Urban Comics

1 / 1 (2019)

Urban Comics

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Un numéro qui présente surtout Batgirl, et qui aurait pu être un Batgirl Rebirth tout simplement. Mais les auteurs ont décidé de lancer l'intrigue sur la nouvelle version d'Oracle directement, ce qui est assez dommage alors que le trio n'est pas véritablement formé. Après, l'intrigue s'annonce plutôt interessante, notamment avec Huntress qui en sait beaucoup sur Batgirl et Black Canary. Par contre, les dessins, sans être mauvais, ne sont pas tops, surtout les nez des personnages qui sont énormes.

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 3 ans

    Ce numéro démontre clairement la limite de cette initiative Rebirth, qui commence à finalement plus ressembler à un coup marketing qu'autre chose, parce qu'ici on a un numéro #1 en puissance et absolument pas un renouveau, changement de statut-quo ou même prologue. Au-delà de cet aspect, le numéro est plutôt bien écrit et donne une vraie voix intéressante à Barbara, il traite aussi assez justement sa relation avec Dinah et l'intrigue autour d'Oracle ressemble à une bonne vieille intrigue à la Gail Simone et peut donner de bonnes choses. Quant à Huntress, son arrivée fait son petit effet et sa personnalité semble bien gérée pour le moment. Les dessins sont assez particuliers mais donnent un vrai coup de jeune et de dynamisme à cette série et à ses personnages. Des choses très prometteuses pour cette série, en espérant retrouver des Birds au top !

  • Omicron
    Omicron

    il y a 2 ans

    Ce numéro "Batgirl And The Birds Of Prey Rebirth" nous introduit, de manière assez dynamique, les personnages que sont Batgirl, Black Canary et Huntress sous l'ère Rebirth. Batgirl est le personnage le plus exploité de ce numéro, on a le droit à toute un origin story, l'intrigue tournant autour d'elle. On ne comprend pas trop pour qu'elle raison elle fait appel à Black Canary plutôt qu'à Batman. Alors que pour Huntress la raison est très clair. Coté graphique, les dessins d'Allen Passalaqua ne collent pas à l'ambiance du récit, par moments ils sont même un peu bâclés, surtout au niveau des personnages, ce qui les rend absurdes.