Auteurs : Jonathan Hickman, Dale Eaglesham, Neil Edwards

Une nouvelle ère commence pour les Quatre Fantastiques ! Après avoir déjoué les plans d'un ennemi, Reed Richards s'interroge sur les véritables motivations de ce dernier. Mais Mr Fantastic peut-il réellement répondre à toutes les questions ?
(Contient les épisodes US Fantastic Four (1961) 570-582, publiés précédemment dans MARVEL ICONS (V1) 64, 66 à 69, (V2) 2 à 8)

  • Love boobs
    Love boobs

    il y a 9 ans

    Je n'ai jamais lu de FF de ma vie (juste vu les films), je prends ou pas?

  • susano-wo
    susano-wo

    il y a 9 ans

    Dans ce premier tome, Jonathan Hickman pose les bases de son run qui à juste titre est considéré comme l'un des meilleurs sur la série depuis longtemps. Soyez conscient qu'acheter ce Marvel Deluxe entraînera nécessairement l'achat de plusieurs autres. Mais leur qualité sera tellement régulière qu'il serait dommage de passer à côté. On regrettera simplement que Panini n'ait pas pris l'initiative de republier en parallèle la très bonne série limitée Dark Reign : Fantastic Four qui fait presque office de prologue à cette histoire

  • Adrien L.
    Adrien L. Staff MDCU

    il y a 9 ans

    Comme à son habitude, Hickman commence son run doucement, et en lançant de nombreuses pistes. Ce n'est que le début, et cette aventures des Quatre Fantastiques va être passionnante à suivre ! Si vous aimez le style du scénariste, jetez-vous dessus, vous ne serez pas déçu. Je ne suis pas fan des Quatre Fantastique, mais j'ai dévoré ce run ! Très bonne nouvelle que Panini ait décidé de ressortir tout ça en librairie, en espérant que les tomes suivants arriveront rapidement.

Solve Everything Part 1

Fantastic Four (1998)

Solve Everything Part 2

Fantastic Four (1998)

Solve Everything Conclusion

Fantastic Four (1998)

Adventure On Nu-World

Fantastic Four (1998)

Days Of Future Franklin

Fantastic Four (1998)

The Future Foundation

Fantastic Four (1998)

The Frank-Tastic Four

Fantastic Four (1998)

Les Quatre Fantastiques sont la plus ancienne équipe de super-héros de Marvel, et cependant loin d’être leur plus grand succès. Pourtant le lancement se fait avec un Stan Lee et un Jack Kirby en forme qui nous font voyager dans l’univers et dans des mondes étranges. L’équipe a la particularité de ne pas en être tout à fait une, puisqu’il s’agit bien plus d’une famille. La série en elle-même suit depuis des années son bonhomme de chemin, plus ou moins indépendamment du reste de l’univers Marvel. Récemment, des tentatives de changement pour la série ont eu lieu, notamment en avril 2008 avec l’arrivée de Mark Millar et Brian Hitch sur le titre. L’équipe a un peu déçu comparé au travail qu’ils avaient fait sur les Ultimates. Finalement, celui qui relance les Quatre Fantastiques est plutôt Jonathan Hickman, dont ce Marvel Deluxe Une Solution pour tout contient le début de son long run sur la série.

[galerie3]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1408720773_2.jpg[/galerie3]
 
Jonathan Hickman est aujourd’hui un nom que l’on commence à connaître, puisqu’il écrit actuellement les aventures des Avengers, est responsable de l’évènement Infinity et est un des architectes de l’univers Marvel. Pourtant, il y a 10 ans, l’auteur était totalement inconnu du monde des comics. Il commence par quelques comics indépendants, et se fait remarquer par Marvel. Sa spécialité commence à se mettre en place : il adore créer toute une mythologie dans ses histoires. Ça se remarquera surtout avec sa mini-série S.H.I.E.L.D où il met déjà en scène le papa de Red Richards (dont on attend toujours la suite). Il se retrouve ensuite sur la mini-série Dark Reign : Fantastic Four, et enchaine sur la série principale des héros. C’est sa première grosse série régulière, et il va très bien s’en tirer ce qui explique son poste actuel. Ce Marvel Deluxe regroupe les Fantastic Four #570 à 582, donc les premiers pas d’Hickman sur la série. On regrette un peu de ne pas commencer exhaustivement avec sa mini-série Dark Reign qui introduit son travail, mais ce n’est finalement pas si gênant et permet de rentrer rapidement dans le vif du sujet. Au niveau de l’album physique, c’est un Marvel Deluxe tout ce qui a de classique. La couverture aurait pu être plus sympa, et on espère que ça ne rebutera pas les acheteurs tant le contenu est incroyable.

[img_reelle]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1408720775_407.jpg[/img_reelle]
 
Globalement, on a trois histoires d’Hickman. On commence par une aventure classique des Quatre Fantastiques qui affrontent le Sorcier. Mais dès la fin du combat, on sent que ça ne se finit pas tout à fait comme d’habitude. Red se retrouve dans sa salle à penser, où il a noté 100 idées pour changer le monde, mais surtout une 101ème qui est une solution pour tout. L’histoire prend une tout autre ampleur quand Red rencontre ses doubles d’autres dimensions regroupés dans une mini-dimension. Et voilà ce qui fera la recette du run d’Hickman : l’alternance de passages impressionnants et fous, et de moments plus calmes, plus intimistes. D’un côté, nous avons des dizaines de Red Richards qui mettent leurs idées en commun pour aider les mondes, avec le côté scientifique totalitaire fou et qui finit même en combat contre des Célestes, donc quelque chose de très épique. Et de l’autre côté, on a ce qui fait le cœur des Fantastic Four : la famille. Des scènes qui semblent sans importance, et les choix que font Red nous rappellent constamment que ce n’est pas une équipe de super-héros comme les autres. D’ailleurs, en parallèle de cette aventure folle (bien que racontée après), on a une histoire plus calme avec Ben et Johnny, et les enfants Franklin et Valeria. Pourtant, même si l’humour est présent, et que l’intrigue semble plus légère, elle devient beaucoup plus sérieuse et importante par la suite.

