus Thor : devenu indigne il en peut plus soulever Mjolnir. Lorsqu'une femme récupère le marteau sur la Lune, elle devient ainsi la nouvelle déesse du Tonnerre. Cependant son identité demeure un mystère : qui est Thor ? (Contient les épisodes US Thor 1-5, publiés précédemment dans les revues AVENGERS NOW 1-4)

  • Sofia
    Sofia Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Je suis complètement tombée amoureuse de ce Mighty Thor qui relance les cartes de l'univers Asgardien. Le scénario est prenant et intéressant,présentant des facettes de la mythologie nordique. Les dessins sont de véritables œuvres d'art.

  • Cyrille
    Cyrille Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Une série qui serait réellement dommage de s'en priver, concrètement, c'est l'une des meilleurs séries Marvel depuis un moment. Aaron continue de construire son univers et c'est prenant. Ah, on oublie pas Dauterman qui pour moi, rivalise avec les grands dessinateurs. Le tout avec une bonne colorisation, on en vient à préférer ce Thor là plutôt que l'ancien.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Jason Aaron fait un pari risqué avec ce nouveau Thor au féminin mais son talent, et celui assez exceptionnel de Russell Dauterman, s'expriment à plein régime et mettent tout le monde d'accord. C'est très très bon et s'il y a une série Marvel à ne pas manquer ou à faire l'effort de lire, c'est bien celle-ci.

Panini sort une nouvelle série sur Thor, et vous pouvez voir sur la couverture que le Dieu du Tonnerre a quelque peu changé. Cet arc a marqué des changements dans la mythologie du héros, mais voyons si c’est en bien ou en mal.

Jason Aaron a repris le scénario de Thor à la suite d’Avengers vs X-Men, et a su offrir des histoires très intéressantes au héros (voir critique tome 1, tome 2 et tome 3). Son run a été coupé par Original Sin (voir critique), auquel cet album fait suite. Ne vous inquiétez cependant pas, il n’est pas difficile de comprendre ce qui s’y est passé. Nick Fury, ayant eu accès aux informations du Gardien, révèle un secret dans le creux de l’oreille de Thor. La révélation est telle que le héros perd sa capacité à utiliser son marteau Mjolnir. Ça tombe plutôt mal, puisque la Terre rencontre quelques problèmes : une base Roxxon située dans la mer de Norvège se fait attaquer par une armée de géants des glaces. Thor part au front, sans son marteau, se fait arracher le bras et est laissé pour mort dans une fosse marine.

Heureusement, alors que pas un seul Asgardien n’arrive à soulever Mjolnir, même pas Odin, une femme y parvient, et va combattre les géants des glaces pour aider la Terre. Ces ennemis collaborent d’ailleurs avec Malekith, un elfe noir. L’histoire puise donc dans la mythologie nordique, mais elle le fait sans perdre le lecteur néophyte. Aaron continue son run, et y injecte quelques idées intéressantes, dont la principale est de changer l’identité de Thor, en une femme mystérieuse. Ce nouveau personnage est très bien trouvé, et souffle un air rafraîchissant sur la série. Le scénariste a la bonne idée de nous faire lire certaines de ses pensées. Ainsi, de part ses réactions, on a la sensation que le personnage est connu, sans savoir qui se cache derrière le masque, ce que ressent aussi Thor. Et une grosse partie de l’intérêt se cache dans cette identité inconnue.

L’autre chose, c’est que le personnage a été bien travaillé. Son design est très réussi, et on accroche tout de suite à son look. Son caractère, assez enjoué, apporte une ambiance légèrement différente à la série, mais pas moins bonne. On prend un grand plaisir à suivre cette nouvelle Thor. Le ton de l’intégralité de l’album est globalement assez léger, malgré les grandes menaces qui pèsent sur le monde. Il y a des pointes d’humour par exemple avec Odin et sa femme, ou même les combats entre certains adversaires. On regrettera tout de même la sur-présence de bulles : l’album est très bavard. Heureusement, on a aussi le droit à beaucoup d’action, même si finalement l’histoire n’est pas non plus très folle. Sans le nouveau personnage, ça n’aurait pas été très passionnant.

Au niveau des dessins, Russell Dauterman a un style qui lui est propre, et c’est plutôt joli. Son trait est fin, et ses planches détaillées. Il arrive à donner une certaine souplesse à ses personnages. La construction de ses planches est assez particulière, donnant des formes originales à ses cases. En revanche, le cinquième et dernier chapitre de l’album est l’œuvre de Jorge Molina. Son trait est plus simple et fait penser au dessin animé, et même s’il est moins bon, cela reste très correct. Cette nouvelle Thor est donc globalement une réussite, et permet à Aaron de mettre des femmes en avant dans ce monde un peu trop plein en testostérone, ce qui est une très bonne chose. Cependant, un regret concerne l’édition de Panini. La série fait 8 numéros US et un annual, c’est vraiment dommage d’en avoir fait deux albums. Ce tome 1 fait une centaine de pages, et le second, qui sort seulement un mois après le premier, en fera probablement moins…

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

Le nouveau Thor
Les dessins
L’humour

LES POINTS FAIBLES

Bavard
En 2 albums

 

4

Le Thor nouveau

Conclusion

Le run de Jason Aaron continue, et introduit un nouveau Thor très intéressant. Malgré quelques défauts, ce premier tome est une réussite, et on a hâte d’en savoir plus sur ce personnage bien mystérieux !