The Underneath, Part 1

Alias (2001-2004)

The Underneath, Part 2

Alias (2001-2004)

The Underneath, Part 3

Alias (2001-2004)

The Underneath, Part 4

Alias (2001-2004)

The Underneath, Part 5

Alias (2001-2004)

The Underneath, Part 6

Alias (2001-2004)

Purple, Part 1

Alias (2001-2004)

Purple, Part 2

Alias (2001-2004)

Purple, Part 3

Alias (2001-2004)

Purple, Part 4

Alias (2001-2004)

Purple, Part 5

Alias (2001-2004)

Alors que Jessica Jones enquête sur la disparition de Mattie Franklin, la dernière Spider-Woman, nous en apprenons plus sur le passé de la détective. Ancienne super-héroïne, son affrontement avec Kilgrave, l'Homme-Pourpre, a laissé de lourdes séquelles. (Contient les épisodes US Alias 16-28 et What If (2005) 1, publiés précédemment dans les albums MARVEL MAX : ALIAS 4-5 ou MARVEL OMNIBUS: ALIAS et MARVEL MEGA 23)

  • AfA
    AfA Staff MDCU

    il y a 5 ans

    Deuxième et dernière partie des aventures de Jessica Jones, l'un des meilleurs titres écrit par Bendis. On y retrouve à nouveau Jessica en train d'explorer les sombres coulisses du monde Marvel dans une ambiance de polar parfaitement mis en image par un Gaydos inspiré. Loin des clichés, l'ex-super-héroïne devenue détective privé évolue sous nos yeux comme un personnage réel, avec ses défauts, ses failles. Plus poignante que jamais face à l'odieux Killgrave, elle nous fait partager ses peines et ses quelques joies. Un récit humain et réaliste dans un univers qui ne l'est que trop rarement. Un petit bijou pour public averti.

Deuxième et dernier tome pour Jessica Jones : ALIAS, rééditée par Panini Comics suite au succès de la série Netflix. Le premier tome de la série ALIAS de Brian Michael Bendis et Michael Gaydos, qui a vu naitre le personnage dans les années 2000 et permit entre autre à Marvel d'ouvrir une nouvelle ère, vous avez été chaudement recommandé dans cette review. Et sans surprise, ce second tome le sera aussi, d'autant qu'il devrait plaire à ceux qui ont découvert Jessica via sa série TV, vu qu'on y retrouve Killgrave, l'homme qui a brisé Jessica par le passé.

Après plusieurs séries d'enquêtes (passionnantes) indépendantes les unes des autres, qui nous permettaient de découvrir Jessica et voir l'univers Marvel autrement, Bendis et Gaydos bouclent leur série en confrontant Jessica à des affaires plus personnelles, qui permettront aux lecteurs d'avoir des réponses sur ce personnage si renfermé. Comment Jessica a obtenu ses pouvoirs ? Quel est cet événement qu'on nous tease depuis plusieurs numéros qui l'a rendue alcoolique et aussi pessimiste ? Peut-elle surmonter ce traumatisme ? On voyait mal le duo quitter leur héroine, leur bébé, sans lui donner un véritable background et une épreuve à surmonter, quelque chose de grandiose ou personnel pour justifier son parcours.

