Urban Comics

1 / 1 (2020)

  • Julien
    Julien Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Sam Humphries débarque sur la franchise Green Lantern avec ce Rebirth, accompagné par Geoff Johns pour lancer cette nouvelle série. Un numéro prologue de relance qui fait son boulot, introduisant intelligemment les deux personnages principaux relativement nouveaux dans le DCU et les faisant se rencontrer dans une petite intrigue qui les lie directement au reste de l'univers des Green Lantern. Il y a de l'humour et de la repartie dans les dialogues et leur collaboration s'annonce intéresse. On regrettera seulement que l'intrigue de fond lancée pour le moment n'a rien d'original et fait un peu réchauffé avec tout le run de Johns. Le mystère autour du narrateur du numéro tombe aussi très vite à plat tellement c'est une évidence, réduisant un peu l'impact du cliffhanger. Difficile de dire si Johns a vraiment aidé sur ce numéro ou si Humphries a fait le plus gros et pourra continuer sur cette qualité mais ce premier numéro est prometteur. Ils sont deux aussi aux dessins et là c'est bien plus hétérogène, Ethan Van Sciver livrant un superbe travail comme à son habitude, et Green Lantern lui va si bien, alors qu'Ed Benes fait pâle figure en comparaison avec des dessins beaucoup moins soignés.

  • HattoriH
    HattoriH Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Johns, j’espère que tu reviendras vite écrire des comics. Ce numéro est clairement un des meilleurs "rebirth". J'avais arrêté GL avec le départ du Monsieur de cette série, et quoi de mieux que maintenant pour retenter le coup. On a droit à un entrainement de Simon Baz et Jessica Cruz, donné par Hal et on sent bien qu'entre les 2 rookies, ça va donner de drôles de scènes. Et puis le teasing à la fin. Après Blackest Night, Brightest Day, on a droit à: à vous de lire, ça vaut le coup ;-)

  • BartAllen
    BartAllen Staff MDCU

    il y a 4 ans

    Ce numéro a la lourde de tache de nous faire nous attacher à deux Green Lanterns récents: Simon Baz, sous utilisé depuis 2 ans et Jessica Cruz, introduite il y a un peu moins longtemps. Ils se rencontrent et cela donne lieu a des scènes bien sympathique. Lancement et Geoff Johns oblige, on a un genre d'aperçu qui m'a encore plus donné envie de suivre le titre. Le narrateur n'est pas très dur à découvrir mais cela sert surtout à accrocher les nouveaux lecteurs. Bref, le titre fait envie après les errances de Robert Venditti.

  • Dane521
    Dane521

    il y a 4 ans

    Je n'accroche généralement pas à Green Lantern mais là c'est différent. Au début du numéro, je me suis demandé si je n'allais pas laché et passer à autre chose comme d'habitude avec Green Lantern et moi le feeling ne passait pas. J'ai tout de même pris mon mal en patience en me rappelant des "Geoff Johns presents Green Lantern" et j'ai bien fait. Le numéro monte en grade au fur et à mesure que l'on avance et m'a donné envie de lire la suite, c'est la mission de ces numéros Rebirth et l'objectif est ici accomplit avec succès. Merci Geoff Johns et place à présent à Sam Humphries !