[img_reelle]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1408720776_626.jpg[/img_reelle]
 
On arrive à l’autre ingrédient du succès d’Hickman. Chaque élément a son importance pour la suite. Dès le début, nous avons des flashbacks de Red avec son père. C’est loin d’être anodin. Plusieurs pistes sont d’ailleurs lancées par l’auteur. La deuxième histoire principale en est l’illustration parfaite : plusieurs peuples nous sont décrits, que ce soit leurs origines ou leurs caractéristiques ; les Quatre Fantastiques vont les découvrir et avoir un contact avec eux ; ces peuples vivent chacun dans une cité, et, même si la découverte est intéressante, la rencontre est assez courte et laissée en suspens. On sait ainsi qu’ils auront un rôle dans l’avenir, mais on ne sait ni lequel précisément ni quand (pas dans cet album en tout cas). D’ailleurs, la troisième et dernière histoire voit la création de la Fondation du Futur, et surtout une histoire de voyages temporels qui ouvrent des perspectives absolument énormes pour la suite. Bref les histoires s’enchainent, de nombreuses pistes sont lancées, et on pourrait avoir l’impression de rester un peu sur sa faim. Ce n’est pas le cas, Hickman a déjà été plus cryptique que ça. En effet, si l’auteur lance de nombreuses choses, il y a toujours des intrigues plus modestes qui trouvent leurs conclusions.

[img_reelle]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1408720778_325.jpg[/img_reelle]
 
La famille, les enfants et les histoires moins épiques ont totalement leur place dans ce tome. Ce qui fait que c’est un des runs les plus accessibles d’Hickman (plus que S.H.I.E.L.D. ou même le début d’Avengers). Il est, de plus, soutenu par des dessinateurs plutôt classiques et très efficaces. Dale Eaglesham semble tout droit descendre de Kirby, et nous donne un trait un peu à l’ancienne, mais bien plus détaillé et surtout avec une couleur moderne. Ce mélange moderne et old-school colle parfaitement à l’univers des Quatre Fantastiques. Neil Edwards a un dessin plus proche de Brian Hitch, bien que peut-être moins détaillé. Le style des deux auteurs de ce tome n’est finalement pas très éloigné, ce qui donne une impression d’unité très agréable. Intéressons-nous maintenant à ce qui fâche. Panini n’a absolument pas retouché la traduction par rapport au kiosque. Donc malgré leur nouvelle politique de traduction qui fait qu’on devrait avoir Reed et Susan Richards, on se retrouve là encore avec des Red et Jane Richards. Personnellement, ça ne me gêne pas. Par contre, quelle déception d’avoir Laurence Belingard en traductrice ! Autant elle se débrouille très bien au début, car l’histoire est simple, mais dès que l’on part dans des aventures plus complexes, on doit lutter avec la traduction pour décrypter les idées d’Hickman.

[img_reelle]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1408720779_655.jpg[/img_reelle]
 
Bien sûr l’album appelle une suite. D’ailleurs, je peux vous dire que la conclusion de nombreuses pistes lancées dans cet album arrivera en toute fin du run d’Hickman. Il arrivera de nombreuses épreuves pour les Quatre Fantastiques, dont une marquante qui mettra fin à la série régulière et lancera une nouvelle série nommée FF. Bref, l’intégralité du run d’Hickman devrait tenir en 4 Marvel Deluxe. Même si Panini a eu du mal à commencer à rééditer ces histoires, l’éditeur ira très probablement au bout. L’exemple du run d’Ed Brubaker sur Captain America, ou le rattrapage sur les X-Men par exemple, sont plutôt encourageants. Bien sûr, on espère que la parution sera assez rapide, mais je ne peux que vous conseiller d’investir dans ce premier tome. Même si on est frustré de ne pas avoir déjà la suite, les aventures qu’il contient sont passionnantes. De plus, on est dans l’héritage direct de Kirby et Lee, avec des nouveaux mondes, des peuples et créatures étranges. Cependant, on n’oublie pas le reste des aventures des Fantastic Four, et notamment le côté famille très important. En effet, Valeria et Franklin ne sont pas mis de côté, et sont au contraire au centre de l’histoire. En outre, Hickman multiplie subtilement les références : ne pas les saisir ne nuit en rien à la compréhension de l’histoire.

[img_reelle]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1408720780_482.jpg[/img_reelle]
 
[conclusion=4,5][/conclusion][onaime]- Les nombreuses pistes
- La diversité des intrigues
- Hickman en forme[/onaime]
[onaimepas]- La traduction
- Le manque d'éditorial[/onaimepas][resume=80]Jonathan Hickman alterne des aventures sur le long terme qui se finiront dans les prochains tomes, et les aventures plus courtes, mais nous propose aussi des histoires totalement épiques, et d’autres plus modestes centrées sur la famille. Ça en fait l’apothéose de ce que sont les Fantastic Four et un run absolument passionnant à lire ! Même si vous n’êtes pas amateur des Fantastiques, ou que vous les connaissez mal, c’est une lecture qui mérite votre attention.[/resume][mot_fin=Epique]