C'est Killgrave, l'Homme Pourpre (subtilement teasé dans le 1er tome), qui joue ce rôle, un excellent choix au vu de ses pouvoirs et sa petite notoriété. Le personnage n'aura malheureusement pas beaucoup d'espace pour nous faire profiter de ses pouvoirs, ne vous attendez donc pas à des scènes chocs comme on a pu en voir dans la série TV. Mais si Killgrave est moins psychopathe que Kilgrave, il n'est pas pour autant inintéressant, Bendis lui offrant un nouveau "pouvoir" qui vient chambouler le récit et apporte un des meilleurs moments de Jessica Jones. En dire plus serait spoiler la surprise de ses retrouvailles mais comprenez bien que la lecture devient plus savoureuse lorsque Jessie y est confrontée. Notons aussi qu'il n'y a pas que Killgrave qui connait des différences : si le comics a pu utiliser autant de personnages que le souhaitait Bendis, on peut supposer que malgré la gamme MAX il n'a pas pu/osé aller trop loin... alors que la série du MCU a connu la situation inverse. Le traumatisme de Jessica parait moins perturbant et est plus axé sur son dégoût de la vie super-héroique. Néanmoins la jeunesse de Jessica est de suite plus amusant à suivre, Bendis révélant par exemple qu'elle avait craqué pour Peter au collège ou qu'elle aurait bien pu devenir Daredevil-Girl (double référence si tu as lu ce tome). Les origines secrètes de Jessica Jones est un arc origin-story quasiment parfait, où Gaydos n'hésite pas à vieillir son style pour coller à l'époque et Bendis multiplie les clins d'oeil. Quasiment ? En effet on peut reprocher un retcon dans ce qui est déjà un retcon, je parle bien sur du passage post-accident où Bendis tente un peu grossièrement d'expliquer pourquoi Jessica a toujours ses parents à notre époque. Une partie un peu maladroite, mais la seule de ce tome donc on passe volontiers cette erreur.  

Dans le premier tome, nous avions laissé Jessica sur une note positive : un premier rendez-vous avec Scott Lang alias Ant-Man où le courant passait bien. Leur relation va être approfondie dans ce second tome et sans être le coeur du récit, Bendis va s'amuser à confronter Jessica à la fois à une vie plus normale et à son passé d'héroine. Le couple va connaitre des hauts et des bas (surtout des bas), car Jessica n'a pas encore surmonté son traumatisme et que Scott est un Avenger, un rappel constant de son passé. Et je ne pense pas spoiler grand monde, Luke Cage ne va pas aider le couple à durer. A ce sujet je ne sais pas encore si la relation Jessica/Luke est baclée ou parfaite, Bendis la développant ici et là, ce qui amène bien le twist final mais peut perturber. Enfin on retrouve Matt Murdock, que Bendis torture au même moment pour notre plus grand plaisir sur Daredevil. Jessica y fait quelques apparitions et c'est dans ALIAS que l'on verra plus en détail son rôle dans cette affaire et comment elle, "simple" civil, voit la révélation de l'identité du Diable d'Hell's Kitchen. Bref sans y consacrer tout un chapitre et alourdir son récit, Bendis en profite à nouveau pour commenter l'actualité Marvel ce qui est on ne peut plus appréciable !

Notons enfin que le premier arc consacrée à la disparition de Spider-Woman permettra à Bendis et Gaydos d'amener Jessica Drew dans la série et même former un team-up avec Jessica Jones. Sachant qu'ALIAS avait été pensé pour être une série sur Jessica Drew, la boucle est bouclée et d'une bien belle façon. Ce second tome ne contient pas les épisodes de The Pulse (on espère une édition prochainement) mais on peut retrouver un What If ? se déroulant quelques mois après la série, où Brian Michael Bendis et Michael Gaydos vont imaginer quel aurait été la vie de Jessica si elle était restée chez les Avengers. Une bien sympathique histoire et qui confirme une théorie exposée par Killgrave dans la série originale.

En Résumé

 

LES POINTS FORTS

- Jessica Jones
- Bendis quand il était excellent
- Michael Gaydos et Mark Bagley
- Une surprise concernant Killgrave

LES POINTS FAIBLES

- On aurait toujours préféré une réédition en Icons
- Retcon dans une retcon ?
- Déjà fini ? Noooooooon !

 

4.5

JJ, on t'aime !

Conclusion

Ce second tome réussi donc à être meilleur que le premier et même si on regrette encore que Panini n'ait pas préféré éditer la série en ICONS, c'est un immanquable, surtout depuis l'annonce récente d'une suite à la série plus de dix ans après, toujours par Bendis et Gaydos !