Scénario: ENNIS Garth – Dessin:

Après avoir affronté les hommes et créatures démoniaques les plus dangereuses de Londres, John Constantine, magicien cynique et désinvolte devenu enquêteur, doit aujourd’hui faire face à un ennemi qu’il ne peut ni duper ni distancer : le cancer. Le diagnostic ne lui donne que quelques mois à vivre. Un temps qu’il va devoir mettre à profit pour trouver un échappatoire. Un salut inespéré qu’il trouvera peut-être auprès des Seigneurs des ténèbres.
(Contient Hellblazer #41 à 50)

  • DavIds
    DavIds

    il y a 3 ans

    Enfin !!! Urban s'attaque la série régulière d'Hellblazer en mettant en avant les scénaristes aux longs runs. Et même si les fans de la première heure regretteront le manque de fidélité en ne commençant par les histoires de Jamie Delano, n'oublions pas qu'Ennis a aussi été l'un des principaux architectes du mythe de Constantine. A tel point que certaines de ses intrigues ont été reprises dans un film avec Keanu Reeves...non non c'est bon, j'arrête ! Détail pratique, si vous avez déjà les éditions de Panini, sachez que ce tome contient tout de même un épisode inédit : les #50. Pour les curieux, un must have, en laissant de côté la version New 52 du personnage car Hellblazer a tout de même été l'une des principales séries du label Vertigo, pour vous dire l'ambiance qui vous attend. Allons même plus loin, cette série a été l'un des fondements de la collection adulte de DC Comics car lorsque Delano et Ennis ont écrit leurs épisodes respectifs, Vertigo n'existait pas encore. C'est à partir de Hellblazer #63 que la série a été étiquetée Vertigo. Et pour ceux qui connaissent déjà bien le personnage, profitons de ce parti pris de l'éditeur de mettre en avant les auteurs (oui un peu comme Panini, il ne faut pas se mentir, avec "Dangereuses Manies") et un épisode inédit donc. Et si cela ne suffisait pas, voyons sur le long terme. Si les ventes de ce tome sont bonnes, on aura vite la suite...

  • jahma
    jahma

    il y a 3 ans

    Un superbe scénario où l'on se demande ce qui peut bien tomber sur Constantine,qui comme à son habitude se joue de tout le monde. Des dessins parfois vieillot (on parle tout de même de numéro sortie en 1990) mais qui collent parfaitement avec l'ambiance. Bref Un très bon comics pour public averti.