I Hate Fairyland #6

I Hate Fairyland (2015)

I Hate Fairyland #7

I Hate Fairyland (2015)

I Hate Fairyland #8

I Hate Fairyland (2015)

I Hate Fairyland #9

I Hate Fairyland (2015)

I Hate Fairyland #10

I Hate Fairyland (2015)

Gertrude, petite fille au tempérament de feu, se retrouve subitement aspirée par sa moquette de la chambre, prisonnière du monde magique de Fairyland. Trente longues années de captivité et de bain de sang durant lesquelles sa seule motivation a été de rentrer chez elle. Bienvenue au royaume de la reine Claudia, des hommes-champignon, des faunes zombies et des haches géantes. Bienvenue à Fairyland.

  • Cyrille
    Cyrille Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Toujours aussi sympa, Skottie Young réussit à proposer de nouvelles histoires sans que ce soit du déjà vu avec le tome 1. La lecture est divertissante et fun avec en plus les dessins "mignons" de Young dans la continuité du T01, vous allez passer un bon moment. Attention quand même, ce n'est pas une lecture à mettre à n'importe qui, à savoir c'est gore et la vulgarité est censurée de manière à transparaître le côté enfantin du personnage principal.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 2 ans

    Dans la continuité du précédent la surprise en moins... trés bon au final lui aussi

  • micka7865
    micka7865

    il y a 1 an

    On reste dans le même délire que le premier sans tourné en rond et que se soit un peu trop répétitif.

Dure dure la vie de reine de Fairyland, surtout quand on est responsable de la mort de la précédente, qu'on veut se barrer de cet endroit et qu'on est franchement pas doué pour jouer en tant que membre royale. C'est donc sur ce constat que commence le second tome de I Hate Fairyland  écrit et dessiné par Skottie Young aux éditions Urban Comics, et autant dire que Gertrude, en vue de sa nouvelle position dans le monde des contes de fée, ça ne va pas être de tout repos.

On remarque très vite qu'une Gertrude royale n'a pas sa place dans le monde des fées, ce second tome nous fait très vite se débarrasser ce statut des plus déplaisants sur elle. Mais voilà, le problème de Gertrude du premier tome n'a pas disparu pour autant : comment est-ce que la demoiselle va t-elle rentrer chez elle ? Car c'est bien beau mais avec tout ça, la porte la ramenant dans son monde à elle est toujours fermée depuis la mort de la précédente reine.

Aux grands maux, les grands remèdes ! Avec une camionnette et de l'urine de dragon comme essence, la voilà partie chez elle ! Ou pas … On s'en doute, si c'était aussi facile que ça, le comics se terminerait bien vite non ? Surtout que oui, ce petit dragon qui a servi pour l'urine … est nul autre qu'un enfant dans un costume ! Un enfant qui provient du même monde que Gertrude !

L'une des choses parmi les plus appréciables de ce second volume se situe en son milieu. Avec son nouveau compagnon de route, Gertrude investit une tour où de nombreux combats ont lieu. Une tour qui nous fait penser furieusement à une borne d'arcade dans son allure, allure renforcée par la méthode pour y rentrer (une belle petite pièce). Puis boom ! Lorsqu'ils sont à l'intérieur, le groupe subit un ravalement de façade ! Et que dire du boss de fin de cette tour ? Merveilleux, tout simplement merveilleux !


  

Vous pensiez en avoir terminé avec Duncan, le gentil garçon dans son costume de dragon ? Cette fin de volume cherche à vous prouver le contraire et vous montrer que oui, tout un siècle d'harcèlements de la part de Gertrude sur le pauvre enfant a eu quelques « séquelles » désastreuses. Jusqu'au bout, ce tome sera rempli avec un flot d'idées toutes aussi folles les unes que les autres, des idées tellement énormes que l'on peut se demander comment ce volume peut en contenir autant.

En terme de graphismes, vous avez adoré le style du premier volume ? Le second est dans le même ton. Ca tranche, ça saigne, ça découpe, y a des yeux qui partent dans tous les sens, des membres aussi ! Comme signalé auparavant, le changement graphique pour un chapitre en particulier a le mérite de surprendre et dans le bon sens ! Au final, les aventures désastreuses de Gertrude ne sont pas prêtes de se terminer.

 

En conclusion, ce tome 2 est dans la suite logique du premier. Gertrude est une idiote, violente, excentrique, abusatrice et tout ça n'a pas changé avec ce second volume. Des choix ? Elle en fait des centaines ! Y en a t-il un seul qui est bon ? Pas le moins du monde puisque Gertrude est Gertrude ! Les aventures désastreuses de cette petite si particulière ne sont pas prêtes de s'arrêter et difficile de savoir où elles vont nous mener. Pour l'heure, la seule chose qui est certaine, c'est qu'on est dans le haut du panier encore une fois.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Toujours aussi drôle
- Toujours aussi sanguinolent
- Gertrude et son imbécillité
- On ne s'ennuie jamais

LES POINTS FAIBLES

- Il est parfois difficile de suivre le scénario

 

4.5

Chérie, ça va couper !

Conclusion

Dans la continuité du premier tome, I Hate Fairyland Tome 2 nous fait passer un excellent moment, de la première page jusqu'à la dernière.
Sans que ça soit brouillon graphiquement, on aura quelques fois quelques difficultés à comprendre le scénario avant de finalement dire "Mais oui bien sûr !" tellement c'est évident.