The Replacement!

The Invincible Iron Man (1968-1996)

From This Conflict... Death!

The Invincible Iron Man (1968-1996)

The Man Who Killed Tony Sta...

The Invincible Iron Man (1968-1996)

My Son, the Minotaur!

The Invincible Iron Man (1968-1996)

This Doomed Land - This Dyi...

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Duel In a Dark Dimension!

The Invincible Iron Man (1968-1996)

The Fury of the Firebird

The Invincible Iron Man (1968-1996)

The Controller Lives

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Save the People, Save the C...

The Invincible Iron Man (1968-1996)

The Menace of the Monster-M...

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Anything For the Cause

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Beware the Mechanoid

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Their Mission: Destroy Star...

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Crisis and Calamity

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Revenge!

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Among Men Stalks the Ramrod

The Invincible Iron Man (1968-1996)

Auteurs : Archie Goodwin, Sol Brodsky, George Tuska, Don Heck

Retrouvez dans ce volume toute la production de l’année 1970 et une bonne partie de celle de 1971. Le Contrôleur et Firebrand s’attaquent au héros, qui partage aussi la vedette d’un crossover avec Daredevil.
(Contient les épisodes US Iron Man (1968) 21-36 ; Daredevil (1964) 73)

  • -Setsu-
    -Setsu-

    il y a 8 ans

    Un intégral dans son ensemble plutôt bon, si certains récits manquent de courage ou de véritables points forts, le tout se lit facilement.

  • Batdetective
    Batdetective

    il y a 8 ans

    Un intégrale relativement bon et qui se lit bien ! Certes, il n'y a rien d'exceptionnel dedans mais rien de rebutant non plus.

  • Zarkoneil
    Zarkoneil

    il y a 2 ans

    Très bon

Avec les intégrales, Panini permet aux lecteurs de retrouver d'anciens récits, et en ce qui concerne Iron Man, nous en sommes au sixième. Et sachez que notre bon vieux Tony Stark a eu un passé bien conséquent en aventure, et en armure. Mais est-ce que ces années 1970-1971 étaient de bons millésimes ? Hé bien je m'en vais de ce pas vous le dire. [center][galerie2]http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1366661161_635.jpg[/galerie2] [/center] Pour commencer notre review, attaquons tout de suite le scénario. Et première chose qu'il faut savoir c'est que cette intégrale ne contient pas réellement de grand récit. On a le droit à de nombreuses histoires qui se lisent sur un seul numéro, ce qui d'un côté permet de voir pas mal de choses mais le côté négatif c'est que l'on n'a pas une grande aventure qui marquera ce volume et le lecteur. Mais ce serait oublier l'arc avec Spymaster qui fera venir Daredevil, or ces mêmes pages ne sont pas des plus intéressantes, le tout ne parvenant pas réellement à être assez intriguant. Par contre le tome commence fort bien en nous montrant un Stark mal dans ses baskets, dans le doute, et cela va durer sur quelques issues. Si vous avez l'habitude de le voir sûr de lui, c'est toujours rafraîchissant de voir cette part de lui développé (mais ne vous attendez pas non plus à un "[i]Diable en Bouteille[/i]"). [center] [/center] C'est avec plaisir que nous rencontrerons toute une tripotée de vilains que l'on ne voit plus forcément aujourd'hui, mis à part Madame Masque (personnage que l'on a pas mal vu ces derniers temps) qui tient une place assez importante ici. Pour ne pas tout vous dévoiler, je ne viendrai pas non plus vous révéler tous les ennemis que l'on va trouver, même si la couverture nous laisse à penser que le Contrôleur sera de la partie. Plusieurs thématiques sont mises en avant durant les aventures du vengeur rouge et or, il y a du social, de la politique avec le problème de la communauté noire, des questions écologiques, et des conflits entre syndicat et patronat. Alors forcément de notre œil de lecteur du XXIe siècle tout cela pourra sembler léger, un peu trop stéréotypé et survolé, mais rappelons nous que l'époque d'où sont tirés ses récits était différente. Marvel faisait là preuve d'un certain courage. Malheureusement, c'est le genre de point qui vieillit très mal pour le coup, on a par exemple le cas de la vision de l'ennemi communiste chinois par les Américains. Mais maintenant parlons des dessins. Et quand on parle d'intégrale, on parle d'un style aujourd'hui vu comme rétro ce qui pour le coup ne plaît pas toujours à tout le monde. Mais n'ayez crainte ici rien de bien gênant. Je dirai même que le tout reste de bonne facture, les dessinateurs qui se relaient donne tous vie correctement à Iron Man. D'ailleurs, le changement d'artistes n'est en rien choquant, le style de chacun étant plus ou moins proche, ce qui permet à l'ouvrage de garder une certaine cohérence visuelle. Mais créditons tout de même ces messieurs. On entame la lecture avec un [b]George Tuska[/b] qui nous offre une armure plus volumineuse que par la suite, car [b]Don Heck[/b] lui a un style plus longiligne qui colle parfaitement bien, et rendant les scènes d'actions dynamiques. Si je voulais être pointilleux, je dirais que des défauts existent tout de même, on a par exemple le droit à un abdo qui se balade là ou il ne devrait pas être, que certaine scènes sont parfois un peu fouillis, et Tuska a parfois la mauvaise habitude de rendre notre héros un peu trop carré, court sur patte, gros, ce qu'il n'est pas. Mais attention, ceci arrive assez peu souvent. [center] [/center] [b]Donc résumons brièvement. Cet [i]Iron Man - Intégral 6[/i] nous propose des histoires aux thématiques et ennemis variés, mais manquant de réelles forces pour en faire un ouvrage culte, immanquable. Et de l'autre côté, les dessins eux sont plutôt classiques pour l'époque. Au final, le tout se lit facilement, et reste très accessible pour les nouveaux lecteurs qui voudraient se plonger dans le passé du vengeur rouge et or. Une lecture rafraîchissante mais en rien obligatoire.[/b] [conclusion=3][/conclusion] [onaime]- Retrouver tout un tas de vilains - Des histoires agréables - Pouvoir voir Tony Stark sous plusieurs angles[/onaime][onaimepas]- Pas de réel récit fort - Des thématiques traitées avec simplicité[/onaimepas]